AccueilMasterDroit des affaires

Master Droit des affaires

Objectif

Le Master en Droit des Affaires se propose de former des juristes ayant une excellente connaissance du droit commun des affaires, acquise en Master 1, et assortie d’une spécialisation professionnalisante, acquise en Master 2. La mention propose 17 parcours-type, qui conduisent toutes à des carrières dans des secteurs divers et porteurs d’emploi..

Public visé

Le public visé est constitué d’étudiants titulaires d’une licence en droit, ou équivalent, ainsi qu’aux professionnels, dans le cadre de leur formation continue.

Structure et organisation

En première année (360 h CM et 72 h TD), la construction du socle commun repose sur des matières obligatoires considérées comme fondamentales (comme entreprises en difficulté, concurrence, consommation, droit des sociétés). Concernant les matières optionnelles, sont proposées des matières relevant du droit privé ainsi que des matières de spécialisation. La formation approfondi l’utilisation des outils numériques appliqués aux métiers du Droit et renforce les langues étrangères et la méthodologie.

Pour les étudiants se destinant aux deux parcours en droit bancaire, les enseignements de Master 1 sont aménagés de façon spécifique. Ce M1 est dispensé en apprentissage.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)
  • Formation en alternance (ALT)
  • Formation en apprentissage (APP)
  • Formation en contrat de professionnalisation (CP)

Connaissances à acquérir

Outre les matières fondamentales de droit des affaires, qui en constituent le tronc commun (droit spécial des sociétés, droit des entreprises en difficulté), les étudiants ont la possibilité de choisir en M1 des matières qui sont au cœur des enseignements de leur futur Master 2.

En Master 2, les étudiants peuvent choisir de se spécialiser dans les secteurs classiques de droit des affaires que sont le droit des sociétés, la propriété intellectuelle, le droit du commerce international, le droit social, le droit des transports maritimes, terrestres ou aérien, droit de la banque, mais également dans des domaines plus novateurs ou plus originaux tels que le droit du sport, le droit de l’entreprise rurale, le droit de l’environnement et de la qualité, ou le droit des assurances., et au droit chinois des affaires.

Compétences visées

  • Savoir analyser une situation et la qualifier juridiquement dans le domaine des affaires
  • être capable de rechercher les informations pertinentes et les actualiser
  • avoir une vision dialectique de la situation
  • maitriser l’argumentation juridique et la résolution de problème
  • maîtriser les différents supports numériques
  • capacité à travailler en équipe

Stages et projets encadrés

En première année, les étudiants peuvent réaliser un stage professionnel En deuxième année, la plupart des parcours imposent la réalisation d’un stage, d’une durée de 3 mois au minimum.

Débouchés professionnels

La mention Droit des Affaires permet à ses étudiants de se préparer aux carrières judiciaires (ex. avocats d’affaires en droit interne ou international), aux carrières de conseil, de mandataires, d’agents (conseils en propriété industrielle, mandataires judiciaires, agents sportifs, agent d’assurance, agents de transports, courtiers, banquiers, conseils en patrimoine), aux carrières dans l’entreprise (juriste, fiscaliste, directeur des ressources humaines, dirigeants d’entreprises, expert), aux carrières de l’enseignement et de la recherche

Poursuite d'études

Les étudiants peuvent poursuivre leurs études par une thèse de doctorat, ou par une formation complémentaire en école de commerce voire dans une université étrangère.

Partenariats

La Mention Droit des Affaires est partenaire de différentes universités françaises et étrangères, d’écoles de commerce et de centres de formation professionnelles.

178 intervenants professionnels participent aux enseignements. Les entreprises, cabinets et administrations partenaires participent aux grands évènements sociaux organisés par les différents diplômes, ou par l’Institut de Droit des Affaires qui fédère plusieurs parcours types, ainsi qu’à leurs conseils de perfectionnement. En première année, les étudiants peuvent réaliser un stage professionnel En deuxième année, la plupart des parcours imposent la réalisation d’un stage, d’une durée de 3 mois au minimum

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Mise en place d’un réseau de contacts entre les étudiants et les entreprises et d’un fichier de contacts spécialisé par parcours (comprenant les coordonnées des principales entreprises partenaires). En outre, pour ses formations, l’Institut de droit des affaires a organisé d’un réseau des anciens actifs.

Études à l'étranger

Possibilité de passer une année à l’étranger dans l’une des 24 universités partenaires dans le cadre du programme Erasmus, en Master 1. De nombreux enseignements sont dispensés en anglais, en Master 2. Le parcours-type Droit chinois des affaires prévoit un parcours dédié à la Chine. Le parcours-type Droit des affaires internationales prévoit une option dédiée au Droit des affaires japonais

Les Université de Renmin et de Zhejiang (Chine), ainsi que le Centre de droit européen et comparé d’Oxford sont partenaires de la Mention Droit des Affaires.