FormationsMasterÉtudes politiquesSp. Religion et société

Master Études politiquesSpécialité Religion et société

Finalité

Finalité indifférenciée.

Connaissances à acquérir

La spécialité « Religion et société » aborde les dynamiques religieuses contemporaines qui traversent le bassin méditerranéen et analyse leur incidence politique, institutionnelle et sociale dans les sociétés concernées en termes de reconfiguration du marché des offres religieuses, de régulation publique du religieux, ou de mobilisation.

Débouchés professionnels

La spécialité « Religion et société » forme à la fois des spécialistes (chercheurs, universitaires…) en sciences sociales des religions appliquées aux aires européenne et méditerranéenne et des experts auprès des organisations internationales publiques ou privées spécialisés sur les enjeux contemporains du religieux.

Poursuite d'études

Le master 2 « Religion et société » est directement articulé avec l’axe thématique du laboratoire de recherche CHERPA « Gouverner la religion » dont la vocation est d’analyser de façon systématique la mise en place progressive dans le bassin euro-méditerranéen d’un ensemble de politiques publiques ciblant le religieux. Les étudiants sont orientés en vue du doctorat.

Stages et projets encadrés

Cette spécialité est avant tout ciblée recherche, les stages ne sont donc pas obligatoires.

Études à l'étranger

Les étudiants sont vivement incités à réaliser leurs recherches sur des terrains aussi bien nationaux qu’internationaux, notamment méditerranéens.

Formation et recherche

La spécialité « Religion et Société » est directement articulée à l’axe trois du laboratoire de sciences po Aix , les étudiants reçoivent des enseignements ciblés portant sur la méthodologie de la recherche en sciences sociales et sont régulièrement associés aux séminaires internes réunissant enseignants chercheurs et doctorants (Séminaire IDR, séminaire Observer le religieux dans la Cité…).

Formation continue et alternance

Cette formation n’est accessible ni en formation continue ni en alternance.

Conditions d'admission

Cette spécialité est ouverte aux étudiants titulaires de 240 crédits et est subordonnée à un examen du dossier (résultats antérieurs et vérification des prérequis), aux étudiants des autres IEP disposant de 204 crédits sous conditions (mutualisation), et de droit en principe aux étudiants de l’IEP issus du M1 correspondant.

Public visé

Étudiants des Instituts d’Études Politiques et provenant d’autres cursus ayant des prérequis en sciences sociales.

Modalités de contrôle des connaissances

Le système de notation repose sur une pluralité de modalités comprenant des épreuves écrites, la remise de rapports ou de notes, la réalisation de notes de synthèse, un contrôle continu, des oraux et la rédaction d’un mémoire. Selon les enseignements, l’évaluation est individuelle ou repose sur un travail réalisé en groupe.