FormationsMasterGestion de l'environnement

Master Gestion de l'environnement

Objectif

image externe

Le master « Gestion de l'environnement » (GEE) propose un enseignement basé sur les plus récentes évolutions des concepts et des techniques nécessaires à une approche scientifique du fonctionnement, la gestion, la protection et la réhabilitation des systèmes et écosystèmes continentaux, l’analyse et la gestion des risques naturels, des risques anthropiques et des crises environnementales, dans le contexte du changement global et de la raréfaction des ressources.

Par la gestion de projets, les étudiants seront amenés à développer leur capacité à travailler en équipe. La mention vise également à renforcer l’esprit critique en vue d’acquérir une démarche scientifique objective et synthétique. Futurs cadres ingénieurs ou chercheurs, spécialisés dans la gestion durable et raisonnée des milieux naturels et industriels, agricoles et urbains, ils seront en mesure de développer, de façon autonome, des activités de recherche, de développement et de surveillance en phase avec les questionnements scientifiques et sociétaux actuels.

Public visé

Etudiants titulaires des licences SVT, chimie, physique, Géographie et les étudiants titulaires des licences Sciences de la Vie orientées vers les Sciences de l’Univers et de l’Environnement. Les étudiants des licences professionnelles Risques naturels et technologiques peuvent être admis en poursuite d'étude après examen des dossiers.

Conditions d'admission

Accès en M1 ou en M2 : Les étudiants doivent déposer un dossier de candidature qui sera examiné en commission pédagogique de l'OSU Pythéas. Pour plus de détail sur la procédure à suivre, consultez le site de l'OSU Pythéas : http://www.pytheas.univ-amu.fr/

Structure et organisation

La formation propose un M1 (60 ECTS) fortement mutualisé, avec des modules de tronc commun inter-mentions OSU I Pythéas, et un socle commun inter-parcours. Le M2 offre des enseignements thématiques au S3 (30 ECTS). Le S4 est entièrement consacré à un stage de 5 à 6 mois en milieu professionnel ou en laboratoire (30 ECTS).

Les UE sont organisées en pédagogie classique (CM, TD, TP) et pédagogie active, avec notamment des approches par projets, des TP délocalisés (sorties et écoles de terrain), l’utilisation du numérique et de la visioconférence. Une finalité du parcours MAEVA est assurée en enseignement à distance.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Connaissances à acquérir

La mention « Gestion de l’Environnement » (GEE) répond aux nouveaux enjeux sociétaux et défis environnementaux du 21e siècle. Bâtie autour 3 parcours et s’appuyant sur des unités de recherche fortes et un réseau socio-professionnel exceptionnellement dense, GEE forme des cadres ingénieurs ou chercheurs de haut niveau, orientés sur les Sciences et Technologies environnementales, les Sciences de l’Eau et les Sciences du Risque. Résolument transdisciplinaire, le cursus permet d’obtenir, selon la finalité choisie, des bases solides en géologie, chimie, traitement des données, physique, biologie/biodiversité, géomorphologie, voire même sociologie, droit/réglementation et normes. Sont développées les plus récentes évolutions des concepts et techniques nécessaires à une approche scientifique du fonctionnement des systèmes et écosystèmes continentaux, de leur surveillance chimique, de leur protection, de leur réhabilitation et de leur gestion. L’accent est mis sur des compétences transversales professionnalisantes : travail en équipe, gestion de projet, TICE, rédaction de rapports, connaissance des réseaux socio-professionnels.

Compétences visées

  • Elaborer une démarche scientifique appliquée à l’analyse critique et à la résolution de problématiques environnementales et gérer des projets d'ingénierie environnementale individuels ou en équipe
  • Se positionner dans l'environnement professionnel grâce à la connaissance des acteurs/normes/réglementations/procédures

Selon parcours :

  • Analyser/résoudre/gérer les problèmes liés à la protection de l'environnement/cadre de vie : QHSE, élimination/recyclage des déchets, remédiation des sites pollués, qualité sols/air/eau, contrôle des nuisances, énergies renouvelables, efficacité énergétique…
  • Posséder une vision intégrée de la gestion durable des ressources en eau (aspects scientifiques/techniques/économiques, réglementaires/administratifs/sociologiques), prenant en compte la qualité et la quantité de l’eau en fonction de ses usages
  • Elaborer une démarche pour la mesure et l’expertise des aléas et des risques afin de mettre en œuvre prévention, prévision et lutte contre les phénomènes naturels ou technologiques dans le cadre d’une analyse critique des risques, de réalisation d’ouvrages, de plans d’action et de gestion de crise.

Stages et projets encadrés

Dès le M1, il est possible d’effectuer des stages d’initiation à la recherche sur des sujets des différents laboratoires, équipes et organismes partenaires (INRA, IRD, CEA…). Un stage obligatoire en entreprise ou en laboratoire de 5 à 6 mois doit être effectué en fin de la 2ème année du Master et permet aux étudiants d’acquérir une compétence professionnelle.

Débouchés professionnels

Les titulaires du diplôme GEE peuvent occuper des postes d’ingénieur-cadre dans les secteurs publics ou privés, dans des organismes publics de recherche, des collectivités territoriales, des PME ou des grands groupes possédant un service environnement, des bureaux d’études spécialisés, en R&D des écotechnologies, offrant une large palette de métiers dans les secteurs technologiques de l’environnement, de la gestion de la ressource en eau et de la gestion du risque.

Poursuite d'études

Les diplômés peuvent poursuivre en thèse de doctorat. Une sixième année consacrée à l’acquisition de compétences complémentaires en informatique est accessible à l’ensemble des titulaires des master sciences d’AMU.

Partenariats

La mention est portée par une équipe pluridisciplinaire d’enseignants-chercheurs, s’appuyant sur trois grandes unités mixtes de recherche (LCE, CEREGE, IMBE) travaillant en recherche environnementale, et un nombre important de professionnels de haut niveau, alliant des compétences en sciences environnementales, en sciences pour l'ingénieur et en sciences humaines et sociales. GEE s’appuie également sur un réseau exceptionnellement dense et diversifié de partenaires publics et privés. La mention GEE bénéficie d’un conseil de perfectionnement tripartite (Formation-Recherche-Entreprise) jouant un rôle clé pour adapter la formation au plus près des besoins du monde de l'emploi et développer des stratégies de formation adaptées aux métiers de la gestion de l'environnement.

Aide à l'orientation

L’offre de formation se structure en trois parcours types - « Management de l’Environnement Valorisation et Analyse, Sciences de l’Eau et Gestion du risque naturel et Technologique » - à spécialisation progressive et en très forte interaction/mutualisation en M1. Leur association avec des enseignements spécifiques de définition de parcours obligatoires et/ou optionnels permet aux étudiants de chaque parcours et finalité d’acquérir progressivement et harmonieusement les savoir-faire et les compétences nécessaires à la construction de leur projet professionnel.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Le Service Universitaire d’Insertion et d’Orientation de l’Université conseille et met à disposition des étudiants de la documentation pour la construction de leur projet professionnel, pour leur poursuite d’études et pour leur insertion professionnelle (accompagnement individualisé effectué par des chargées d’insertion).

Études à l'étranger

Des accords internationaux (ERASMUS, CREPUQ, etc.) permettent aux étudiants de bénéficier de programmes d’échanges, pour venir étudier en France ou se rendre à l’étranger (Europe, Canada…).

Une finalité recherche du parcours MAEVA, « Analyse et qualité de l’Air » sera également proposée à la co-diplomation avec l’Université Saint Esprit de Kaslik (USEK) au LIBAN.