FormationsMasterChimieSp. Chimie Organique, Chimie Verte, Chimie du Vivant (COCV 2)

Master ChimieSpécialité Chimie Organique, Chimie Verte, Chimie du Vivant (COCV 2)

Finalité

Finalité recherche.

Connaissances à acquérir

Nous proposons une spécialité qui, à partir d’une bonne base en Chimie organique et d’une ouverture réelle sur « la Chimie verte et la Chimie du vivant », permet une spécialisation en synthèse organique, en insistant sur la catalyse et la chiralité, en chimie médicinale ou dans la chimie du vivant. L’interface Chimie-Biologie implique que l’accent soit mis sur la pluridisciplinarité : cela favorise la communication entre des chercheurs d’origines différentes.

On assiste depuis une dizaine d'années à une progression spectaculaire de nos connaissances sur les structures et les fonctions des objets du vivant. Les chimistes organiciens de synthèse apportent leur savoir-faire pour la construction ou les modifications structurales de ces objets, de leurs dérivés, facilitant ainsi l’étude de leurs propriétés biologiques et/ou leur mode d’action.

Cette spécialité a pour ambition de former des étudiants susceptibles de s’insérer, le plus souvent après une thèse, dans l’entreprise et pas seulement à former les futurs chercheurs et enseignant-chercheurs du milieu académique. Le programme prend en considération l’évolution la plus récente, en incluant la dimension du développement durable de la chimie organique et de son interface avec le vivant : chiralité, biotransformation, catalyse, développement durable…

Débouchés professionnels

Une part importante de la recherche chimique industrielle concerne la synthèse organique ciblée ainsi que l’interface entre la chimie et la biologie. Les débouchés en sont considérables : matériaux présentant des propriétés physiques spécifiques, pharmacie, agrochimie, cosmétologie… La valeur ajoutée est une source d’investissements et une garantie de créations d’emplois. Ces dernières années, le souci du développement durable porté par « la Chimie verte » est devenu de plus en plus important, ce qui permet de répondre efficacement à la demande sociétale.

Les titulaires de la spécialité interviennent dans des industries chimiques, biotechnologiques ou pharmaceutiques. Ils ont des emplois liés au développement de nouvelles approches (Recherche ou Recherche & Développement) tels que :

Enseignant chercheur/Enseignante chercheuse, Fiche ROME 22131 (si poursuite en doctorat après un M2R) ;

Cadre Technique Recherche Fondamentale, Fiche ROME 53121

Cadre Technique Recherche Appliquée, Ingénieur d'études, Chef de projet, Ingénieur Recherche-Développement, Fiche ROME 53122

Poursuite d'études

Cette spécialité est à finalité recherche et se poursuit par un doctorat. Selon le projet professionnel, un M2R peut se compléter avec une compétence complémentaire, par exemple en informatique.

Stages et projets encadrés

Durant le second semestre, chaque étudiant effectue un stage « recherche » de 5 mois (février-juin ou avril-septembre), encadré par un docteur, dans une des équipes de recherche sur lesquelles s’appuie la spécialité et ayant proposé un sujet de stage. Les propositions de stages sont rassemblées et affichées sur le site Internet du Master dès l’ouverture de la campagne de candidature (avril-mai).

Si un étudiant veut effectuer son stage dans un laboratoire extérieur, universitaire (à l'étranger) ou industriel, il doit en faire la demande auprès du responsable de la spécialité. Examinée par l'équipe pédagogique et le responsable du Master, une réponse positive peut être donnée si le caractère « recherche » du stage est établi.

Le stage donne lieu à un rapport écrit et à une soutenance devant un jury des membres de l'équipe pédagogique de la spécialité, éventuellement renforcée par un ou deux rapporteurs.

Études à l'étranger

Chaque année, quelques étudiants effectuent leur stage de recherche dans une Université étrangère et, de manière plus marginale, certains étudiants demandent à effectuer leur année complète à l’étranger.

Structure et organisation

Au cours du premier semestre, chaque étudiant suit 3 UE obligatoires, centrées sur les trois grands thèmes de la spécialité que sont la synthèse organique avancée, la chimie organique pour le développement durable, et la chimie organique pour le vivant. En complément, chaque étudiant suit 2 UE optionnelles, qui sont choisies parmi 10 UE (dont 3 sont mutualisées avec la troisième année de l’Ecole Centrale Marseille) qui sont réparties dans deux parcours : « Synthèse-Catalyse-Réactivité » et « Chimie du Vivant ». Seules les trois UE obligatoires seront enseignées dans la première partie du semestre, pour permettre un choix éclairé des UE optionnelles enseignées dans la deuxième partie du semestre.

Formation professionnelle

La formation ne fait pas appel à des partenaires professionnels pour la partie enseignement théorique. En revanche, certains étudiants effectuent régulièrement leur stage de formation par et à la recherche au sein d’établissements privés.

Formation et recherche

Institut des Sciences Moléculaires de Marseille

Laboratoire de Chimie de Provence

Unité de Bioénergétique et Ingénierie des Protéines

Institut des Biomolécules Max Mousseron

Centre Interdisciplinaire de Nanosciences de Marseille

Institut de Biologie du Développement de Marseille-Luminy

UMR A408 UAPV-INRA

Formation continue et alternance

Cette spécialité est accessible en formation continue (Salariés au titre du FONGECIF) et aux personnes souhaitant préparer une VAE.

Conditions d'admission

L’étudiant doit avoir validé un Master 1 (60 crédits) ou un diplôme équivalent pour pouvoir postuler au Master 2. Cette spécialité s’appuie sur les U.E. du Master 1 de Chimie mais il est possible d'intégrer ce Master 2 avec d’autres formations, telles que :

M1 Chimie Marseille/Avignon, M1 Chimie extérieur, Ingénieurs/Médecins/Pharmaciens (extérieurs), Pharmacie (Marseille), formation continue, diplôme étranger de niveau équivalent.

Les étudiants étrangers résidant à l’étranger doivent candidater via le système « Campus France » de leur lieu de résidence.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Public visé

En règle générale, un peu moins de la moitié de l’effectif de la spécialité (43-47%) est constituée d’étudiants issus de la première année du Master. La part d’étudiants provenant d’autres formations (écoles d’ingénieurs, médecine, pharmacie, formation continue) est également importante, représentant 40 à 50% de l’effectif total. Enfin, suivant les années, 2 à 3 étudiants issus d’une première année de Master délivré par une autre université française, et 1 à 2 étudiants titulaires d’un diplôme étranger viennent compléter l’effectif.

Modalités de contrôle des connaissances

Chaque unité d'enseignement fait l'objet de contrôles : contrôle continu seulement, ou combinaison de contrôle continu et examen final. Chaque unité d'enseignement est notée de 0 à 20, 0 étant la note la plus basse, 20 étant la note la plus haute. 10 est la note suffisante pour la validation d'une unité d'enseignement