FormationsLic. professionnelleDroit et Économie du Tourisme

Licence professionnelle Hôtellerie et tourisme Spécialité Droit et Économie du Tourisme

Responsable
  • Herve MAGNOULOUX
    Adresse de Herve MAGNOULOUX
Informations

Vous pouvez visiter le site Web du SUIO (dans une autre fenêtre) pour avoir une information plus générale sur les problèmes d'orientation.

Contacts orientation

Objectifs

Former des étudiants ayant une connaissance suffisante du droit, de l’économie, de la gestion et des nouvelles technologies pour concevoir, promouvoir et réaliser des projets touristiques mettant en jeu le patrimoine.

Compétences visées

Ensemble des compétences liées au domaine du diplôme, dont notamment celles permettant la conception et la réalisation d’un projet touristique.

Connaissances à acquérir

Fondements du droit, de l'économie, de la gestion et des nouvelles technologies ; aspects spécifiques de ces disciplines liés aux métiers du tourisme.

Débouchés professionnels

Cadres d’entreprises et d’institutionnels du tourisme, ainsi que des collectivités territoriales locales

Public visé

- Bac + 2, BTS, DEUG, DUT, diplômes étrangers

- Accès possible par validation des acquis de l’expérience ou par validation des acquis professionnels

Modalités d'inscription

La procédure de candidature sera décrite sur le site de la Faculté d'Economie et de Gestion, rubrique admissions : feg.univ-amu.fr/admission

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

Formation initiale
Formation continue

Structure et organisation

Formation en 1 an

Formation professionnelle

Partenariats et contacts réguliers avec des sociétés et associations des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme.

Formation continue et alternance

La licence professionnelle est ouverte en formation continue aux professionnels du tourisme ou des métiers voisins ayant validé leurs acquis professionnels, ainsi qu’aux professionnels ayant un diplôme Bac + 2, aux demandeurs d’emploi en stage d’insertion, ainsi qu’aux personnes souhaitant s’auto-financer.

En formation continue, la licence pourra être obtenue en deux ans. La mise à niveau et les enseignements fondamentaux seront obligatoirement suivis au cours de la première année et le projet sera reporté à la deuxième année. Les autres enseignements seront répartis entre les deux années en tenant compte des dispenses éventuelles relatives à la VAE/VAP.

Stages et projets encadrés

Stage obligatoire de 8 semaines minimum

Projet tutoré

Semestre 1

[ détails ]

  • Parcours Personnalisé (3 crédits)
  • Tourisme et Droit I (6 crédits)
  • Tourisme et Economie I (4,5 crédits)
  • Tourisme et Territoire I (3 crédits)
    • Méthodes Statistiques appliquées et Territoire

      Code : ENBDT7V4ALangue : Français.

      Contenu : 1) Objectifs de l'enseignement : Le monde moderne est un monde d’évaluations statistiques qui envahissent tous les domaines de la vie courante. A fortiori, dans le monde professionnel du tourisme, on ne peut pas communiquer, transmettre une information, travailler sur un dossier, sans faire appel des méthodes d’évaluation induites par la logique de la théorie statistique d’observation. Le cours proposé est déformalisé et à objectif très pratique : il s'agit d'un cours d’interprétation de la statistique sans formule mathématique, afin de s’adapter au mode professionnel, de comprendre la logique des méthodes et d'éviter les pièges du domaine. 2) Plan du cours : Chapitre 1 : Les enquêtes L’objectif est, d’une part, de comprendre ce que signifient les concepts dans ce domaine (par exemple « le hasard » du statisticien, comparé à celui du profane, le « biais » dans une enquête, « l’échantillon », etc.), et d’autre part, les techniques d’enquêtes, de sondages, et d’élaboration de questionnaires (SAS et Quotas). On insiste ici sur la compréhension des logiques de construction de ces techniques pour pouvoir s’adapter facilement à un cas réel. Chapitre 2 : Les tableaux, leur lecture et leur construction Les problèmes pratiques de dimension, de titres et de sources, de typologies y sont décrits. La formalisation est simplifiée au maximum. La compréhension des quelques symboles statistiques traditionnels, n’est pas indispensable pour un étudiant qui veut rester strictement « littéraire » : il lui suffira de comprendre la logique et l’essentiel du message sera acquis. Chapitre 3 : Graphiques, diagrammes et autres messages visuels Ce sont des instruments de communication chiffrée que l’on voit un peu partout , y compris dans les rapports professionnels. Ils sont moins « lourds » qu’un tableau mais plus attirants, et le message est visuel. Cependant, là encore il existe des règles strictes de lecture et d’écriture. Sont passés ici en revue les principaux types de graphiques (du diagramme en bâtons à l’histogramme, en passant par les cartogrammes et les graphiques semi-logarithmiques). Chapitre 4 : Moyennes et variances : logique de construction et pièges à éviter Dans le langage courant bien des gens ramènent tout à la moyenne ; c’est peut-être apparemment pratique, mais c’est parfois carrément faux ou du moins inapproprié. Sans faire de calculs compliqués, et à partir d’exemples, on choisira le bon indicateur dans la bonne analyse de la situation, tant pour les valeurs centrales que pour celles de dispersion (variances). Il y a dans ce domaine des pièges à éviter comme, en particulier, l’effet de structure dans les « lectures » de moyennes, largement développé dans deux exemples. Chapitre 5 : Les indices L’utilisation de ces instruments qui permettent de faciliter les lectures de chiffres est ici traitée de façon non formalisée. La simple mise en relief des évolutions de grandeurs dites « complexes » permet de comprendre les notions d’indices synthétiques, aussi bien dans le domaine de la méthodologie (indices de Laspeyres et de Paasche) que dans celui de la vie courante, dans laquelle, l’un d’entre eux, l’indice des prix à la consommation, est aussi sensible que mal connu, en général, par les étudiants. Chapitre 6 : Les séries chronologiques L’étude des variables repérées dans le temps, est assez particulière dans le domaine traditionnel de la statistique, mais sa logique doit être absolument connue pour qui veut analyser une évolution au moyen de composantes explicatives (tendance générale ou trend, variations saisonnières et accidentelles). Là encore, les formulations mathématiques sont remplacées par des processus d’interprétation et par des messages essentiellement graphiques. Chapitre 7 : La corrélation Savoir si un phénomène a, ou n’a pas, une influence sur tel autre (le niveau de diplôme sur le salaire, par exemple), savoir apprécier les liaisons directes entre deux variables (lien entre tel vaccin et telle maladie) sont des questions de tous les jours ; savoir les mesurer est l’ambition de la statistique mathématique. Sans exposer d’équations interminables (une seule formule simple), mais en se basant sur la logique traditionnelle d’investigation, on peut comprendre, résoudre, et interpréter des problématiques réelles.

      Volume horaire : 15h de CM - 5h de TD - 

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Géographie du Tourisme

      description non disponible.

  • Tourisme et Gestion I (4,5 crédits)
  • Tourisme et Communication I (6 crédits)
  • Projet I (3 crédits)

Semestre 2

[ détails ]

Aide à l'insertion professionnelle

La licence professionnelle est conçue dans un objectif d’insertion professionnelle, la poursuite d’études reste exceptionnelle