AccueilParamédicalCertificat de Capacité d'Orthoptiste

Certificat de Capacité d'Orthoptiste

Réforme de l'accès aux études de santé

À partir de la rentrée 2020, la transformation des études de santé vise à mieux former, mieux orienter et mieux insérer les futurs professionnels de la santé.

> Retrouvez plus d'informations sur cette réforme.

Objectif

L'orthoptiste dépiste, évalue, rééduque, réadapte et explore les troubles de la vision, du nourrisson à la personne âgée. Il participe à la prévention des risques et incapacités potentiels. Il adresse le patient selon nécessité pour un examen ophtalmologique. Il intervient sur prescription médicale indiquant la nature de l'examen demandé. Il pratique des bilans orthoptiques. Il effectue également des actes d'exploration fonctionnelle, en présence ou non d’un ophtalmologiste ou d’un médecin selon le type d’examens. À l’issue du bilan orthoptique, l'orthoptiste aide le patient à mieux comprendre ses troubles et à mieux cerner ses possibilités visuelles. Il contribue au développement ou au maintien de l'autonomie du patient. La complexité de l’atteinte, la précocité du diagnostic, et les pathologies associées dictent la nécessité de la prise en charge et la durée de l’intervention.

Public visé

Les étudiants en orthoptie doivent être titulaire d’un bac, de préférence S ou ST2S. Poser un diagnostic orthoptique requiert beaucoup de rigueur, de précision technique et des connaissances scientifiques pointues. L'efficacité des exercices de rééducation dépend beaucoup de la qualité du bilan mené par le praticien. La relation de confiance avec le patient est primordiale.Généralement, les compétences techniques de l'orthoptiste se complètent de connaissances en ergothérapie et en ergonomie nécessaires à la rééducation et à la réadaptation de personnes malvoyantes. La patience et le sens de l'écoute sont autant d'atouts dans ce métier. L'orthoptiste doit faire preuve de souplesse et de psychologie.

Conditions d'admission

Pour devenir orthoptiste, il faut obtenir le certificat de capacité d’orthoptiste, qui se prépare en 3 ans dans un des 15 instituts de formation rattachés à une UFR de médecine. L’accès se fait sur concours. Pour s’y inscrire, il faut être titulaire d’un bac, de préférence S ou ST2S.

Les étudiants admis produisent, au plus tard le premier jour de la rentrée, un certificat établi par un médecin agréé attestant que l'étudiant ne présente pas de contre-indication physique et psychologique à l'exercice de la profession d'orthoptiste Une épreuve orale évalue ensuite les connaissances générales du candidat. Peuvent présenter leur candidature en vue d'une admission dans les études conduisant au certificat de capacité d'orthoptiste les candidats justifiant :

- soit du baccalauréat ;

- soit du diplôme d'accès aux études universitaires ;

- soit d'un diplôme français ou étranger admis en dispense ou équivalence du baccalauréat en application de la réglementation nationale ;

- soit d'une qualification ou d'une expérience jugées suffisantes.

Structure et organisation

Le certificat de capacité d'orthoptiste sanctionne trois années d'études après le baccalauréat, il comprend six semestres de formation validés par l'obtention de 180 crédits européens.

L'enseignement comprend :

1° Un tronc commun

2° Un parcours personnalisé au cours duquel l'étudiant pourra choisir :

- d'approfondir ou de compléter ses connaissances dans un domaine de l'orthoptie,

- d'approfondir ou de compléter ses connaissances dans un domaine particulier autre que l'orthoptie.

Ils comprennent les unités d'enseignement du tronc commun et des unités d'enseignement libre. La mutualisation des enseignements entre les filières peut être mise en place. Un enseignement de langues vivantes étrangères est dispensé durant la formation de même qu' une formation permettant l'acquisition de l'attestation de « formation aux gestes et soins d'urgence de niveau 2 ». Un apprentissage à la maîtrise des outils informatiques et une initiation à la recherche sont également dispensés.

Connaissances à acquérir

1. L'acquisition des connaissances scientifiques et techniques indispensables à la maîtrise des savoirs et des savoir-faire nécessaires à l'exercice de la profession d'orthoptiste

2.L'approche fondamentale de l'être humain, la recherche du maintien de la santé ou la prise en charge du patient, par des connaissances en santé publique

3° L'acquisition des connaissances de pathologie et de physiopathologie nécessaires à la pratique de l'orthoptie

4° L'apprentissage du raisonnement clinique et de l'intervention thérapeutique

5° L'acquisition des compétences génériques nécessaires à la communication de l'orthoptiste avec le patient et son entourage, à sa coopération avec les membres de l'équipe soignante pluriprofessionnelle, à sa réflexivité et à son respect des règles de l'éthique et de la déontologie

6° Une formation à la démarche scientifique rendue nécessaire par la progression rapide des connaissances qui est la conséquence directe des progrès de la recherche faisant évoluer régulièrement les pratiques professionnelles

Compétences visées

1. Évaluer l’état sensoriel, moteur et fonctionnel au cours du bilan de la fonction visuelle et élaborer un diagnostic orthoptique

2. Conduire une démarche de dépistage et d’explorations de la fonction visuelle

3. Concevoir et conduire un projet individualisé de traitements orthoptiques

4. Conseiller et accompagner l’adaptation aux lentilles de contact, aux aides optiques ou non optiques

5. Concevoir et conduire une démarche de prévention, de dépistage protocolisé, d’éducation thérapeutique et de suivi

6. Communiquer et conduire une démarche thérapeutique dans un contexte d’intervention en orthoptie

7. Analyser, évaluer et faire évoluer sa pratique professionnelle

8. Organiser les activités et coopérer avec différents acteurs

9. Gérer une structure et ses ressources

10. Rechercher, traiter et analyser des données professionnelles et scientifiques

11. Informer et former des professionnels et des futurs professionnels

Débouchés professionnels

Le planning de l'orthoptiste s'adapte à la disponibilité des patients. En cabinet, le plus grand nombre d'heures de travail est assuré tôt le matin et tard le soir. Ce professionnel de la santé peut aussi exercer à l'hôpital, dans une maison de retraite, un établissement d'accueil pour personnes handicapées, un centre de rééducation et de soins. Dans ces cas, les horaires sont plus réguliers. Près de 80 % des orthoptistes travaillent en libéral. Les autres sont salariés et occupent un poste dans un hôpital ou dans un centre de soins. Les débouchés varient selon les régions. L'orthoptiste peut se spécialiser dans certaines pathologies ou dans certaines techniques de rééducation.

Poursuite d'études

Après obtention du certificat, il est possible de poursuivre ses études pour acquérir de nouvelles compétences ou d'améliorer ses acquis initiaux. Il existe des formations professionnelles, non diplômantes, dispensées en générale par des organismes privés (AFO, UNRIO, etc…) ainsi que des formations complémentaires universitaires, diplômantes :

- Le master santé (ex « Master 3R » e ex « Master RIM ») de Paris 6 est ouvert, entres autres, aux Orthoptistes,

-Les licences de sciences sanitaires et sociales et celles de sciences de l'éducation sont directement accessibles aux orthoptistes. Depuis peu, possibilité de s'inscrire (moyennant parfois un examen de compétences…) en licence professionnelle dans le domaine de la vision à Paris XI, à Marseille à Saint Etienne ou encore à Nîmes.

-Certain DU

Partenariats

Après accord du responsable pédagogique et sous réserve d'une cohérence pédagogique avec le déroulement de la formation, un étudiant peut effectuer une période d'études à l'étranger dans la limite de un semestre au cours des six semestres de formation conduisant au certificat de capacité d'orthoptiste. La période d'études, validée par l'établissement étranger, permet à l'étudiant d'acquérir les crédits européens correspondants.

Première année d'orthoptiste Semestre 1 AOT1

[ détails ]

Première année d'orthoptiste Semestre 2 AOT1

[ détails ]

Deuxième année d'orthoptiste Semestre 3 AOT2

[ détails ]

Deuxième année d'orthoptiste Semestre 4 AOT2

[ détails ]

Troisième année d'orthoptie Semestre 5 AOT3

[ détails ]

Troisième année d'orthoptie Semestre 6 AOT3

[ détails ]

Aide à la réussite

Les classes préparatoires et les organismes d'aide à l'orientaton permettent de se préparer pour le concours d'entrée.

Aide à l'orientation

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Après 4 ans de pratique, il peut aussi préparer le diplôme de cadre de la santé. Cette formation accessible sur concours permet d’enseigner. Ce titre lui permet d'encadrer un service dans un centre de soins ou de former de futurs collègues. Après 5 années d'expérience dans des fonctions d'encadrement auprès de personnes inadaptées, l'orthoptiste peut préparer le certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement pour enfants inadaptés.

Études à l'étranger

Le Comité de Liaison des Orthoptistes de la Communauté Européenne (OCE), a pour vocation de collecter et de présenter aux autorités européennes et aux pays membres des renseignements sur la profession d'Orthoptiste.

L’OCE a étè fondéé dans ce but et une « Enquête Professionnelle » ainsi qu'un « Dossier d'Evaluation » ont été publiés.'Association Internationale d’Orthoptique (IOA) créée en 1965.