FormationsMasterAction gérontologique et ingénierie socialeSp. Action Gérontologique

Master Action gérontologique et ingénierie socialeSpécialité Action Gérontologique

Finalité

Finalité professionnelle.

Connaissances à acquérir

Les populations âgées de plus de 80 ans sont près de 20 millions en Europe en 2010 et ces populations en

Europe comme en France tendant à augmenter. C’est donc aujourd’hui que se prévoit cet avenir lié non seulement au vieillissement démographique français et au vieillissement démographique européen mais également, à un marché du travail dans ce secteur en pleine évolution. Dès lors, les enjeux sont multiples.

Les professionnels que nous formons auront pour vocation de d’assurer les activités suivantes :

  1. Gestion d’établissement ou de services (Gestion d’équipe, Gestion financière)
  2. Gestion de projets (définition ou participation à l’élaboration de projets gérontologiques pour un territoire donné)
  3. Formation (conception et animation)

Les compétences associées sont : (les n° renvoient aux n° des activités ci-dessus)

  1. Identifier les rôles de chacun et coordonner l’activité :

- Superviser la gestion des Ressources humaines (paie, formation, recrutement…)

- Etablir le bilan d’activité de la structure

- Animer l’équipe

- Organiser les prestations de services

  1. Elaborer un diagnostic social du territoire concerné afin d’identifier les besoins et attentes de la population :

- Animer les réseaux locaux afin de pérenniser les projets

- Evaluer les résultats obtenus et procéder aux réajustements

  1. Définir les objectifs pédagogiques :

- Préparer les supports de présentation et les exercices pédagogiques

- Transmettre ses connaissances

- Evaluer l’acquisition des connaissances

Débouchés professionnels

Secteurs d’activités :

Toute structure privée lucrative, associative ou publique inscrite dans les secteurs handicap et gérontologique assurant :

  • des prestations auprès des personnes (ex : service d’aide à domicile, lieux d’hébergement),
  • l’accès au droit des personnes, l’évaluation de leur situation (ex : Maison Départementale des Personnes Handicapées),
  • la fluidité de leur parcours (ex : réseaux sociaux et médico-sociaux, coordinations territoriales)
  • l’analyse des besoins, demandes, attentes des personnes à un niveau collectif (ex : bureau d’étude en ingénierie sociale)
  • la programmation de l’offre de services en direction de ces publics (ex : Agence Régionale de Santé)
  • La conduite des politique publiques (ex : Conseil Généraux)

Types d’emplois accessibles :

- Ingénieur Social

- Gestionnaire de parcours (Case manager) dans le champ du handicap

- Chargé de mission attaché aux actions en faveur des personnes âgées / handicapées

- Consultants

- Formateurs dans des centres de formations préparant aux diplômes du secteur médico-social et para –médical

- Directeur/gestionnaire d’établissement ou services

Poursuite d'études

Ce master étant une formation professionnalisante, les étudiants de M2 intégreront le marché de l’emploi.

Stages et projets encadrés

S’agissant d’une formation à visée professionnelle, la part des expériences pratiques réalisées par les étudiants et encadrées par l’Université est importante voire même déterminante.

En M2, l’enseignement de l’Ingénierie Sociale s’appuie totalement sur l’Application en Milieu Professionnelle (SAMPRO 1 et SAMPRO 2) que réalise les étudiants pendant l’année, quelle que soit la spécialité choisie. La formation sera organisée pour permettre l’apprentissage de la méthodologie d’Ingénierie Sociale où enseignements théoriques et expérience pratique sont articulés. Ainsi, actuellement, les enseignements sont concentrés sur une semaine, le reste du mois étant consacré à l’Application en Milieu Professionnel, et ce d’octobre à juin. Les étudiants doivent développer un projet sur leur lieu de stage (qui a été recherché dans cette perspective) en utilisant la méthode d’Ingénierie Sociale. Un enseignement de méthodologie est programmé à chaque semaine d’enseignement. Chaque étudiant est par ailleurs accompagné par un tuteur. En fin juin, les étudiants rendent un mémoire écrit qu’ils présentent lors d’une soutenance orale. L’AMP donne lieu à trois notes : celle de l’écrit (mémoire), celle de la soutenance orale et celle de l’apprentissage réalisé donnée par le tuteur de stage. Cette organisation ayant fait ses preuves, elle concernera les 2 spécialités de la mention.

A l’Application en Milieu Professionnel s’ajoute pour la spécialité « Action Gérontologique » un stage de découverte réalisé pendant l’été. Ce stage d’une durée d’un mois (ou deux si les étudiants l’effectuent à l’étranger) permet aux étudiants de découvrir un milieu professionnel en Gérontologie ou dans le champ du Handicap, qu’ils ne connaissent pas encore (ex : dans un établissement si l’AMP s’est déroulé dans un service intervenant à domicile, à l’étranger,…). Ce stage fait l’objet d’un rapport soutenu en septembre. Chaque stage fait l’objet d’une convention avec la structure d’accueil qui communique en fin de stage à la formation une évaluation de l’étudiant stagiaire.

En dehors des stages obligatoires ou optionnels prévus dans les maquettes pédagogiques et crédités, des stages complémentaires bonifiés faisant l’objet d’une restitution et donnant lieu à une évaluation pourront être réalisées dans les périodes d’interruption des enseignements. Ces stages au préalable validés par le responsable pédagogique du diplôme et ou le service d’insertion et d’orientation professionnelles auront pour objectif de favoriser :

  • l’insertion professionnelle du candidat dans le cadre de son projet professionnel
  • ou de préparer une réorientation

Études à l'étranger

L’ouverture internationale est privilégiée depuis de nombreuses années au sein de la spécialité. Cette dimension consiste à faire bénéficier les étudiants des expériences comme des avancées développées en Gérontologie Sociale à l’étranger. C’est dans cette perspective que depuis la rentrée universitaire 1995-1996, le DESS AGIS devenu MASTER AGIS, en collaboration avec les

Universités de Barcelone (Master de Gérontologie Sociale), de Milan (Diplôme Universitaire de Service Social : spécialisation en

Gérontologie Sociale), de Lisbonne (Diplôme de Gérontologie de l’ISSS/Université de Lisbonne) et l’Institut de Gérontologie Sociale de Montréal ont mis en place des échanges d’intervenants comme de stagiaires qui se poursuivent encore aujourd’hui et ont donné lieu à nombre de publications et de colloques, de séminaires communs. A titre d’exemple, quatre livres résultants de travaux menés au titre du réseau ont été publiés ces dernières années :

- « Exclusion, maladie d’Alzheimer et troubles apparentés, le vécu des aidants », 2006, Ed. Eres

- « Vieillir en exil », 2006, Ed. CRLMC Presses universitaires Blaise Pascal

- « Isolement et solitude des personnes âgées : l’environnement solidaire », 2007, Ed. Eres

- « Bien vieillir cent ans et plus », 2008, Ed. Eres

Structure et organisation

Pour cette spécialité, il n'y a pas de parcours à choisir.

Formation professionnelle

Les enseignements sont bâtis autour de modules ancrés spécifiquement dans une démarche de professionnalisation. Cette spécialité de M2 accueille en mixité des étudiants de formation initiale issus principalement mais pas exclusivement du M1 et des étudiants de formation continue engagés dans un processus de valorisation de leur expérience professionnelle. Le principe de l’alternance règne en maître dans la philosophie générale du projet dans la mesure où les étudiants sont, une semaine en cours et trois semaines en stage par mois, ceci jusqu’en juin ; ensuite a lieu le stage d’observation d’été. Enseignements et périodes de stages sont donc articulés de manière à permettre aux étudiants de faire interagir la pratique de terrain et les apports de connaissances comme de méthodologie d’ingénierie sociale mis en œuvre par les professionnels-enseignants issus du secteur gérontologique et par les universitaires.

Formation et recherche

De nombreux enseignants-chercheurs et chercheurs de ces 2 UMR font partie de l’équipe pédagogique (c.f. liste intervenants) et interviennent dans leur domaine de spécialité en s’appuyant sur leurs travaux de recherche. Notons également l’implication de C. Barthélémy, MCF sociologue (UMR IRD 151)

Concernant la recherche, il convient de souligner, la production de l’équipe de recherche « Vieillissement et

Champ Social » de l’Institut de Gérontologie Sociale et de son Réseau de recherche en Gérontologie des pays de l’Europe du SUD (Université de Milan, Université de Lisbonne, Université de Barcelone et Université du pays

Basque) qui a, à son actif depuis plus de 20 ans, nombre de travaux et publications (c.f. 7.10)

Conditions d'admission

Dans cette spécialité de M2, nous effectuons un recrutement d’étudiants en formation initiale issus des différentes filières (Neurosciences, Sociologie, Psychologie, Santé publique, Droit, Histoire, Gestion…etc.) ainsi que des étudiants de formation continue qui sont des personnes ayant travaillé ou étant en situation d’emploi et représentant largement le secteur médical, médico-social, social ainsi que celui de la gestion des entreprises. Cette spécialité de M2 s’enrichit donc de la mixité entre étudiants en formation initiale et étudiants en formation continue. Elle est limitée à 25 étudiants malgré le nombre de demandes qui est largement supérieur au nombre de places. Le volume des recrutements repose sur un choix pédagogique qui nous fait privilégier la qualité du suivi, ainsi que la maîtrise du marché de l’emploi. Le recrutement est national. La formation est organisée de telle façon que les étudiants peuvent réaliser leur Stage d’Application en Milieu Professionnelle dans leur région d’origine.

Ainsi les étudiants sont-ils en meilleure situation pour leur insertion professionnelle.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Public visé

Dans cette spécialité de M2, nous effectuons un recrutement d’étudiants en formation initiale issus des différentes filières (Neurosciences, Sociologie, Psychologie, Santé publique, Droit, Histoire, Gestion…etc.) ainsi que des étudiants de formation continue qui sont des personnes ayant travaillé ou étant en situation d’emploi et représentant largement le secteur médical, médico-social, social ainsi que celui de la gestion des entreprises. Cette spécialité de M2 s’enrichit donc de la mixité entre étudiants en formation initiale et étudiants en formation continue.

Modalités de contrôle des connaissances

Le contrôle des connaissances est un contrôle continu (travaux dirigés ou travail personnel).

Les stages font l’objet d’un travail écrit et d’une soutenance orale.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :