FormationsMasterSciences, arts et techniques de l'image et du sonSp. Ingénierie de la prise de vue, supports argentiques et numériques

Master Sciences, arts et techniques de l'image et du sonSpécialité Ingénierie de la prise de vue, supports argentiques et numériques

Finalité

Finalité professionnelle.

Connaissances à acquérir

Les connaissances théoriques à acquérir relèvent des disciplines scientifiques (informatique appliquée au traitement de l’image et du son, physique ondulatoire, optique, traitement du signal, photométrie) et artistiques (esthétique, histoire du cinéma, analyse filmique). Ces connaissances théoriques sont systématiquement appliquées lors de travaux pratiques et de réalisations où l’étudiant acquiert les procédures, les savoir-faire et savoir-être nécessaires à l’exercice des métiers de la prise de vue. L’étudiant apprend ainsi à maîtriser du matériel de haute technologie tout en développant sa créativité et son sens artistique et en aiguisant sens du travail d’équipe et collaboration artistique avec un réalisateur.

Débouchés professionnels

Chef opérateur ou directeur de la photographie, Cadreur ou cameraman, Premier assistant opérateur, DIT, DATA Manager, Second assistant opérateur, Ingénieur de la vision, Etalonneur, concepteur lumière, Régisseur lumière, JRI (Journaliste Reporteur d’Image), Chef machiniste, machiniste, Chef électricien, électricien, Photographe de plateau.

Poursuite d'études

La poursuite d'études est possible en doctorat, notamment au sein de l'équipe de recherche ASTRAM (Arts, Sciences et Technologies pour la Recherche en Audiovisuel et Multimédia). Cependant, les étudiants doivent pour l'essentiel entrer dans le monde du travail à l'issue du M2.

Stages et projets encadrés

L'objectif des stages pour l'obtention du master est de favoriser, d'accélérer l'insertion professionnelle, d'affiner la connaissance des métiers pressentis, de valoriser le parcours réalisé et de bien préciser l'importance de l'acquisition des connaissances au cours de la vie professionnelle, du partage de ces connaissances et de l'action collective. Durée de 6 mois, minimum.

Les projets encadrés de réalisations sont nombreux, tant en fiction (tournage en tant que directeur de la photographie, cadreur, assistant, électricien-machiniste ou étalonneur sur deux courts métrages de fiction) qu’en documentaire (tournage aux mêmes postes de 2 documentaires et d'un ciné-concert) ou qu’en télévision (captation multicaméra). Ces réalisations sont précédées de travaux pratiques encadrés par des intervenants professionnels, visant à acquérir des compétences sur divers équipements professionnels de haut niveau (caméras S16 et caméras HD, régie multicaméra HD, outils de mesure et matériel d’éclairage de pointe, logiciel d’étalonnage professionnel – Da Vinci). Le master SATIS bénéficie en outre d’une grande salle de projection, de salles équipées pour la postproduction de l’image ainsi que deux plateaux de tournage.

Études à l'étranger

Echanges ERASMUS au semestre 3 :

  • Université du Bauhaus à Weimar (Allemagne)
  • Université des Beaux Arts de Lisbonne (Portugal)

Echanges CREPUQ au semestre 3 :

  • Université du Québec UQAM à Montréal (Canada)

Résidence documentaire d’un mois au semestre 4 :

  • INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle et des techniques de diffusion) à Bruxelles (Belgique).

Structure et organisation

Les choix de spécialités sont initiés en M1 sous forme d’orientations et confirmés en M2 par des spécialités. L’organisation par spécialité ciblée « métiers » en M2 permet de délivrer un diplôme dont la lisibilité est assurée auprès des professionnels. Les métiers ciblés font référence aux classifications des emplois et des niveaux définis dans les conventions collectives du secteur (notamment convention collective des entreprises techniques au service de la création et de l’événement).

Formation et recherche

Le processus du mémoire professionnel se déroule sur les 2 ans du master. Le but consiste à analyser et penser sa pratique par une articulation entre l'enseignement reçu, la pratique professionnelle et personnelle, les stages et le projet professionnel. Des entretiens avec des professionnels pour nourrir la problématique du mémoire sont obligatoires. Il s’agit ainsi de former des spécialistes des métiers de l’image qui aient également des connaissances poussées en théorie et en analyse de leur propre pratique afin de favoriser leur intégration professionnelle.

Conditions d'admission

  • Le recrutement en master s’effectue sur dossier, QCM et entretien.
  • Niveau requis pour l’entrée en M2 : M1 SATIS, 240 ECTS ou dispense des 240 ECTS prononcé par la commission d’équivalence.
  • Niveau français demandé pour les étudiants étrangers : C1
  • Préinscription jusqu’à mi avril. Contact : sciences-satis-scol@univ-amu.fr

Régime d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)

Public visé

Les étudiants qui satisfont aux exigences d’admission et qui ont une formation initiale ou une expérience professionnelle dans les métiers de l’image et du son. Recrutement international.

Aide à la réussite

Droit du travail : Le régime général, le contrat à durée déterminée dans le spectacle vivant et l'audiovisuel, le régime des annexes 8 et 10 du régime d'assurance chômage, les conventions collectives. La rémunération des auteurs : Le régime particulier des auteurs, les contrats d'auteurs, les sociétés d'auteur.

Aide à l'orientation

Suivi individualisé dans le cadre du projet professionnelet bilan de compétences

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

L'aide à la poursuite d'études consiste à donner à l’étudiant les bases de la recherche universitaire par l'encadrement du mémoire de master par un enseignant-chercheur. Les étudiants peuvent donc poursuivre par la suite des études en doctorat, notamment au sein de l'équipe ASTRAM.

L'aide à l'insertion professionnelle prend plusieurs formes. Tout d'abord, les étudiants de master rencontrent à plusieurs reprises des directeurs de la photographique, étalonneur, ou assistant opérateur qui interviennent dans la formation. Ensuite, lors des stages, l'expérience directe des pratiques du milieu professionnel du cinéma et de l'audiovisuel permet à l'étudiant de transférer les connaissances théoriques, méthodologiques et technologiques acquises ; de développer de nouvelles compétences ; d'acquérir des réflexes professionnels ; de pouvoir discuter de questions de métier avec les professionnels. La recherche des stages est encadrée pour suivre au mieux le projet professionnel. Enfin, le mémoire professionnel est une occasion exceptionnelle pour les étudiants de rencontrer des professionnels des métiers de la prise de vue.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :