AccueilLicence généralePsychologieEnseignementsPsychopathologie de l'enfant et de l'adolescent

Licence PsychologieUE Psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent

Contenu

Ce fil rouge - « L’enfant, la mère, et la langue » - nous permet d’aborder le large champ des relations précoces avec les auteurs tels que D. Winnicott, en passant par la question de la représentation et de la constitution (ou non constitution) du monde symbolique avec des auteurs tels que M. Klein, la latence puis l’adolescence depuis Freud jusqu’à Gutton et Rassial. Les pathologies de l’enfant sont abordées à partir de la clinique de l’autisme et de la psychose de l’enfant qui n’est pas « mordu » par la langue (Lacan). Les pathologies d’apparition plus récente comme l’hyper activité par exemple gagnent également à être pensées dans une articulation défaillante à la langue.

Les TD sont l’occasion de travailler les textes des anglo-saxons, Winnicott mais surtout M. Klein, et successeurs, lesquels ont apporté un éclairage très important dans le champ de la clinique de l’enfant, mais aussi dans le champ de la psychose et de l’autisme de l’enfant (Tustin, Meltzer, etc.).

Connaissances visées :

· Connaissance dans toute sa complexité de la psychopathologie de l’enfant caractérisée par sa grande mouvance et sa plasticité

· Connaissance de l'accès à la parentalité, des liens précoces, de la sexualité infantile

· Connaissance du processus de la latence,

· Connaissance des remaniements à l’adolescence

· Connaissances des théories psychanalytiques concernant la psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent

Compétences visées

Compétences visées :

· Capacité à aborder la spécificité de la prise en charge des enfants et des adolescents

· Capacité à pouvoir présenter une analyse fine d’un texte à l’oral ou à l’écrit (en TD).

· Capacité de réflexion sur une question concernant la psychopathologie de l’enfant ou de l’adolescent et capacités à l’exprimer à l’écrit (CM)

  • Capacité à pouvoir discuter, à élaborer à partir de concepts appris en CM et approfondis en TD ; début d’articulation théorico-clinique.

CCP : 2 épreuves : 1 contrôle sur table en TD (40%) et un examen final de 2h (60%)

Langue utilisée

Langue principale utilisée par cet enseignement : Français.

Bibliographie

KLEIN M., (1926), « Les principes psychologiques de l’analyse des jeunes enfants », in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, pp. 166-177

Et « Colloque sur l’analyse des enfants » (1927), ibid.

FREUD S., (1909), « Analyse d’une phobie chez un petit garçon de 5 ans », in Cinq Psychanalyses, Paris, PUF, 2003, pp.93-198

KLEIN M. (1932), « Les fondements psychologiques de l’analyse des enfants » in La psychanalyse des enfants, Paris, PUF, 2009, pp. 15-27.

KLEIN M., (1946), « Notes sur quelques mécanismes schizoïdes », in Développements de la psychanalyse, Paris, PUF, p.274-300

WINNICOTT D., (1960), « La ficelle : un aspect technique de la communication », in De la pédiatrie à la psychanalyse, Paris, Payot, pp.169-186 (Également dans WINNICOTT D., Jeu et Réalité, Paris, Gallimard, 2002, pp.51-57)

WINNICOTT D., « Objets et phénomènes transitionnels », in Jeu et Réalité, Paris, Gallimard, 2002, pp.27-57

WINNICOTT D., « La capacité à être seul », in De la pédiatrie à la psychanalyse, Paris, Payot, 1969, 325-333

KLEIN M. (1930), « L’importance de la formation du symbole dans le développement du moi » in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1982, pp. 263-278.

RHODE M. (2015). « A Kleinian approach to the treatment of children with autism” in BOROSSA J., BRONSTEIN C. & PAJACZKOWSKA C. The new Klein – Lacan Dialogues, London, Karnac, pp. 201-216.

LACAN J. Le Séminaire, livre I : Les écrits techniques de Freud 1953-1954. Paris, Éditions du Seuil, 1975, Leçon VII 17 février 1954. (Commentaire du cas Dick)

Modalités d'organisation

20 heures CM

10 heures TD

Le rapport Heures étudiants / ECTS est de 10 ce qui place cette UE dans la limite haute du cadrage. La raison est que cette UE de troisième année constitue une UE d’approfondissement disciplinaire avec la perspective de l’orientation en master. Dans ce contexte, un nombre conséquent d’heures de TD est recommandé pour accompagner les étudiants dans leur projet universitaire.

Volume des enseignements

  • Cours magistraux : 20 heures
  • Travaux dirigés : 10 heures

Code APOGÉE

HPS6U08.

Les formations qui utilisent cet enseignement