AccueilMasterRelations internationales

Master Relations internationales

Objectif

image externe

Le master mention Relations internationales s’assigne l’objectif de combiner, d’une part, une formation scientifique de haut niveau en relations internationales dans un cadre analytique pluridisciplinaire (histoire, science politique, économie, droit), et, d’autre part, une professionnalisation des étudiants. La bonne maîtrise des langues étrangères est également un objectif.

L’approche pédagogique se base notamment sur trois volets : l’appel à des intervenants non-universitaires dans les enseignements, faisant partager leur expérience professionnelle ; la réalisation de travaux d’expertise ou d’évaluation, sous la forme de rapports, d’articles, de projets ou d’analyses finalisées, permettant aux étudiants de se préparer aux tâches qu’ils auront à remplir dans la vie active, notamment en travaillant en groupes ; la possibilité d’effectuer un stage.

Public visé

Étudiants disposant de pré-requis en relations internationales et d’un bon niveau en langue étrangère.

Conditions d'admission

Accès en M1 par concours (après réussite d’un concours d’entrée en 1ère, 2ème ou 4ème année de l’IEP). Accès en M2 sur dossier pour les étudiants ayant validé un M1 ou 240 ECTS.

Structure et organisation

Le master fonctionne selon une spécialisation progressive. La part de professionnels dans les unités d’enseignement est plus significative en Master 2 mais débute dès la première année de Master. La pluridisciplinarité existe dans les deux niveaux avec un aspect plus prononcé en Master 1. L’enseignement se décline en pédagogies visant à la personnalisation des parcours et à l’autonomie des étudiants (mises en situation, conduite de projets…).

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)
  • Formation en alternance (ALT)
  • Formation en apprentissage (APP)
  • Formation en contrat de professionnalisation (CP)

Connaissances à acquérir

  • Définition et analyse des défis de la globalisation en matière économique, financière, technologique, politique et diplomatique.
  • Apprentissage des instruments de base de l’expertise internationale.
  • Maîtrise des méthodologies facilitant la prise de décision et l’action à l’échelle internationale.
  • Connaissances en histoire contemporaine (méthodologie et historiographie).
  • Connaissances transversales sur le fait militaire et les relations internationales (histoire, science politique, sociologie, droit notamment).

Compétences visées

  • Capacité d’analyse des phénomènes induits par la mondialisation.
  • Capacité d’analyse géopolitique.
  • Capacité de travail en autonomie et de pilotage de projets sous diverses formes (travaux d’expertise ou d’évaluation, stages, rapports, projets et analyses finalisées).
  • Capacité de travail en équipe et de pilotage d’équipes.
  • Maîtrise de diverses méthodologies : analyse du risque-pays, expertise diplomatique, évaluation et montage de projets de développement, méthodes de l’audit, stratégie d’investissement, business plan, modélisation, tests économétriques et projet entrepreneurial.
  • Compétences d’encadrement.
  • Maîtrise des langues étrangères.

Stages et projets encadrés

Les étudiants du parcours-type Expertise internationale doivent suivre un stage d’une durée minimum de 5 mois. Le départ en stage des étudiants du parcours-type Géostratégie, défense et sécurité internationale est vivement encouragé. Des tutorats sont mis en œuvre.

Débouchés professionnels

  • Cadre d’entreprises engagées sur les marchés internationaux (chargé d’affaires internationales, responsable des appels d’offres internationaux, de l’évaluation des risques, de projets…)
  • Cabinet d’audit, analyse et conseil dans les RI
  • Carrières diplomatiques (Europe, ONU, OSCE, ambassades)
  • Expert ou consultant au sein d’ONG ou d’organismes internationaux
  • Carrières dans la sécurité et de la défense
  • Concours (Coetquidan-Saint-Cyr, École de l’Air, Marine, Commissariat des Armées, DGSE, DGSI)

Poursuite d'études

Le parcours-type Expertise internationale a vocation à déboucher directement sur une insertion professionnelle, mais certains diplômés peuvent envisager de s’engager dans la préparation d’une thèse de doctorat sur des thématiques internationales en science politique ou en science économique.

Le parcours-type Géostratégie, défense et sécurité internationale offre la possibilité d’entrer dans des écoles de formation de la fonction publique après concours ou de s’inscrire en doctorat (section 22).

Partenariats

De nombreux partenariats sont noués avec le monde de l’entreprise ou des organismes publics : AIRBUS HELICOPTERS, ARIANE ESPACE, CACEIS, CMA-CGM, NAVAL GROUP, GROUPAMA, L’OREAL, MAPED, REGION AUVERGNE RHONE-ALPES, RTE, SNCF, TRANSDEV, VALEO, VEOLIA, GROUPE GEOS, UNESCO, COFACE, SAFRAN, DCNS GROUP, IHEDN, ECOLE DE L’AIR.

Aide à l'orientation

La spécialisation progressive s’opère sur les conseils de l’équipe pédagogique, notamment à l’occasion des enseignements méthodologiques ou tuteurés, et des ateliers professionnels permettant un suivi et un contact régulier avec les étudiants.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

La direction des relations extérieures et de la vie étudiante organise de nombreuses manifestations (Forum De l’amphi à la vie active, Jeudis de la réussite…). Un réseau des alumni de l’IEP et des Masters est aussi mis en place.

Études à l'étranger

Outre l’orientation internationale de la plupart des enseignements, l’accent est placé sur la maîtrise des langues étrangères. Plus de la moitié des stages se déroulent à l’étranger, dans des ONG, des entreprises, des organisations internationales ou des représentations diplomatiques.