AccueilMasterTraduction et interprétation

Master Traduction et interprétation

Objectif

Le Master de Traduction & Interprétation vise à former des traducteurs professionnels dans le domaine technique et dans le domaine littéraire.

Objectifs généraux :

Parcours type 1 : Traduction technique

- Formation professionnelle en traduction technique vers le français langue maternelle.

- Spécialisation dans le domaine porteur « Industries et techniques » qui présente une forte demande sur les marchés de la traduction : informatique, multimédia, télécommunications, robotique, transports, énergies, plasturgie, ingénierie, électronique, électrotechnique, etc.

Parcours type 2 : Traduction littéraire

Le parcours, par le prisme de la traduction et de l’interculturalité, vise à une connaissance approfondie des littératures mondiales non dans leur singularité mais dans leurs relations. À cette fin, il examine les problématiques liées à l’intertextualité, à l’interculturalité et à l’intermédialité, interrogeant les relations entre traditions littéraires nationales ainsi que les rapports entre les arts.

Public visé

Ce master s’adresse à tout étudiant titulaire d’une Licence ayant déjà suivi des enseignements en traduction et désirant se spécialiser dans le domaine technique ou littéraire.

Conditions d'admission

L’entrée en Master est soumise à sélection, aussi bien en 1ère année (après la licence ou BAC +3) qu’en 2ème année (après bac + 4) pour les étudiants qui ne sont pas issus de ce master 1.

Dépôt des candidatures par internet obligatoirement https://allsh.univ-amu.fr/scolarite-eCandidat

Ou https://pastel.diplomatie.gouv.fr/etudesenfrance/dyn/public/authentification/login.html

Structure et organisation

Le socle commun regroupant les enseignements transversaux mutualisés pour l’ensemble des étudiants de la Mention est prévu au semestre 1 afin de jeter les bases de l’exercice de la traduction. Il montrera qu’il est aujourd’hui obligatoire d’envisager non plus le, mais les métiers de la traduction (entre autres, la traduction littéraire, la traduction d’édition, la traduction technique, la traduction juridique, la localisation — de sites Web, de jeux vidéo, de logiciels — la rédaction technique, la révision, etc.)

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Connaissances à acquérir

Cette formation aux métiers de la traduction vise l’acquisition de compétences traductionnelles, interculturelles, thématiques, terminologiques, technologiques, organisationnelles, communicationnelles et relationnelles.

Parcours type 1 : Traduction technique

- Appréhender deux langues et cultures étrangères dans des domaines de spécialité techniques

- Savoir s’exprimer de manière experte dans sa langue maternelle à l’écrit, dans des domaines de spécialité techniques

- Acquérir une culture technique générale et renforcer ses connaissances dans des domaines de spécialité « Industries et techniques »

Parcours type 2 : Traduction littéraire

Les étudiants acquièrent les outils critiques nécessaires à la compréhension du processus de traduction ainsi qu’aux phénomènes d’interculturalité : histoire de la traduction, théories de la traduction, méthodologies comparatistes, pratiques de la traduction littéraire, théories de l’interculturalité, théories de la littérature, herméneutique, courants de la philosophie contemporaine (French Theory).

Compétences visées

Parcours type 1 : Traduction technique

Cette formation vise l’acquisition de compétences traductionnelles, interculturelles, thématiques, terminologiques, technologiques, organisationnelles, communicationnelles et relationnelles.

Les étudiants acquièrent les savoirs, savoir-faire et savoir-être nécessaires pour mener à bien toutes les étapes d’un projet de traduction : gestion de projet, recherches contextuelles, thématiques et terminologiques, utilisation d’outils informatiques et de logiciels de TAO (traduction assistée par ordinateur), adaptation interculturelle, traduction et contrôle qualité (révision, relecture et finalisation).

Parcours type 2 : Traduction littéraire

Objectifs généraux :

Le parcours « Traductologie et interculturalité » vise à former des étudiants soit pour la recherche doctorale dans les domaines de la traductologie, des études interculturelles et de la littérature générale et comparée, soit pour une insertion professionnelle dans les domaines de la traduction, des relations internationales, des métiers de l’humanitaire, de l’édition, du journalisme.

Connaissances :

Histoires de la traduction, généalogie de l’interculturalité, théories de la traduction et de l’interculturalité, géopolitique de la traduction, histoires des littératures, critique et herméneutique dans la modernité

Compétences :

Méthodologies de la critique, analyse du discours, lectures stylistiques, méthodologies comparatistes, écriture créative, critique traductologique

Méthodes :

Cours magistraux, études et analyses critiques des textes.

Inclusion de master classes de traduction et d’ateliers d’écriture et de traduction au sein du cursus, pour améliorer les compétences des étudiants en tant qu’auteurs et producteurs de textes.

Stages et projets encadrés

Parcours type 1 : Traduction technique

- un stage obligatoire à l’étranger de 3 à 6 mois répondant à un cahier des charges spécifique et donnant lieu à un rapport de stage.

Parcours type 2 : Traduction littéraire

- un stage en France ou mobilité à l’étranger (durée de 2 à 4 mois)

Débouchés professionnels

Débouchés :

Parcours type 1 : Traduction technique

- Traducteur spécialisé exerçant en indépendant ou en tant que salarié (en entreprise, en agence de traduction ou au sein d’une organisation internationale)

- Traducteur-localisateur en informatique et/ou en multimédia

- Traducteur-relecteur

- Responsable de la communication multilingue et interculturelle

- Terminologue-lexicographe

- Spécialiste en ingénierie linguistique

- Testeur multilingue

- Coordinateur linguistique

- Chef de projet multilingue en traduction

Parcours type 2 : Traduction littéraire

  • Traducteur littéraire
  • Critique littéraire
  • Spécialiste d’interculturalité

Poursuite d'études

Pour la traduction littéraire, il est possible de poursuivre les études en thèse de doctorat en Littérature générale et comparée (traductologie) ou en Littératures et Cultures Étrangères.

Partenariats

En traduction technique :

- Un PAST référent professionnel assure la mise en adéquation du cursus avec les besoins des marchés de la traduction.

- 6 intervenants professionnels font partie de l’équipe pédagogique ; ils sont tous traducteurs en activité, expérimentés et experts dans leurs domaines de spécialité.

- Le master a signé une convention de partenariat avec la SFT (Société française des traducteurs), le syndicat national des traducteurs professionnels.

Pour le parcours Traduction littéraire, liens avec des organismes et institutions à vocation culturelle : maisons d’édition, musées, centre de création et d’accueil en résidence artistique, festivals artistiques. Les responsables y travaillant interviennent dans le cours « Métier du traducteur » et dans les master classes.

Liste des parcours types

Aide à l'orientation

Parcours type 1 : Traduction technique

Le parcours-type se spécialise progressivement en M2, possibilité d’une ré-orientation à l’issue du master 1 en master de recherche anglais (Axe thématique 1 : Les textes du monde anglophone : traduire, éditer, créer)

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Aide personnalisée à l’insertion professionnelle et à la recherche de stage dispensée par le PAST du parcours-type technique. Réseau LInkedIn des diplômés

Études à l'étranger

A travers des échanges bilatéraux en master 1 et le stage obligatoire à l’étranger, le parcours-type traduction technique est une formation qui se positionne à l’international.

Parcours Traduction littéraire : La formation favorise la mobilité entrante et sortante des étudiants par le biais de ses partenariats internationaux. Il existe, de fait, un grand nombre de conventions d’accueil et d’échanges d’étudiants (ERASMUS en particulier). Depuis 2015, un double diplôme (DPI) a été créé avec l’Université de Pise. Un projet est en cours avec le Département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal (DPI).