FormationsMasterSciences de la mer

Master Sciences de la mer

Objectif

Le master « Sciences de la mer » vise à former des futurs cadres connaissant bien le fonctionnement des écosystèmes marins côtiers et hauturiers. L’objectif de la formation est donc d’aider les étudiants à acquérir une démarche scientifique et à maitriser des outils d’observations et d’analyse du milieu marin en général. Les étudiants formés seront en mesure de développer de manière autonome des activités de recherche et/ou développement. Ceci nécessite plus précisément la compréhension des mécanismes qui régissent, dans un contexte de changement global, le fonctionnement des systèmes naturels marins soumis à des perturbations liées notamment aux activités anthropiques.

Public visé

Les étudiants proviennent, pour la plupart, de licences de Sciences de la Vie et de la Terre ou de Sciences de la Vie. Ce master fait plus particulièrement suite à la Licence SVT, parcours Mer. Nous recevons également quelques étudiants d’écoles d’ingénieurs et des étudiants venant d’autres pays.

Conditions d'admission

Accès en M1 ou en M2 : Les étudiants doivent déposer un dossier de candidature qui sera examiné en commission pédagogique de l'OSU Pythéas. Pour plus de détail sur la procédure à suivre, consultez le site de l'OSU Pythéas : http://www.pytheas.univ-amu.fr/

Structure et organisation

La formation est organisée en 4 semestres. Elle se structure autour d’un tronc commun au premier semestre du Master 1 (S1) et une spécialisation à partir du deuxième semestre du Master 1 (S2 au S4). L’enseignement se fait en présentiel, sous forme de CM, TD, TP et sorties terrain (terrestre littoral et sorties « bateau »). De nombreuses unités ont recours au numérique (modélisation numérique, analyse de données, bases de données, métadonnées).

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Connaissances à acquérir

Ce sont celles qui permettent d’appréhender la compréhension du fonctionnement des écosystèmes marins et du rôle de l’océan dans le fonctionnement de la planète. Elles portent sur différents volets selon le parcours : hydrodynamisme, mécanique des fluides, chimie des eaux naturelles, chimie et géochimie organique, biologie des organismes et des populations, écologie marine, modélisation mathématique et numérique.

Compétences visées

  • Techniques de laboratoire (en chimie et/ou en biologie – microbiologie)
  • Techniques d’échantillonnage sur le terrain (en physique, en chimie et en biologie – microbiologie)
  • Programmation informatique
  • Modélisation et méthodes numériques
  • Savoir argumenter un avis scientifique dans le domaine des Sciences de la mer
  • Savoir présenter un compte-rendu de travail à l’oral et à l’écrit
  • Savoir travailler en équipe

Stages et projets encadrés

Les étudiants suivent un stage en S4, soit en laboratoire, soit dans une structure extérieure au monde académique en fonction des profils et intérêts des étudiants (entreprises, associations, collectivités, etc.).

Débouchés professionnels

  • Secteur public : Université, CNRS, IRD, INRA, etc.
  • Secteur semi-public : IFREMER, EDF, Agences de l’Eau, Météo-France, etc.
  • Collectivités locales et territoriales
  • Entreprises privées : ACRI-ST, CETIIS, IXSurvey, GIPREB, SOGREAH, SNCM, Satlantic, WETLabs, Sequoia Scientific, etc.

Poursuite d'études

Les diplômés peuvent poursuivre en thèse de doctorat. Une sixième année consacrée à l’acquisition de compétences complémentaires en informatique est accessible à l’ensemble des titulaires des master sciences d’AMU.

Partenariats

Les liens avec le monde socio-économique existent essentiellement à travers l’intervention de professionnels dans des unités d’enseignement de la formation et par le suivi d’un stage en Master 2.

Le Master est adossé à l’Institut Méditerranéen d’Océanologie (MIO) dont les recherches portent sur les différents domaines de l’océanographie. D’autres unités mixtes de recherche de l’OSU Institut Pythéas sont également concernées par la formation de ce master, et notamment l’IMBE pour ses travaux sur la diversité marine et les interactions avec le changement global. La formation bénéficie aussi de collaborations fortes des unités de l’IRD et du centre Méditerranée de l’IFREMER.

Aide à l'orientation

Le premier semestre du Master (S1) est essentiellement composé d’un tronc commun et d’unités de remise à niveau. Les parcours-types démarrent à partir du deuxième semestre du Master 1 (S2 au S4). Un entretien avec chaque étudiant est organisé pour comprendre ses objectifs professionnels et l’aider dans les choix d’options et du parcours-type qui l’aideront à remplir ses objectifs au mieux.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Il existe une forte interaction avec le Bureau d’Aide à l’Insertion Professionnelle de l’Université. De plus, l’association étudiante COM&SEA travaille sur la création d’un réseau d’anciens étudiants, dont ceux qui sont maintenant dans le monde socio-économique, pour améliorer l’insertion professionnelle des étudiants qui ne veulent pas poursuivre en thèse.

Études à l'étranger

Des accords internationaux (ERASMUS, CREPUQ, etc.) nous permettent d’envoyer des étudiants dans d’autres universités européennes, du pourtour méditerranéen, ou canadiennes (Québec), ou d’en accueillir. Outre ces échanges internationaux, nous envoyons régulièrement des étudiants effectuer leur stage de Master 2 à l’étranger.