FormationsMasterSciences de l'environnement terrestreSp. Radioécology

Master Sciences de l'environnement terrestreSpécialité Radioécology

Finalité

Finalité indifférenciée.

Connaissances à acquérir

Maitrise des aspects scientifiques, techniques, réglementaires, éthiques et sociaux de la radioécologie. Estimation de l’impact environnemental et des risques liés à une contamination radioactive. Evalueation des stratégies de nettoyage et de contre-mesures alternatives, et a contribution à la stratégie nationale associée aux accidents nucléaires et à la contamination des différents écosystèmes

Débouchés professionnels

- Traiter avec le parc nucléaire actuellement installé et les installations déclassées

- Répondre aux besoins présentés par les installations à venir

- Construire de nouvelles centrales nucléaires dans de nombreux pays membre de l'Union Européenne

- Respecter les objectifs d'émission de gaz à effet de serre de Kyoto

- Remplacer les centrales nucléaires actuellement installées arrivant en fin de vie

- Intégrer des principes de la radioécologie dans la conception des nouveaux systèmes améliorés de réacteur développés en Europe et les USA.

Poursuite d'études

Les étudiants titulaires de cette spécialité pourront s'inscrire à une école doctorale (ex : ED 251 Sciences de l'Environnement)

Stages et projets encadrés

L'étudiant devra aussi réaliser son projet de Master dans une Université européenne, si possible ou dans un laboratoire d'un institut de recherche européen.

Tout l'encadrement et le suivi de l'étudiant sera en anglais

Études à l'étranger

Cette spécialité est européenne et les cours se font en Anglais, et les échanges européens et internationaux sont inhérents à cette spécialité

Structure et organisation

Cette spécialité est organisée 2 étapes différentes : le M1 totalement dédié à la formation et l'enseignement et le M2 totalement dédié au projet de Master dans un laboratoire d'accueil. Les Unités d’enseignement sont regroupées en quatre semestres, correspondent à celles décrites dans le dossier d’habilitation. Ces unités d’enseignement peuvent être des cours, mémoires, stages ; des crédits européens y sont associés.

Formation professionnelle

Une grande partie des enseignements se font par des spécialistes professionnels européens (INSTN, IRSN, CEA, NRPA) . Ces mêmes professionnels sont susceptibles d'accueillir des étudiants pour leur stage de recherche en M2

Conditions d'admission

BSc ou niveau équivalent (Licence en France) dans tout domaine lié à l'environnement (par exemple chimie, écologie, biologie, gestion de ressources, agriculture, sciences environnementales, génie climatique, géographie etc). Les candidats doivent au moins avoir appris l'anglais (« langue A ») durant leurs études secondaires (Norvège), avoir des équivalences dans leur pays d'origine (cf. La liste de SIS) ou un score au TOEFL d'au moins 170, ou des résultats équivalents dans d'autres tests.

Toute autre candidature sera soigneusement examinée par l'équipe pédagogique

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)
  • Formation en apprentissage (APP)

Public visé

Etudiant titulaire d'un BSc ou niveau équivalent (Licence en France) dans tout domaine lié à l'environnement (par exemple chimie, écologie, biologie, gestion de ressources, agriculture, sciences environnementales, génie climatique, géographie etc).

Aide à la réussite

L'aide à la réussite se fait grâce à l'accompagnement des intervenants lors des cours, TD et TP organisés à la fois en Norvège et en France. En M2, le laboratoire d'accueil veillera à fournir à l'étudiant toute l'aide dont il ( elle) aura besion.

Aide à l'orientation

La structure de cette spécialité rend difficile une réorientation après le M1 vers un M2 d'une autre spécialité. L'aide à l'orientation se fera donc au début du M1.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Cette spécialité est rattachée à un réseau européen d'excellence en radioécologie qui fournira toute aide à la poursuite vers un doctorat en radioécologie ou à l'insertion professionnelle de l'étudiant dans ce domaine.

Modalités de contrôle des connaissances

Les enseignements sont évalués en contrôle continu et/ou en examen terminal (1ère session) et en examen terminal (2ème session). Les crédits européens sont acquis par la validation de l’UE, ce qui représente 30 crédits pour l’ensemble des UE d’un semestre.

Un semestre d’études est validé, soit par l’obtention (ou la capitalisation) de chacune des UE qui le composent (moyennes de chacune des UE supérieures ou égales à 10/20).

La validation du M1 est obtenue soit après validation des 60 crédits correspondant aux semestres 1 et 2, soit par compensation si la moyenne générale des 2 semestres est supérieure ou égale à 10/20.

La validation du M2 et donc l’obtention du grade de master est acquise après validation de chacun des 2 semestres S3 et S4 de la 2ème année, sans possibilité de compensation entre le semestre 3 et le semestre 4.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :