AccueilMasterDirection de projets ou établissements culturels

Master Direction de projets ou établissements culturels

Objectif

La mention « Direction des projets ou établissements culturels » forme des cadres et dirigeants des organisations culturelles publiques et privées, dans l’élaboration, la conception, la mise en œuvre et l’évaluation de projets culturels au sein de structure privées ou publiques. Dans cette approche pluridisciplinaire, l’accent est mis sur le développement de l’expérience terrain renforcée par des stages obligatoires. Elle permet en outre de prendre en compte les changements à l’œuvre dans les sociétés contemporaines et dans le secteur culturel : la préservation de la diversité, la démocratisation, l’attractivité et le dynamisme des territoires, le soutien aux industries ou la reconnaissance de filières. Elle fournit aux étudiants des outils d’analyse théoriques et opérationnels nécessaires à la mise en œuvre de stratégies et de projets au sein des établissements artistiques et culturels.

Trois parcours-types de M2 sont proposés :

  • Administration des institutions culturelles (FEG)
  • Management et droit des organisations et des manifestations culturelles (IMPGT)
  • Politique culturelle et mécénat (IEP)

Public visé

La mention accueille des étudiants de formation initiale et de formation continue.

Publics en apprentissage : Le M2 du parcours type Management et droit des organisations et des manifestations culturelles accueille des apprentis dans le cadre de la formation en alternance.

Publics en contrat de professionnalisation : Les M1 et M2 du parcours type Administration des Institutions Culturelles et le M2 du parcours type Management et droit des organisations et des manifestations culturelles accueillent des étudiants en contrats de professionnalisation dans le cadre de la formation en alternance.

Conditions d'admission

L’accès au niveau M1 est ouvert aux détenteurs de 180 ECTS, d’une Licence ou d’une équivalence.

L’accès au niveau M2 est ouvert aux détenteurs de 240 ECTS, d’un M1 ou d’un niveau équivalent.

L’admission au sein de la mention dépend de la capacité d’accueil pour chaque parcours de la mention. Une commission pédagogique examine les dossiers de candidature. Des sessions d’entretiens individualisés sont organisées pour le parcours AIC.

Pour le parcours PCM, l’accès en M1 est conditionné par le fait :

  • soit d'avoir validé les 180 crédits du diplôme propre de l'établissement suite à la réussite du concours d'entrée en 1ère année ou en 2ème année ;
  • soit à la réussite du concours d'entrée en 4e année qui donne accès parallèlement à l'un des M1.

Structure et organisation

L’année de M1 permet d’acquérir les fondamentaux en sciences de gestion, en management, en droit de la culture, en économie dans le domaine de la gestion culturelle, en fonction de la coloration du parcours, complétés par des thématiques transverses (numériques, langue vivantes).

Les années de M2 sont spécifiques également à chaque parcours type, mais comportent toutes une professionnalisation en mode projet et un stage long obligatoire.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)
  • Formation en alternance (ALT)
  • Formation en apprentissage (APP)
  • Formation en contrat de professionnalisation (CP)

Connaissances à acquérir

Afin de former des cadres ou dirigeants d’organisations culturelles, la mention propose d’acquérir des connaissances pluridisciplinaires relatives :

- aux savoirs fondamentaux en gestion, droit, économie, sciences politiques, appliqués aux organisations culturelles en fonction de la spécialisation du parcours, complétés par des connaissances transversales (connaissances sectorielles, informatique, langues vivantes, etc.) au cours de l’année de M1 ;

- aux savoirs opérationnels (outils et techniques) propres à la direction de projets, d’équipes, et d’organisations culturelles ;

- aux savoirs spécifiques propres à chaque parcours-type de M2 et en particulier :

  • Techniques quantitatives et qualitatives de gestion couplées avec de l’économie pour le parcours type Administration des Institutions Culturelles de la FEG
  • Management et droit, expertise de la gestion de projets et de l'évaluation des actions et des organisations culturelles pour le parcours type Management de Droit des Organisations et des Manifestations Culturelles de l’IMPGT
  • Politique culturelle à l’international, et financement public et privé de la culture pour le parcours type Politiques Culturelles et Mécénat de l’IEP

Compétences visées

Les compétences sont adossées aux réalités professionnelles des organisations publiques et privées travaillant dans le secteur de la culture. A l’issue de la formation, les diplômés seront capables à titre d’exemple de :

- réaliser, conduire, développer et évaluer des projets culturels,

- gérer et administrer une structure culturelle comme un projet culturel,

- intervenir en appui de ces structures culturelles en termes de diffusion, production, médiation,

- mettre en œuvre les grandes réformes des politiques publiques au niveau territorial,

- utiliser les nouvelles logiques collaboratives innovantes,

- bâtir une stratégie de financement adaptée aux spécificités des organisations culturelles (financements publics, mécénat etc.).

Chaque parcours type de M2 affiche des objectifs et des compétences plus particuliers (cf. Fiche Programme)

Stages et projets encadrés

La réalisation d’un stage d’une durée de 2 à 6 mois en fonction du parcours type est obligatoire en M2. Ce stage fait l’objet d’un mémoire assorti d’une soutenance.

La réalisation d’un stage d’une durée de 2 à 5 mois est également obligatoire en M1 au sein des parcours type Administration des Institutions Culturelles et Management et droit des organisations et des manifestations culturelles. Il fait également l’objet d’un mémoire et d’une soutenance dans le parcours type AIC

Débouchés professionnels

La mention offre des débouchés diversifiés :

- Direction de structures culturelles

- Direction de structures culturelles événementielles

- Responsable fonctionnel de services au sein d’organisations culturelles en lien avec les activités de production, diffusion, comptabilité, RH, communication, régie générale, régie de site, régie d’événements…

- Fonction publique culturelle d’Etat et territoriale

- Responsable de projets culturels et créatifs

- Communication, relations avec les publics, médiation culturelle

- Diplomatie culturelle

- Mécénat d’entreprises et de fondations.

Poursuite d'études

Les poursuites d’études envisagées au sortir du Master 1 de chaque composante participant à la mention, FEG/IEP/IMPGT, tendent vers les Masters 2 de la mention. Une orientation vers des parcours « Recherche » portés par chaque composante peut aussi être envisagée.

Partenariats

Les liens avec le monde socio-économique culturels sont riches. Diverses organisations, publiques ou privées, régionales, nationales et internationales, permettent aux étudiants grâce aux stages et contrats d’alternance, aux projets tutorés, aux partenariats actés et aux enseignements dispensés pour partie par des professionnels (40 à 50%), d’approfondir leurs expériences et connaissances.

Sur les liens avec la recherche, la mention bénéficie de la variété des laboratoires en droit, économie, gestion et sciences politiques accueillant les enseignants-chercheurs. Les activités de recherche sont au cœur des contenus des enseignements. Certains enseignants-chercheurs conduisent également des études et programmes de recherche en relation avec les thématiques de la mention.

Aide à l'orientation

SUIO

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Le SUIO aide les étudiants à déterminer leur parcours universitaire et leur projet professionnel. Des ateliers de recherche d’emploi sont régulièrement organisés. En outre au cours des 2 années de la mention, des temps d’échanges sont formalisés et organisés sur l’insertion professionnelle des étudiants.

Études à l'étranger

La mention fait une large place à l’international et bénéficie ainsi d’un panel de partenariats privilégiés avec des universités étrangères dans le cadre des mobilités entrantes et sortantes (échanges ERASMUS+, partenariats avec des universités étrangères) et/ou des stages pouvant être réalisés à l’international.