FormationsMasterDroit publicSp. Droit de la reconstruction des Etats

Master Droit publicSpécialité Droit de la reconstruction des Etats

Finalité

Finalité indifférenciée.

Connaissances à acquérir

Connaissances générales en droit international général et droits de l’Homme ; connaissances générales en droit public interne et droit comparé (Grands systèmes de droit).

Débouchés professionnels

Juriste auprès d’organisations internationales s’intéressant à la reconstruction des États (gouvernementales et non gouvernementales) ; Juriste consultant (indépendant ou cabinet) ; Juristes d’associations ; Juristes contractuels auprès d’organismes gouvernementaux ; Concours nationaux et internationaux liés aux activités de coopération et de reconstruction (Quai d’Orsay, justice, défense, fonction publique internationale) ; Consultants (droit de transition, écriture constitutionnelle et législative, restructuration des services publics).

Poursuite d'études

Formation à vocation opérationnelle dans les activités professionnelles liées à la reconstruction des États

Études à l'étranger

Relations avec les établissements et organisations internationales impliqués dans la reconstruction des Etats

Formation professionnelle

Les étudiants ayant choisi la finalité professionnelle devront effectuer un stage de 40 jours ouvrés.Le rapport de stage ou le rapport d’activité (pour les étudiants qui sont déjà en milieu professionnel) portera sur une thématique prédéfinie, sous la direction d’un enseignant ou d’un intervenant de ce Master.

Certains étudiants pourront aussi participer à un projet collectif : une mission de groupe, supposant une étude de terrain, menée éventuellement à l’étranger et encadrée par un enseignant ou intervenant du Master. Le rapport produit par l’ensemble des participants au projet fera l’objet d’une notation collective et individuelle.

Formation et recherche

Une majorité des diplômés se destinera, très certainement, à une valorisation rapide du diplôme dans le monde professionnel. Toutefois, la recherche en la matière fait cruellement défaut et nécessite d’être encouragée pour celles et ceux qu’elle intéresse et qui souhaiteraient se consacrer à des champs d’études peu explorés.Les étudiants ayant choisi la finalité recherche devront rédiger un travail de recherche personnel sur un thème décidé en commun avec un enseignant-chercheur habilité à diriger des recherches, membre de l’équipe enseignante.

Formation continue et alternance

L’accès au M2 est possible en formation continue. Le service Formation continue de la Faculté de Droit et de Science Politique est à la disposition des candidats pour analyser leur situation actuelle et leur projet de formation, informer les candidats sur la réglementation en place, et notamment sur les modes de financement et les procédures de validation des acquis.

Conditions d'admission

Sélection sur dossier après étude des projets personnels et évaluation des connaissances par test QCM via Internet. Tous les candidats devront obligatoirement être au minimum bilingues (français/anglais).

Informations pratiques candidatures et inscriptions : http://facdedroit.univ-amu.fr

Public visé

Ce diplôme de Master 2 s’adresse :

- à des juristes ayant déjà une expérience professionnelle dans les secteurs du droit public (international et interne), des droits de l’Homme, du droit humanitaire, de la justice et de la sécurité ;

- aux personnes ayant un diplôme juridique, employées dans les ministères (notamment affaires étrangères, intérieur, justice…), dans des organisations internationales (intergouvernementales et non-gouvernementales, aux avocats ou consultants travaillant dans ces secteurs ;

- à des jeunes juristes possédant des connaissances suffisantes en droit interne et international, souhaitant s’orienter vers le secteur de la reconstruction des États.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :