AccueilMasterBiodiversité, écologie et évolutionEnseignementsIntégrité et restauration écologique

Master Biodiversité, écologie et évolutionUE Intégrité et restauration écologique

Contenu

L’UE ‘Intégrité et restauration écologique’ vise l’acquisition des connaissances fondamentales et opérationnelles dans les domaines de la vulnérabilité des écosystèmes et de la restauration écologique. Les étudiants maîtriseront les grands principes de l’évaluation de la qualité des milieux naturels et anthropisés, et pourront analyser différents plans et méthodes de restauration. Si la biologie de la conservation s’intéresse aux processus de déclin de la biodiversité et aux moyens de les enrayer, cette discipline également favorisé l’émergence de nombreux développements plus récents permettant de la restaurer. Au sens strict, la restauration écologique permet de \réparer\« les écosystèmes que les activités humaines ont détruits ou endommagés. Elle initie ou accélère le rétablissement de la composition spécifique, de la structure communautaire, ou encore du fonctionnement écologique d'un écosystème antérieur. La restauration écologique fait donc appel au génie écologique et nécessite une bonne connaissance de l’écologie fonctionnelle et évolutive des écosystème ciblés, de la perturbation anthropique et le choix de l’écosystème de référence pour guider la ra réalisation et le suivi du projet de restauration. L’UE vise l’acquisition des connaissances fondamentales et opérationnelles dans le domaine de la restauration écologique. Les étudiants maîtriseront les grands principes de l’évaluation de la qualité des milieux naturels et anthropisés, et pourront proposer des plans de restauration adaptés à des configurations variées. Les thèmes abordés sont : 1) Fonctionnement et intégrité des écosystèmes ; 2) surveillance et indicateurs ; 3) Restauration écologique : histoire, objectifs, dynamique écologique, trajectoires de référence ; 4) Réintroduction et renforcements de populations ; 5) Restauration des sols - Restauration des écosystèmes ; 6) Etudes de cas (Restauration des Coussouls, du Cassaïre, des sols alpins…). »

Compétences visées

  • Notions de perturbation, stabilité, résilience, transitions catastrophiques, IDH, vulnérabilité, filtres, restauration, réhabilitation, écologie de la restauration, génie pédologique…
  • Maîtriser les grands principes de l’évaluation de la qualité des milieux naturels et anthropisés.
  • Identifier et caractériser un écosystème de référence.
  • Identifier les besoins de recherche et construire une expérimentation en restauration écologique.
  • Proposer des plans de restauration adaptés à des configurations variées.

Langue utilisée

Langue principale utilisée par cet enseignement : Français.

Pré-requis obligatoires

Ecologie évolutive, Ecologie végétale, Sciences du sol

Volume des enseignements

  • Cours magistraux : 16 heures
  • Travaux dirigés : 8 heures
  • Travaux pratiques : 16 heures

Les formations qui utilisent cet enseignement