FormationsLicence généraleSociologie

Licence Sociologie

Objectif

La licence de sociologie s’acquiert au terme de trois années d’études réalisées au sein d’un parcours- type intitulé « sociologie générale ». La 1ère année est une année de découverte pluridisciplinaire avec choix d’inscription dans l’un des deux portails (portail « Sociologie, Ethnologie, Histoire et Géographie » ou portail « Sociologie, Sciences de l’éducation, Science du langage, Philosophie »).

Dès le second semestre et en deuxième année les étudiant(e)s acquièrent des connaissances et compétences sociologiques ouvrant progressivement en L3 à une spécialisation parmi 4 champs d’études : étude des populations ; de l’action publique et de la protection sociale ; de l’éducation, de la culture, de l’information et communication ; enfin étude du travail, des organisations et des entreprises.

Tout au long de leur cursus les étudiant(e)s développeront des compétences transversales : enseignement de langue à chaque semestre ; acquisitions de méthodes de travail (L1), compétences numériques et informatiques (L2), enfin, aptitude à la rédaction et la communication orale d’informations liées aux sciences sociales (L3).

Conditions d'admission

Sont autorisés à s'inscrire en Licence :

- Les candidats titulaires ou en préparation d'un baccalauréat français des séries générales, technologiques ou professionnelles.

- Les candidats titulaires ou en préparation d'un DAEU.

- Les candidats titulaires ou en préparation d'un diplôme français de niveau IV hors baccalauréat.

- Les candidats ressortissants de l'U.E, de l'EEE, de la Confédération Suisse, des principautés de Monaco ou d'Andorre, titulaires ou en préparation d'un diplôme donnant accès à l'enseignement supérieur européen.

- Les candidats ressortissants de l'U.E, de l'EEE, de la Confédération Suisse, des principautés de Monaco ou d'Andorre, titulaires ou en préparation d'un équivalent au baccalauréat français (diplôme obtenu hors U.E).

N.B : Les candidats non ressortissants de l'U.E, de l'EEE, de la Confédération Suisse, des principautés de Monaco ou d'Andorre, titulaires ou en préparation d'un diplôme équivalent au baccalauréat français (U.E ou hors UE) ne passent pas par parcours-sup, mais par la procédure DAP.

Structure et organisation

La licence « Sociologie » participe de deux portails :

Dans un premier portail, intitulé « Sciences de l'Homme et de la Société (SHS) », la licence de sociologie est associée à la licence « Histoire », à la licence « Sciences de l'homme, Anthropologie et Ethnologie » et à la licence « Géographie et Aménagement ».

Dans un second portail, la licence « Sociologie » est associée à la licence « Science du langage », la licence « Sciences de l'éducation » et la licence « Philosophie ».

Les enseignements sont communs aux mentions de chaque portail et introduisent à des disciplines connexes offrant ainsi aux étudiants une culture générale et la possibilité d'un choix de passerelle vers une autre mention du portail considéré. Un enseignement de méthodologie du travail universitaire, organisé par chacune des quatre disciplines impliquées au sein d'un portail, est proposé au 1er semestre comme au 2ème semestre de L1 (10%), ainsi qu'un enseignement de langues vivantes (10%).

Au 1er semestre, dans chacun des portails, chacune des 4 filières impliquées proposera une UE d'enseignement disciplinaire (soit 4x20% du total = 80%).

Au 2ème semestre, dans chacun des portails, le département de Sociologie proposera un renforcement disciplinaire : 40% de l'enseignement sera obligatoirement disciplinaire par rapport à l'inscription initiale, 20% seront choisis dans l'une des trois autres disciplines suivies au 1er semestre (au choix dans une des trois autres disciplines). Les derniers 20% seront pris aux choix dans la discipline (= renforcement disciplinaire), ou bien dans une des trois autres disciplines suivies au 1er semestre.

En Licence 1ère année (L1), les enseignements sont communs aux mentions du portail. Un enseignement de méthodologie du travail universitaire est proposé à chaque semestre de L1. La spécialisation dans la mention commence en 2ème année. En 2ème année, un enseignement « Projet professionnel et préfiguration de parcours » aide l'étudiant à affiner son projet ; un enseignement transversal forme aux compétences numériques et informationnelles. La langue vivante est obligatoire à chaque semestre de la licence.

La licence est proposée en formation initiale et continue.

Les stagiaires de formation continue bénéficient de modules transversaux spécifiques proposés par la composante et qui portent notamment sur la liaison avec le monde socioéconomique, la professionnalisation, la recherche documentaire, l'utilisation des ressources disponibles à l'université, la valorisation des connaissances et des capacités, l'élaboration du projet.

En formation initiale comme continue, l'enseignement est dispensé en présentiel (Cours magistraux, Travaux dirigés, visite de terrain, accompagnement de stage) et présentiel enrichi par l'usage des TICE via la plateforme numérique d'AMU AMETICE : forums, mise à disposition de ressources etc.

Le volume horaire de la licence est de 1500 heures, soit 500 heures maximum par année.

Les enseignements de la langue vivante pour non spécialistes de langues (LANSAD) représentent 18 ECTS sur les 3 années soit 180 heures. La progression en langue vivante de chaque étudiant est prévue dans le cadre d'un partenariat entre la licence et l'offre LANSAD des départements de langues vivantes de l'UFR ALLSH.

Connaissances à acquérir

1/ Connaissances disciplinaires :

  • connaissance de la société contemporaine,
  • connaissance des grands courants théoriques qui structurent la discipline sociologique, repérage de ces courants au sein de travaux empiriques,
  • connaissance de plusieurs champs d’application de la sociologie, des analyses s’y référant et des débats qui les traversent.

2/ Savoir-faire scientifiques spécifiques :

  • capacité d’analyse secondaire de données existantes en sociologie et en démographie,
  • mise en œuvre d’une démarche d’enquête sociologique, réflexivité épistémologique sur cette démarche,
  • mise en œuvre de méthodes d’enquêtes par questionnaire et traitements de données d’enquête quantitatives,
  • mise en œuvre de méthodes d’enquêtes par entretiens et analyse des entretiens,
  • mise en œuvre de méthodes d’enquête par observation directe et analyse de matériaux ethnographiques.

Compétences visées

1/ Compétences générales :

  • savoir mobiliser les principales théories sociologiques pour la réalisation et l’interprétation des résultats d’enquêtes de terrain.
  • constitution d’une bibliographie sur un champ donné, recherche d’informations et de données disponibles sur ce champ,
  • capacité de recueil de documentation (archives) et d’information (notamment via les enquêtes de terrain),
  • capacités d’analyse, de synthèse, d’argumentation et de distance critique.

2/ Compétences transversales :

  • capacités d’analyse, de synthèse, d’argumentation et de distance critique,
  • capacité à la présentation orale et écrite de résultats d’une enquête,
  • maîtrise des outils bureautiques et de traitement statistique des données.
  • capacité de communication dans une langue étrangère.

Stages et projets encadrés

Pour les stages non obligatoires, l’établissement de la convention de stage est assuré avec l’appui de l’administration de l’UFR via la plateforme ipro http://ipro.univ-amu.fr

Cette plateforme permet à l’étudiant d’accéder et de postuler aux offres de stage et d’emploi, de suivre ses candidatures, de demander l’autorisation de stage à son responsable pédagogique et de rédiger sa convention de stage.

Les projets tutorés permettent de mettre les étudiants dans conditions de travail proches de l’entreprise avec un accompagnement par les enseignants de la formation.

Débouchés professionnels

Au terme de leurs études, les étudiant(e)s peuvent rejoindre les secteurs des services parmi lesquels les services de l’éducation (division NAF, nomenclature des activités françaises : 85), d’action sociale (87 et 88), de publicité et études de marché (73), services à administration publique (84), services administratifs et autres services de soutien aux entreprises (82), activités liées à l’emploi (78), activités des organisations associatives (94), services d’information (63), services de recherche et développement en SHS (42).

Poursuite d'études

La licence de sociologie apporte des bases de connaissances nécessaires pour la poursuite d’études dans différents domaines des sciences humaines et sociales. Elle offre la possibilité à tout(e) étudiant(e) de postuler aux masters de sociologie, de démographie, masters de l’enseignement, de l’éducation et de la formation, master en communication, écoles de journalisme, écoles des métiers du travail social.

Partenariats

Il existe un conseil de perfectionnement, instance consultative comprenant des membres issus du monde socioprofessionnel qui participent à l’évaluation de la formation et suggèrent des propositions pour un meilleur ajustement des compétences transversales transmises aux attentes du monde socioéconomique.

Les étudiant(e)s ont la possibilité de suivre un stage professionnel d’un mois en L3 sous la direction d’un professionnel et d’un enseignant. Ce suivi s’accomplit dans le cadre d’un partenariat université/établissement d’accueil (Entreprise, fonction publique).

LISTE DES PARCOURS TYPES

Aide à la réussite

L’étudiant a un enseignant référent, le directeur des études. Il bénéficie d’un suivi régulier et individualisé, soutenu par des cours de méthodologie du travail universitaire adaptés à sa discipline.

Les journées de rentrée permettent de présenter la filière, les services de l’Université, les enseignements optionnels, visiter la Bibliothèque Universitaire, présenter le Service Commun de Documentation (SCD).

La formation Practice, obligatoire pour les L1, est une découverte de l’Environnement Numérique de Travail ENT, de la plateforme pédagogique AMETICE, du mail institutionnel (http://cipe.univ-amu.fr)

Pour les étudiants entrant dans la formation après autorisation de la Commission Pédagogique, une remise à niveau peut être proposée (dans certains cas, substitution d’une UE de français à la Langue Vivante Etrangère par exemple).

Existence d’un tutorat étudiant (2 par semestre) en charge de l’aide aux étudiants de 1ère année. Au premier semestre, les étudiants tuteurs, sous l’autorité du directeur des études, participent de l’accueil et de l’aide aux étudiants quant aux choix des options, de l’information sur l’organisation des études, comme des modalités de travail. Au second semestre, ils s’emploient au soutien pédagogique des étudiants qui le désirent et/ou orientés par les enseignants référents à l'issue des résultats du 1er semestre), ils assistent le DETU aux journées d'information pour l'insertion professionnelle ainsi qu'aux journées d'accueil des bacheliers.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

En deuxième année, les étudiants suivent un enseignement « Orientation, projet professionnel et numérique ». Il s’agit d’un enseignement obligatoire à chaque semestre (2 x 3 crédits) assuré sous forme de travaux dirigés par des professionnels.

L’objectif vise à accompagner l’étudiant dans la construction de son orientation. Il s’agit d’apporter des informations générales, des contenus méthodologiques de recherche d’informations afin de permettre à l’étudiant d’enrichir ses perspectives d’orientation et de parvenir à élaborer progressivement ses choix. Il s’agit également de fournir aux étudiants une préparation à l’insertion : connaissance de l’environnement socio professionnel propre à la formation, initiation aux outils de l’insertion et de la recherche de stages.

Pour les étudiants qui se destinent à l’enseignement en premier degré, l’ESPE propose des options dites UE Pro MEEF : UE de professionnalisation aux métiers de l’enseignement et de la formation. Une UE de sensibilisation est proposée en licence 2 et deux UE d’approfondissement de la découverte du métier en licence 3. Pour le 1er degré, des axes professorat des écoles sont organisés au sein des mentions de licence. A ces UE pro MEEF s’ajoutent une formation en mathématiques, sciences et français. Ces UE sont couplées à des stages d’observation de 24h en milieu professionnel et permettent une orientation active des étudiants.

Études à l'étranger

Le département bénéficie d’accords ERASMUS avec les universités de Francfort, Bruxelles, Alicante, Cork, Trente, Chietti, Naples, Galatasaray, Patras.

Hors ERASMUS, mentionnons le réseau des universités du Québec (CREPUQ), trois universités mexicaines (ITESM, UDM, UANL) et deux centres de recherche (CIESAS et COLEF) du même pays.