FormationsLic. professionnelleMaintenance des équipements de production

Licence professionnelle Gestion de la production industrielle Spécialité Maintenance des équipements de production

Responsable
  • Mustapha OULADSINE
    Adresse de Mustapha OULADSINE
Informations

Vous pouvez visiter le site Web du SUIO (dans une autre fenêtre) pour avoir une information plus générale sur les problèmes d'orientation.

Contacts orientation

Objectifs

L’objectif de la formation est de former de futurs cadres intermédiaires à compétence multi techniques capables d’assurer la disponibilité des équipements de production et de manager les équipes d’intervention. Il aura à sa disposition des outils mathématiques et informatiques modernes pour mesurer la dégradation des équipements et prévenir les défaillances.

Il participera aux actions de qualité du produit et à la sûreté de fonctionnement de l’équipement. La formation en Licence Professionnelle vise à répondre au besoin des entreprises d’optimiser le fonctionnement et les performances de l’outil de production.

Compétences visées

Manager les projets de maintenance des systèmes de production. Choisir une politique de maintenance. Gérer un service de maintenance en termes de budgets, de coûts et moyens matériels et humains.

Ordonnancer, planifier et suivre les activités de contrôle et de maintenance des installations . Encadrer une équipe d’intervention. Établir des contrats de maintenance. Gérer les problèmes environnementaux liés à la maintenance.

Connaissances à acquérir

  • Connaissance de la fiabilité et de la maintenance des équipements.
  • Sûreté de fonctionnement.
  • Automatisme et régulation industrielle.
  • Management environnemental.

Débouchés professionnels

Le métier s’exerce dans des grandes entreprises à l’intérieur d’un cadre où les différentes fonctions d’entreprise sont tenues. Mais ce métier s’exerce également, avec d’avantage d’autonomie dans les PME/PMI. De nombreux secteurs économiques comme la pétrochimie, la sidérurgie l’agro-alimentaire, le traitement des eaux, la pharmacie, la métallurgie, ont une tendance marquée à externaliser leur maintenance pour la confier à des entreprises spécialisées maintenance et d’expertise .

Le métier s’exerce à la fois dans ces entreprises « donneurs d’ordres » pour le contrôle et le suivi et dans les entreprises « prestataires » pour les activités et les service.

Mots clefs des secteurs d’activité : Chimie, Agro-alimentaire, Pharmacie, Traitement de l'eau, Métallurgie, Transport, Sociétés de service.

Types d’emplois accessibles. Ce professionnel peut prétendre aux emplois suivants :

  • Responsable de maintenance : gestion, organisation et planification des travaux.
  • Fiabiliste : optimisation de la disponibilité.
  • Assistant ingénieur dans le service production et exploitation des unités industrielles.
  • Agent de maîtrise responsable d'équipes et agents de maintenance.
  • Gestionnaire et management des déchets engendrés par la production.
  • Responsable de projet de maintenance.
  • Responsable technique (SAV).

Mots clefs des emplois accessibles : Responsable de maintenance, Assistant ingénieur, Responsable technique, Fiabiliste.

Métiers visés

Public visé

Étudiants titulaires d’un DUT industriel, d’un BTS industriel ou d’un L2 scientifique ou technique.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

Formation initiale
Formation en alternance

Structure et organisation

Les cours ont lieu de mi-septembre à début mars. Le projet tuteuré a lieu pendant la période de cours. Le stage en entreprise a lieu de mi-mars à la fin du mois de juin.

Formation en alternance : 27 semaines en entreprise et 17 semaines en cours à l’Université.

Formation professionnelle

Un stage de 15 semaines aura lieu durant l’année formation.

Formation continue et alternance

La licence est ouverte en formation continue (demandeur d’emploi, congé individuel de formation, plan de formation en entreprise) et en formation en alternance sous contrat de professionnalisation avec une entreprise.

Stages et projets encadrés

Le projet tuteuré et le stage ont pour objectif la mise en œuvre et le suivi d’un projet de politique de maintenance.

Modalités de contrôle des connaissances

Les modalités de contrôle s’effectuent par un contrôle continu en cours de formation. Le mémoire et la soutenance orale du projet tuteuré et du projet en fin d’études.

Volume des enseignements

  • Cours magistraux : 185 heures
  • Travaux dirigés : 155 heures
  • Travaux pratiques : 170 heures
  • Stage : 16 semaines

Année de formation

[ détails ]

Aide à la réussite

Des modules de mise à niveau son dispensés au étudiants en début d’année. les étudiants en formation continue ou en alternance bénéficient d’un suivi personnalisé sous forme de tutorat pendant toute l’année.

Aide à l'orientation

Les recrutements se font après un entretient individuel. Lors de cet entretien une réorientation peut être proposée à l’étudiant.

Aide à l'insertion professionnelle

Les contrats de professionnalisation facilitent naturellement l’insertion d’une bonne partie de nos étudiants. Pour les étudiants en formation initiale, il sont un projets à réalisé en collaboration avec un industriel suivi d’un stage de 4 mois suivi d’un tuteur universitaire. Ceci leur permet de mettre en application leur savoir faire et de faciliter leur insertion.