FormationsMasterPhilosophie

Master Philosophie

Conditions d'admission

Déposer une candidature

Sélection en master 1

Structure et organisation

Un socle commun regroupe des unités d’enseignement (UE) disciplinaires ou transversales qui s’imposent à l’ensemble des étudiants de la mention. Au sein du socle commun, les UE disciplinaires permettent de valider a minima 15 ECTS sur les 60 de la première année (elles sont positionnées au semestre 1 ou aux semestres 1 et 2). En fonction des parcours ce socle commun est plus ou moins étendu, à savoir :

- Les parcours 1 et 2, en raison d'objectifs communs et d'un public homogène (étudiants issus de la Licence de philosophie et cherchant une formation disciplinaire pointue), se caractérisent par une unité disciplinaire forte et une mutualisation plus importante qu'entre le reste des parcours-types de la mention en 1e année. Le M1 offre un large tronc commun disciplinaire, associé à des UE de préfiguration de parcours et des UE transversales (socle commun). 1 UE de langue ancienne disciplinaire est proposée en parcours 1. En 2e année en revanche, les parcours type 1 et 2 se distinguent nettement, en particulier pour les étudiants qui, dans le parcours 1, préparent l'agrégation (renforcement de la part dévolue à la méthodologie) et pour ceux qui, dans le parcours 2, choisissent l' UE stage ou projet(18 ECTS semestre 4) dans le but d'avoir une insertion professionnelle hors du champ académique.

- Le parcours 3 comporte un tronc commun avec les parcours 1 et 2 supérieur aux 15ECTS disciplinaires exigés sur le master 1. Accueillant deux publics (étudiants issus de la filière philosophie, mais aussi étudiants scientifiques, notamment des enseignants de sciences en formation continue, il a par ailleurs pour caractéristique propre d'inclure des UE transdisciplinaires conçues et dispensées en collaboration avec les collègues de la Faculté des sciences.

- Les parcours 1, 2 et 3 incluent en 1e comme en 2e année l'élaboration et la rédaction d'un mémoire de recherche obligatoire. L'objectif scientifique de cet aspect de la formation est d'apprendre aux étudiants à mettre en œuvre leurs compétences et connaissances dans l'élaboration d’un travail personnel mené avec une autonomie croissante, tant dans la détermination du sujet de la recherche que dans la façon de la mener à bien. Cet objectif s'accompagne d'une incitation forte à s'engager dans la communication des résultats de cette première recherche, tant dans le cadre des séminaires internes à la formation qu'en réponse à des appels à communication (UE séminaire formation à la recherche). Au semestre 4, il est possible de remplacer le mémoire de recherche par un stage et un mémoire de stage, pour les étudiants qui visent une insertion pro hors enseignement et recherche.

- Dans le parcours 4, la spécificité du public comme des objectifs du parcours type implique un tronc commun avec les autres parcours plus réduit. En master 1, les enseignements sont entièrement mutualisés entre les deux axes « Analyse ergologique du travail » et « Interaction sociale ». Les étudiants réalisent une enquête de terrain ou une monographie d’organisation ou un stage accompagné de la rédaction d'un mémoire. En master 2, les enseignements proposés sont spécifiques à chaque axe et le stage est obligatoire (4 mois au moins pour l'axe AET, 2 mois au moins pour l'axe IS).

Tous les parcours sont accessibles en Formation initiale et en Formation continue.

• En Formation initiale la formation est en présentiel, avec des enseignements (CM, séminaires, UE mémoire, UE stages) tout au long des deux semestres, excepté dans le parcours 4 qui adopte le rythme de la semaine pédagogique en Master 2.

• En Formation continue, ce sont surtout les parcours 3 et 4 qui visent un public en reprise d'études après ou en parallèle d'une période d'activité professionnelle, et qui proposent des modalités d'enseignement adaptées :

- Le parcours type 3 Epistémologie propose une formation en philosophie des sciences fortement dirigée vers les enseignants du second degré filières scientifiques et les enseignants-chercheurs et chercheurs, notamment d'AMU (un public déjà notablement présent dans la spécialité Histoire et philosophie des sciences fondamentales de l'ex master de Philosophie). L'aménagement de l'emploi du temps et le recours à la FAD sont pensés de manière à favoriser l'essor de cet aspect de la formation. Il est notamment prévu d'élaborer des cours en vidéo-enseignement en vue de la formation et/ou de la divulgation scientifique à distance, à destination des collègues scientifiques (second degré, AMU) mais aussi à destination des publics francophones du Maghreb et du Proche-Orient.

- Le parcours type 4 Analyse ergologique du travail et interaction sociale est accessible aux contrats de professionnalisation en alternance, et il est prévu de l’ouvrir à l’apprentissage. Il est également accessible à la formation continue et à l’alternance grâce à un rythme de semaines pédagogiques (cours regroupés sur 10 semaines dans l’année universitaire de septembre à mai). Certains enseignements sont disponibles à distance notamment via le développement de l’enseignement numérique. Le parcours est inscrit dans la démarche qualité (il est certifié Norme ISO 9001 version 2015).

Enseignement À Distance : est en projet de prolonger la Licence de philosophie en EAD par une offre de Master en EAD. Actuellement 6 universités en France offrent un EAD en philosophie (AMU, Bordeaux 3, Montpellier 3, Toulouse 2, Paris Ouest Nanterre, Reims), et AMU est la seule qui ne propose pas de Master, ce qui contraint les étudiants de notre Licence EAD à poursuivre leur Master EAD ailleurs, et détourne nombre de candidats de s'inscrire même en Licence, sachant qu'ils ne pourront avoir une formation complète à Bac +5 dans le même établissement.

Langues vivantes : :

- Dans les parcours 1, 2 et 3 la langue vivante fait l'objet d'un enseignement disciplinaire.

- Dans le parcours 4, les étudiants ont le choix entre la langue vivante disciplinaire et un enseignement de langue dispensé par le LANSAD.

Il n'y a pas de mobilité à l'étranger obligatoire, même si elles sont encouragées.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)
  • Formation en alternance (ALT)
  • Formation en contrat de professionnalisation (CP)

Compétences visées

Compétences communes développées par la formation a) Maîtrise de l'argumentation

- maîtrise de l'argumentation et de l'articulation logique du discours et des idées

- esprit critique, capacité à interroger ses préjugés et ceux des autres

- capacité à saisir un problème de ses prémisses à ses implications

- capacité à mobiliser sa culture, générale ou disciplinaire, dans la perspective d'établir ou de critiquer une thèse b) Maîtrise de l'analyse

- maîtrise des concepts et de leur expression, finesse dans la saisie des variations sémantiques

- capacité de lecture des textes et d'identification des hypothèses, thèses, preuves, arguments, types de démonstration

- précision de la saisie des informations et perception de leurs enjeux et implications c) Maîtrise de la synthèse

- capacité à dégager de façon concise les principaux aspects d'un problème, les points essentiels d'un texte ou d'une controverse, capacité à résumer un ouvrage ou un débat

- capacité à saisir les idées et les controverses dans une perspective historique d) Maîtrise de l'expression

- capacités rédactionnelles : clarté, précision, organisation du discours écrit

- capacité à s'exprimer avec aisance à l'oral devant un auditoire, à adapter son discours aux compétences et aux intérêts du public, à soutenir une thèse avec des arguments solides

- capacité à répondre à des questions et à des objections, à mobiliser son savoir dans le temps rapide de l'échange verbal e) Maîtrise d'une langue vivante

- maniement de l’anglais scientifique

- maîtrise des enjeux liés à la traduction dans le domaine de la recherche comme de la communication f) Maîtrise des outils numériques, connaissance des ressources numériques de la discipline

Stages et projets encadrés

Les parcours 1, 2 et 3 prévoient en Master 1 et Master 2 un mémoire de recherche, projet personnel encadré par un enseignant-chercheur. En parcours 2 (philosophie pratique) ce mémoire peut, en 2e année, être remplacé par un stage de 2 mois au moins assorti d'un mémoire de stage.

Le parcours 4 prévoit :

- un stage facultatif de 2 mois en master 1

- un stage obligatoire de 4 mois en master 2 pour l'axe Analyse ergologique du travail. Dans l'axe Interaction sociale ce stage peut être remplacé par un mémoire de recherche, ou ajouté au mémoire de recherche.

Débouchés professionnels

Le Master de philosophie renforce et diversifie les connaissances et les compétences des étudiants à un niveau qui leur ouvre la voie des métiers de l'enseignement (primaire, secondaire, supérieur), des métiers de la recherche, ainsi que des métiers qui, dans le monde socio-économique, exigent une solide culture générale, une aptitude à l'argumentation, au débat et au dialogue, et des compétences en matière d’analyse, de synthèse et d'organisation de l'information et dans les domaines de l'expression écrite et orale.

En fonction du parcours, les débouchés du master mention Philosophie se positionnent dans les domaines suivants :

- Métiers de l’enseignement et de la recherche

- Métiers de l’édition, de la documentation et de la diffusion des savoirs sous toutes leurs formes

- Métiers de la communication, marketing

- Métiers de la médiation sociale et culturelle

- Métiers du secteur tertiaire : Fonction publique (inspection du travail, fonction publique hospitalière notamment), Secteur privé (Chargés de mission, Rédacteurs, Formateurs, Consultants, Responsable de Ressources humaines, Chargés d'études et analystes (notamment analystes du travail), préventeurs, etc.

Les objectifs scientifiques et les objectifs professionnels de la formation sont articulés non seulement pour les étudiants qui se destinent à la recherche et à l'enseignement (cas où cette articulation est naturelle), mais aussi pour ceux qui souhaitent se tourner vers d'autres débouchés dans le monde socioéconomique : en effet, les connaissances et les compétences attendues à l'issue de la formation peuvent rapidement et efficacement être réinvesties dans le passage de concours de la fonction publique et plus généralement dans l'accès aux métiers du secteur tertiaire, en fonction du parcours type choisi par l’étudiant, par exemple dans le domaine de la communication ou de la diffusion des savoirs ou dans l’analyse du travail.

Poursuite d'études

En fonction de l'excellence du parcours en Master, les poursuites d'études sont encouragées au niveau doctoral. Dans les parcours à dimension pluridiciplinaire (en particulier parcours 3 et 4, mais sans exclusive) des thèses « inter Ecoles doctorales » sont envisageables, avec un financement par deux Ecoles doctorales et une co-direction (par exemple : mathématiques-philosophie, sciences sociales-philosophie, etc.)

Partenariats

Dans le parcours-type 4, participent à la formation :

- 2 PAST PR en analyse du travail et en ergonomie. Apport : ils assurent le suivi des stages, les cours d’ergonomie, les cours méthodologiques en intervention et les cours de monographie d’entreprise.

- Plusieurs professionnels du monde socioéconomique : 1 avocat (droit du travail),1 consultant et ancien inspecteur du travail (droit du travail), des partenaires de l’ORM, de l’ANACT et de cabinets de consultants. Apport : enseignements ponctuels, pour un volume global représentant environ le tiers des enseignements du parcours.

Aide à la réussite

- Personnel du Bureau d’Appui à la Pédagogie HSHS.

- CIPE et SFAD pour le recours à la FAD.

- Soutien du bureau des formations professionnelles pour la démarche qualité, l’ingénierie pédagogique et le support aux étudiants en formation continue (Parcours-types 3 et 4).

Aide à l'orientation

Pour une information plus personnalisée, les candidats sont invités à prendre contact avec les responsables de la formation (responsable du Master, responsables pédagogiques des différents parcours).

Études à l'étranger

- Parcours 3 Epistémologie : coopération franco-italienne en cours d'élaboration (projets Vinci de l'Université Franco-Italienne).

- Parcours 4 option Analyse ergologique du travail : consolidation prévue de conventions de recherche avec plusieurs Universités brésiliennes déjà partenaires (échanges d’enseignants, post-doc : Université de Minas Gerais, Université de Brasilia notamment).

- Convention en cours de création avec l’université de Sherbrooke (Québec), l’université Trois Rivières (Québec), l’UDM et l’UQAM (Québec) (départements de philosophie, sciences politiques et communication).