FormationsMasterSciences de l'environnement terrestreSp. Management de l'Environnement Valorisation Analyse (MAEVA)

Master Sciences de l'environnement terrestreSpécialité Management de l'Environnement Valorisation Analyse (MAEVA)

Finalité

Finalité indifférenciée.

Connaissances à acquérir

La spécialité MAEVA est constituée de 6 parcours en interaction les uns avec les autres et permet une spécialisation progressive. Elle apporte des connaissances fondamentales et appliquées qui vont se décliner, selon les parcours au niveau de la sciences des sols, de la gestion/valorisation des déchets, l'étude et la réhabilitation des sites et sols pollués, la chimie des milieux, les énergies renouvelables, les bioprocédés, le tout mis en perspective du développement durable, des règlementations en vigueur et des normes de qualité relatives aux problématiques QHSE. Les étudiants seront à même d’effectuer une gestion raisonnée, durable et soutenable des milieux naturels, agricoles, urbains et industriels.

Débouchés professionnels

L’objectif de cette formation mixte professionnelle et recherche est de former des chercheurs, cadres et ingénieurs de haut niveau pouvant intervenir dans tous les secteurs technologiques en lien avec l’environnement. Les cadres et chercheurs formés feront carrière aussi bien au plan académique dans les organismes de recherche (Universités, INRA, IRD, BRGM, IRSTEA …) que dans les des grandes sociétés, PME, bureaux d’études, grands corps de l’Etat, collectivités territoriales (syndicats mixtes, communautés d’agglomérations, services communaux), associations…

Poursuite d'études

A l'issue de ce Master, les étudiants diplômés peuvent poursuivre leurs études par exemple en magistère d'école centrale, en thèse de doctorat pour les parcours recherche et après accord de l'école Doctorale pour les parcours recherche.

Stages et projets encadrés

Il y a un projet tutoré par année (terrain ou laboratoire). Le stage recherche ou professionnel est réalisé en S4. Les soutenances orales qui suivent l’évaluation du rapport écrit se font sous la forme d’un examen terminal devant un jury. L’étudiant est encadré par un maître de stage professionnel ou universitaire et également par un tuteur universitaire dans le cadre d’un stage pro en entreprise.

Études à l'étranger

La spécialité a une grande attractivité internationale et recrute largement notamment par CampusFrance. Une politique ERASMUS volontariste incite les étudiants a effectuer un semestre à l'étranger. les programmes ERASMUS et CREPUQ sont ouverts aux étudiants en M1 et M2S1 ce qui amène d'ailleurs fréquemment à des stages à l'étranger pour les parcours professionnels.

Structure et organisation

La spécialité MAEVA, est bâtie sur 6 parcours (professionnelle et recherche) a spécialisation progressive sur 2 ans : 1 parcours « CHimie Analytique Réactionnelle et Métrologie en Environnement » (CHARME) ouvert exclusivement au télé-enseignement et 5 parcours ouvert à la formation initiale classique et à la formation continue : « Analyse et qualité de l’air (ASQA) », « Sols sites déchets et environnement (SSDE) », « Défis énergétiques et réponses durables (DERD) », « Gestion, environnement et climat (GEC) » et « Analyses environnementales et diagnostic des pollutions (AEDP) ». Les 6 parcours s’organisent autour de modules d'enseignement de troncs communs, complétés par 50 modules « optionnels » de 60h parmi lesquels l’étudiant effectuera son choix afin de bâtir un véritable cursus personnalisé.

Formation professionnelle

Plus d'1/3 des cours est assuré par des professionnels sur les deux années (>50% en M2). La transversalité est un élément clé des parcours pro de MAEVA qui déclinent l’ensemble des « savoirs » environnementaux, des disciplines scientifiques aux Sciences humaines et sociales. Le projet environnemental de première année est l souvent réalisé pour répondre à la demande d'organismes, de professionnels, d'associations. Enfin, les stages professionnels effectués au niveau national et souvent international viennent finaliser le cursus.

Formation et recherche

La formation à et par la recherche se décline au cours des 2 années, notamment au projet environnemental de 1ère année et du stage recherche de 2ème année qui sont effectués en laboratoire. A noter l’appui recherche très important que représente l’ensemble des laboratoires de la Fédération de Recherche ECCOREV, qui représentent les laboratoires d’accueil de la spécialité avec notamment les entités régionales CEA, IRD, INERIS, INRA, CIRAD, BRGM ...

Conditions d'admission

La première année est accessible aux titulaires d’une licence Chimie ; Physique, chimie ; Sciences de la Terre ; Sciences de la Vie et de la Terre ; Sciences de la Vie. Un accès direct aux parcours de seconde année est possible pour les titulaires d’un M1 d’une mention jugée compatible. Dans tous les cas, l’accès est soumis à sélection tenant compte de capacités d’accueil limitées de chacun des parcours.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Public visé

Peuvent accéder à cette formation les étudiants titulaires des licences suivantes : sciences de la Nature, Sciences de la terre et de l’Environnement, Géographie ainsi que les étudiants titulaires des licences « Sciences Physiques et Chimiques » et « Sciences de la Vie » dont le parcours ou la motivation permettent de valider une spécialisation orientée vers les Sciences de l’Univers et de l’Environnement. Par la formation continue, spécialité ouverte aux dispositifs VAP et VAE.

Aide à la réussite

Pour chacun des 3 semestres de cours, les étudiants assistent à la présentation des objectifs et contenus des enseignements obligatoires et optionnels puis font leur choix (à la suite d'un entretien individuel), qui est matérialisé par un contrat pédagogique personnalisé.

Les publics venant de formation continue (reprise d’étude) sont suivis par des tuteurs universitaires. Des modules de rattrapage de 15 jours permet aux étudiants d'horizons divers, de parfaire leurs connaissances au niveau des fondamentaux (mathématiques, géomatique, géologie, hydrogéologie, sciences de la matière…).

Aide à l'orientation

A titre individuel et après entretien avec le responsable de spécialité, l'étudiant peut envisager une réorientation interne à la spécialité, à la mention…, à ou au niveau d'une autre mention voire d'une école d'ingénieur. Le choix du stage terminal est validé avec l'étudiant par l'équipe pédagogique en fonction du parcours et du projet professionnel..

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Le Service Universitaire d'Insertion et d'Orientation (SUIO) met à disposition des étudiants documentation, conseils pour la construction du projet professionnel et facilite l'accès à l'informatique, sur les poursuites d'études, réorientations, métiers et débouchés… Enfin, mise en place d'un « carnet d'adresse » au niveau de la mention et de la spécialité.

Modalités de contrôle des connaissances

Les enseignements sont évalués en contrôle continu et/ou en examen terminal (1ère session) et en examen terminal (2ème session). Les crédits européens sont acquis par la validation de l’UE, ce qui représente 30 crédits pour l’ensemble des UE d’un semestre.

Un semestre d’études est validé, soit par l’obtention (ou la capitalisation) de chacune des UE qui le composent (moyennes de chacune des UE supérieures ou égales à 10/20).

La validation du M1 est obtenue soit après validation des 60 crédits correspondant aux semestres 1 et 2, soit par compensation si la moyenne générale des 2 semestres est supérieure ou égale à 10/20.

La validation du M2 et donc l’obtention du grade de master est acquise après validation de chacun des 2 semestres S3 et S4 de la 2ème année, sans possibilité de compensation entre le semestre 3 et le semestre 4.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :