AccueilMasterÉconomie de l'entreprise et des marchés

Master Économie de l'entreprise et des marchés

Objectif

La mention Économie de l’entreprise et des marchés a pour principal objectif de former des professionnels capables de mobiliser les outils de l‘économie et de la gestion pour assurer la performance ou l’efficacité d’activités et d’organisations (entreprises, collectivités, action publique) dans des contextes variés.

Cette mention qui accorde un place importante à la gestion de projets sous ses diverses formes et dont l’orientation professionnelle marquée se traduit par de nombreuses mises en situation en M1 comme en M2 est déclinée en 4 parcours type qui apportent chacun une spécialisation dans un domaine particulier (Création d’entreprises, Energie et ressources naturelles, Management des risques et de la qualité, Evaluation de l’action publique) et permettent aux étudiants de choisir d’exprimer des compétences opérationnelles dans une vaste gamme de métiers et de secteurs d’activité.

Quel que soit le parcours choisi, le diplômé est capable d’analyser et d’évaluer le contexte afin de concevoir, mettre en œuvre et piloter un projet dans toutes ses dimensions techniques et opérationnelles en s’adaptant aux exigences de performance et au cadre règlementaire en vigueur.

Public visé

La mention de master EEM est plus particulièrement accessible aux étudiants qui ont validé une Licence d’Economie Gestion, une Licence Gestion, une Licence MIASHS ou encore une licence Administration Economique et Sociale à fort contenu économique et juridique. Cette mention est aussi accessible à des étudiants ayant suivi des études scientifiques et qui souhaitent s’orienter vers le management tout en y exploitant leurs connaissances scientifiques.

Conditions d'admission

La mention porte une attention particulière à la cohérence générale du dossier de l’étudiant, notamment dans la qualité de son parcours d’étude, mais aussi dans la conception de son projet d’études et de son projet professionnel.

Structure et organisation

La mention est constituée d’un M1 totalement mutualisé entre les quatre parcours types. Le premier semestre en tronc commun intégral pose les bases des différentes disciplines sur 15 crédits permettant la poursuite d’études dans l’ensemble des parcours types de la mention tout en favorisant également l’acquisition de compétences transversales avec 15 crédits dédiés.

Le second semestre est constitué d’un important tronc commun mettant l’accent sur les approches professionnelles et d’unités d’enseignement optionnelles présentant plus en détail les thématiques des futurs parcours types, l’étudiant devant en choisir deux parmi quatre.

C’est uniquement en M2 que les étudiants se spécialisent dans l’un des quatre parcours types offerts par la mention. Chaque parcours propose des unités d’enseignement sous forme de séminaires rassemblant plusieurs intervenants (chercheurs et professionnels) afin de sensibiliser les étudiants aux différentes facettes des milieux professionnels concernés (métiers, structures …). Des projets et des stages longs de 4 à 6 mois clôturent le second semestre des différents parcours type.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)
  • Formation en alternance (ALT)
  • Formation en contrat de professionnalisation (CP)

Connaissances à acquérir

L’objectif pédagogique de la mention Economie de l'entreprise et des marché est d’amener un public d’étudiants à être en capacité de mettre en œuvre des méthodes et outils développées en économie et en gestion dans les thématiques de spécialisation des parcours de la mention. Ces applications sont utiles pour la compréhension des problèmes économiques et pour la formulation de programmes d’actions individuelles, collectives ou publiques notamment dans les domaines :

  • De la création d’entreprise
  • De l’énergie et des ressources naturelles
  • Des risques, de la qualité et de la performance de l’entreprise
  • Du management et de l’évaluation de l’action publique

Cette mention bénéficie de l’expérience d’universitaires intéressés aux modalités de mise en œuvre d’activités ou de projets et qui ont développé une capacité d’expertise auprès d’organismes privés et/ou publics.

Ainsi, la référence à des cadres d’analyse en économie et en gestion, à des méthodes quantitatives couplées à des exemples concrets d’applications et d’expérimentations fait l’objet du socle scientifique de la formation.

Compétences visées

Les compétences à acquérir sont fonction du parcours type.

Pour le parcours création d’entreprise :

  • Concevoir et Promouvoir une idée d’affaire
  • Analyser les opportunités de marché pour lancer son affaire
  • Elaborer une stratégie pour développer une affaire
  • Réaliser son Business Plan

Pour le parcours Economie de l’énergie et des ressources naturelles :

  • Évaluer les impacts socio-économiques de projets ou de ressources dans le cadre de méthodologies internationales éprouvées.
  • Mener des études sectorielles dans le domaine de l’énergie ou des ressources naturelles afin de d’évaluer les opportunités de développement de produits et de services existants ou innovants
  • Élaborer et mettre en œuvre des projets d’activités dans le domaine de l’énergie et des ressources naturelles
  • Formaliser et accompagner les démarches volontaires de normalisation dans le domaine du recyclage, du management environnemental ou du management de l’énergie.
  • Définir des objectifs et des modalités de mise en œuvre de politiques publiques ou collectives dans les domaines énergétiques et environnementaux.

Pour le parcours Management des risques de la qualité et de la performance de l’entreprise :

  • Aider à mettre en œuvre et faire vivre une politique Qualité Sécurité Environnement
  • Accompagner une démarche de certification
  • Accompagner une démarche de management des risques
  • Aider à gérer la performance d’une entreprise
  • Communiquer à l’écrit et à l’oral en anglais

Pour le parcours Management et évaluation de l’action publique :

  • Mettre en place un protocole d’évaluation concernant l’action publique, que ce soit à l’échelon local, national ou international.
  • Encadrer et animer un projet d’équipe dans le cadre d’activités d’audit, de conseil ou d’aide à la décision.
  • Assurer une veille informationnelle dans le champ de l’évaluation et participer à la diffusion des connaissances en s’appuyant sur l’apport des sciences économiques et sociales.

Stages et projets encadrés

Les stages et les projets constituent un volet important de la formation. Un stage de 3 à 4 mois ou un mémoire est obligatoire au semestre 2 et un stage long de 4 à 6 mois, suivant les parcours, est obligatoire au semestre 4. Un projet de semestre éventuellement commandité au S2 et au S4 met les étudiants en situation de devoir répondre à une sollicitation semblable à celle qu’ils pourraient rencontrer dans un milieu professionnel.

Débouchés professionnels

Les débouchés de la mention qui sont commun à la majorité des parcours sont les suivants :

  • Chef de projet
  • Chargé de mission
  • Chargé / Chargée d'études de marché
  • Consultant
  • Responsable études et développement
  • Ingénieur/chargé d’affaires
  • Cadre de développement territorial
  • Chef d’entreprise/entrepreneur

D’autres débouchés sont fonction du parcours type qui sera choisi.

Poursuite d'études

Comme la mention est à vocation professionnelle, la poursuite d’études n’est pas l’objectif dominant de la formation. Trois voies de poursuite d’études peuvent être envisagées :

  • La poursuite des études dans un Mastère spécialisé peut être envisagée dans le cadre d’une spécialisation dans un domaine spécifique.
  • En fonction de la qualité du candidat et de l’opportunité de mobilisation de bourses financées par des entreprises, des organismes internationaux ou des collectivités publiques, les étudiants pourraient poursuivre en doctorat sur des sujets appliqués en relation directe avec les thématiques de la spécialité.

La poursuite d’études peut aussi se faire au sein de structures préparant aux concours administratifs de type CPAG.

Partenariats

Organisée selon un rythme d’alternance, la formation accueille chaque année de nombreux étudiants sous contrats de professionnalisation ce qui implique des liens étroits avec de nombreuses entreprises présentes dans la région (ITER, AIRBUS, ST Microelectronics, SNCF, CEA, Thales Alenia Space, Société Générale, Crédit Agricole, AXA…). La formation bénéficie également d’un partenariat étroit avec le Conseil Régional PACA et différentes entreprises ou organismes fortement impliqués dans les domaines de l’énergie et des ressources naturelles (Capénergies, Agence de l’eau Rhin-Rhône-Méditerranée, ADEME, Enedis / EDF)

L’équipe pédagogique de la mention est majoritairement constituée d’enseignants chercheurs rattachés aux laboratoires d’Economie et de Gestion d’Aix-Marseille Université, principalement le GREQAM, le LEST et le CERGAM

Aide à la réussite

Les étudiants sont assistés dans l’élaboration de leur projet professionnel de façon progressive tout au long des semestres.

Les étudiants en M1 peuvent bénéficier d’un parrainage par un professionnel tout au long de l’année en participant à l’opération organisée par l’UFR intitulée MASTER ACT’. Les étudiants sont aussi incités à participer aux sessions de coaching organisées par l’UFR.

Quelle que soit leur situation, les stagiaires de la formation continue et les étudiants sous contrat de professionnalisation bénéficient d’un suivi individualisé et adapté à leur situation professionnelle ainsi qu’à leur projet.

Aide à l'orientation

Le large tronc commun entre les deux parcours permet une spécialisation progressive et un choix éclairé entre les deux parcours.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Les différents parcours de la mention organisent un accompagnement personnalisé des étudiants et mobilisent le réseau des partenaires académiques et professionnels ainsi que le réseau des anciens diplômés pour faciliter la poursuite d’études et l’insertion professionnelle.

Études à l'étranger

Les étudiants du master EEM peuvent effectuer un semestre d’étude en mobilité à l’étranger dans l’une des 43 universités partenaires de la Faculté d’Economie et de Gestion dans 17 pays.

Une unité d’enseignement d’Anglais est présente à chacun des semestres du M1 et 30 heures d’enseignement de langue anglaise ou de cours disciplinaires en langue anglaise sont dispensées en moyenne en M2.