FormationsLic. professionnelleInspection des sites industriels, Métrologie

Licence professionnelle Production industrielle Spécialité Inspection des sites industriels, Métrologie

Responsable
  • Cecile GUEUDRE
    Adresse de Cecile GUEUDRE
Informations

Vous pouvez visiter le site Web du SUIO (dans une autre fenêtre) pour avoir une information plus générale sur les problèmes d'orientation.

Contacts orientation

Objectifs

La Licence professionnelle forme aux métiers du contrôle des sites industriels. Le fonctionnement de ces sites requiert les services d’inspecteurs au titre de la protection des biens et des personnes et de la supervision des équipements sous pression. Le métier d’inspecteur s’exerce au sein d’entreprises, de sociétés de services, de bureaux d’étude et d’ingénierie, et varie selon le secteur (nucléaire, chimie, pétrochimie, …), le type de process et de produits fabriqués ou stockés.

Compétences visées

Le diplômé de la licence possède les compétences en :

  • Conception des équipements sous pression (ESP) et installations : il connaît les notions de résistance des matériaux, et avec l’application d’un code de construction, il vérifie la résistance des éléments composant un ESP. Ses connaissances en soudage lui permettent d’exercer une activité de surveillance lors de la construction des ESP et de leur suivi en service.
  • Contrôle et évaluation des installations : il possède des notions de base en chimie pour comprendre la fonction des équipements et identifier les modes de dégradation, tels que la corrosion, susceptibles de s’y développer. Il possède des connaissances générales en Contrôle Non Destructif afin de choisir la meilleure technologie pour détecter et caractériser les anomalies sur les ESP qu’il devra inspecter.
  • Méthodologie de l’inspection : il connaît les différents textes réglementaires applicables aux ESP afin d’être à même de les respecter et de les faire respecter. Il maîtrise la méthodologie d’établissement des plans d’inspection des ESP.

Connaissances à acquérir

Elles s’articulent sur 4 axes :

- Conception des équipements et des installations

- Contrôle et évaluation des installations

- Méthodologie de l’inspection

- Compétences managériales

Débouchés professionnels

• Services d’inspection reconnus (S.I.R) ou autres ...

• Organismes de contrôle des équipements et des installations de sites industriels

• Sociétés de services

• Bureaux d’études dans les grands domaines de l’énergie et de la chimie.

Public visé

La Licence recrute après les BTS, DUT et L2 de spécialité mécanique (conception ou production) ou sciences de l’ingénieur

Pré-requis obligatoires

Cette formation demande des connaissances techniques de base en conception mécanique, en particulier les règles du dessin technique et les principes d’utilisation de logiciels de conception 3D (Catia, Solidworks). Un minimum de culture technique mécanique est nécessaire : réalisation de liaisons de base : pivot par roulements, assemblage….

Pré-requis recommandés

Les connaissances en calculs statiques, dimensionnement de structure, spécification géométrique des produits, production de pièces mécaniques, FAO seront appréciées.

Modalités d'inscription

Sélection sur dossier et entretien éventuel. Candidature sur le site internet de l'IUT

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

Formation initiale
Formation continue
Formation en alternance
Formation en contrat de professionnalisation

Structure et organisation

C’est une formation en alternance par contrat de professionnalisation d’une durée d’un an après un Bac + 2. Elle s’articule autour d’un tronc commun de 120h, d’une spécialisation de 330 h, d’un projet tuteuré de 150h et de périodes en entreprise.

Validation par contrôle continu.

Formation professionnelle

40% des cours sont assurés par des industriels. Un des points importants dans cette participation est le travail collaboratif entre les enseignants et les industriels. Les enseignants assurent le cadrage pédagogique des interventions des industriels et à l’inverse les industriels ouvrent des approches différentes des outils exploités dans la formation. Les contacts continus avec les entreprises à travers les projets et stages ainsi qu’à travers leur intervention (cours ou conférences) permettent une connaissance directe de l’adéquation de la formation des étudiants face aux besoins des industriels et de leur capacité d’insertion rapide dans le monde industriel. Des bilans sont formalisés grâce à un comité de pilotage.

Formation continue et alternance

Depuis la rentrée 2010, cette formation est ouverte en alternance par contrat de professionnalisation. Cela correspond à un objectif d’insertion professionnelle plus efficace et à un rapprochement de la formation avec le monde industriel.

Stages et projets encadrés

Dans le cadre d’une formation par alternance en contrat de professionnalisation, le stage correspond aux périodes en entreprise. L’année s’articule autour de 4 périodes de formation à l’IUT pour un total de 18 semaines. Le reste du contrat se passe en entreprise, l’étudiant est suivi par un tuteur industriel et un tuteur pédagogique.

En parallèle de cela, l’entreprise fournit à l’étudiant un projet qui sera réalisé à l’IUT sur des périodes identifiées pour un total de 150h, les étudiants sont accompagnés par un tuteur spécifique au projet

Modalités pédagogiques particulières

La base du fonctionnement est un tronc commun de 120 heures pour apporter des connaissances générales et transversales. Ce tronc commun est associé à 330 heures de formation spécifique liée à la spécialité. Le projet industriel tuteuré de 150 heures et un stage de 12 semaines (cas de la formation classique) ou des périodes en entreprise (cas de la formation par alternance) permettent la mise en œuvre des connaissances et compétences acquises.

Modalités de contrôle des connaissances

Le principe retenu est celui du contrôle continu des connaissances. Certains tests sont programmés à des périodes réservées et portées à la connaissance des étudiants en début d’année, d’autres sont répartis sur l’ensemble de l’année.

Volume des enseignements

  • Cours magistraux : 90 heures
  • Travaux dirigés : 135 heures
  • Travaux pratiques : 225 heures
  • Stage : 18 semaines

LP PI ISIM

[ détails ]

Aide à la réussite

Le travail en groupes d’étudiants en nombre limité, la présence permanente de tuteurs pour les stages et pour les projets (tuteurs industriel et universitaire), la présence permanente du responsable de la formation sur le site, la prise en compte des remarques des étudiants dans le cadre de réunions spécifiques ( CEVU, comité de pilotage) permettent d’optimiser la réussite des étudiants (>90%).

Aide à l'orientation

Cet aspect est pris en charge dans le cadre des activités de PPP, mais aussi grâce aux divers forums organisés tout au long de l’année (stage, contrat de professionnalisation, emploi).

Aide à l'insertion professionnelle

La formation a pour but de conduire les étudiants à un emploi. Seuls de très rares étudiants poursuivent leurs études. La formation est axée sur les liens avec les entreprises en imposant d’une part que les projets tuteurés soient à caractère industriel d’autre part que le projet tuteuré soit la préparation à la période de stage.Dans la majorité des cas, l’étudiant déjà salarié de l’entreprise dans laquelle il est en alternance est embauché en fin de contrat de professionnalisation.