FormationsDipl. d'ingénieurMécanique et énergétique

Ingénieur Mécanique et énergétique

Objectif

La filière Mécanique et énergétique a pour but de former des ingénieurs maîtrisant l’élaboration et la conduite de procédés, leur modélisation et leur contrôle dans les domaines de l’énergie, des transferts thermiques et de la mécanique des fluides.

Les élèves-ingénieurs vont acquérir de solides connaissances autour des thèmes suivants : énergies, transferts de chaleur et de masse, thermique, mécanique des fluides, modélisation et simulation numérique, utilisation de l’énergie (énergie renouvelable et fossile, combustion).

La formation scientifique et technique est complétée par l’acquisition de fondamentaux en sciences humaines et économiques ; les ingénieurs sont alors aptes à intégrer des postes à responsabilité dans pratiquement toutes les branches de l’industrie.

Public visé

Entrée en cycle ingénieur après au moins deux années d'études supérieures :

  • Classes préparatoires (concours Polytech et autres concours CPGE)
  • Titulaires de Licence 2 ou 3 ou de Masters (concours réseau Polytech)
  • Titulaires de DUT (concours réseau Polytech)
  • Titulaires de BTS (concours réseau Polytech)
  • Titulaires de diplômes étrangers (concours réseau Polytech)

Conditions d'admission

Polytech Marseille recrute ses futurs élèves-ingénieurs selon les modalités du Réseau Polytech (http://www.polytech-admission.org). Ce recrutement commun sélectif par concours donne accès aux écoles du Réseau. Les procédures d'admissions sont définies en fonction du parcours d'études antérieur des candidats.

Structure et organisation

La formation Mécanique et Energétique s’étale sur 5 semestres académiques et un semestre de stage.

Le programme de formation est constitué d’environ 2000 heures encadrées d’enseignements spécifiques à la filière et d’enseignements de tronc commun partagées avec les autres spécialités de l’école.

  • 450 heures d’enseignement encadré font partie des troncs communs SHEJS-Langues et scientifique de l’école.
  • en outre, 228 heures d’enseignement encadré sont des enseignements de spécialité que la filière Mécanique et Energétique partage avec au moins une autre filière de l’école (GC, GII et MT).

A ce jour, quatre parcours sont ouverts :

  • Risques industriels et naturels (P1)
  • Energies (P2)
  • Simulation numérique avancée en Mécanique et Thermique (P3)
  • Recherche et développement en Mécanique et Thermique (P4 seulement en S9)

Connaissances à acquérir

La filière Mécanique et Energétique vise à former des ingénieurs qui maîtrisent les applications industrielles des phénomènes physiques dans les domaines de la mécanique, de la mécanique des fluides, de l’énergétique et des transferts de chaleur.

Ils maîtrisent les outils de modélisation depuis les bases des mathématiques appliquées et des techniques numériques jusqu'à l’utilisation de grands codes industriels. Ils sont aptes à intervenir dans l’élaboration, la conception, la simulation, l’optimisation et le contrôle des procédés de production et de transformation d’énergie. Avec une culture générale dans les différents domaines de l’énergétique industrielle, du nucléaire, de la thermique du bâtiment, des énergies renouvelables, de l’environnement et de l’aéronautique, ils sont capables de s’insérer dans pratiquement tous les secteurs de l’industrie et de l’équipement du bâtiment.

Compétences visées

Pour les fonctions d'ingénieur, il devient essentiel de maîtriser à la fois les paramètres économiques et technologiques de la filière.

Si les profils techniques, et ingénieurs notamment, restent souvent privilégiés, les commerciaux et notamment les profils « développeurs d'affaires » sont aussi recherchés.

Selon le parcours suivi, l’ingénieur Mécanique et Energétique aura acquis les compétences spécifiques lui permettant (i) de mobiliser ses compétences pour analyser, concevoir et optimiser la production et la consommation d’énergie dans un contexte de raréfaction des ressources, de transition énergétique et de réhabilitation d’infrastructures, (ii) d’appréhender les risques naturels, industriels et financiers afin de mettre en oeuvre une démarche de sûreté et de sécurité, (iii) de prendre en compte, s’adapter et contribuer à l’élaboration des référentiels normatifs réglementaires dans les domaines de l’énergie, de l’habitat ainsi que dans le monde économique et industriel.

Stages et projets encadrés

Les stages obligatoires chaque année s’inscrivent dans le cadre défini au niveau de l’école.

Les élèves ME doivent effectuer un minimum de 28 semaines de stages sur les trois années du cycle ingénieur.

Les trois stages se déclinent comme suit :

  • Stage 3A : d’une durée d’au moins 4 semaines entre juin et août, il a pour objectif de confronter les élèves souvent pour la première fois au monde professionnel et au respect de ses règles.
  • Stage 4A : durant ce stage l’étudiant mettre en œuvre les compétences acquises aux semestres S1-S8 dans un stage de niveau cadre moyen sur la spécialité. Les stages de laboratoires sont admis.
  • Stage 5A : durant ce stage l’étudiant doit mettre en œuvre ses connaissances pour parfaire ses compétences en situation.

Un projet industriel entre la 4ème année et 5ème année (soutenance publique en fin de 5ème année, avant le départ en stage). Une semaine de projet en immersion dans une équipe de recherche CNRS (Projet Initiation à la Recherche).

Débouchés professionnels

Les diplômés de la filière Mécanique et Energétique trouvent des emplois dans des secteurs d’activité balayant un large spectre : énergie (extraction, production, distribution, service), transports (aéronautique, automobile), spatial (informatique, sécurité, …), bâtiment, agroalimentaire, industrie chimique.

Poursuite d'études

La spécialité conduit à un taux de poursuite d’études en préparation de thèse relativement importante

Liens avec le milieu socio-économique

Les projets de fin d’études contribuent à la relation de la formation et des élèves avec le milieu industriel. Ils proposés au semestre S9, et encadrés par un tuteur du département. Un membre de la société proposante est référent et participe aux réunions. Dans ce cas, un livrable doit être remis à l’industriel en fin de projet.

Adossement à la recherche

Le lien avec le Laboratoire IUSTI (CNRS UMR 7343) fortement impliqué dans la recherche contractuelle, se concrétise par des projets et des mémoires donnés aux élèves-ingénieurs. Ce lien fort se traduit par l’implication de chercheurs du laboratoire dans les enseignements de spécialité essentiellement en S9 et à la mise en place de Projets d’Initiations à la Recherche avec une semaine bloquée en laboratoire sur des sujets de recherche en S8.

Nous sommes désolés, mais le contenu des enseignements n'est pas encore disponible.

Aide à la réussite

Dans le cadre de l’aide à la réussite de nos élèves nous avons mis en place une procédure de soutien sur la base du volontariat. Dans un volume horaire réduit, les enseignants volontaires proposent aux élèves en difficulté qui le souhaitent des soutiens sur leur matière lors de séances en groupes à faible effectif. Les étudiants sont invités à formaliser leurs difficultés autour d’exercices tests préparés.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Polytech Marseille s'appuie sur ses diplômés pour faciliter l'obtention de stages et d'emploi de ses élèves. Plus de 6000 ingénieurs sont diplômés des formations d’ingénieurs universitaires créées à Marseille depuis une vingtaine d’années et habilitées par la CTI. Héritière de ces formations d'excellence et riche de leur expérience, Polytech Marseille s'appuie sur un réseau non négligeable de professionnels en poste.

Études à l'étranger

De nombreux étudiants effectuent leurs stages de de 4ème ou 5ème année à l’étranger. Semestre d’échange possible dans des établissements partenaires à l’étranger (Europe, Brésil, Chili, Canada).