FormationsMasterPsychologieSp. Psychologie clinique et psychopathologie

Master PsychologieSpécialité Psychologie clinique et psychopathologie

Finalité

Finalité indifférenciée.

Connaissances à acquérir

La spécialité « Psychologie Clinique et Psychopathologie » a pour objectif de transmettre des connaissances en psychologie clinique et en psychopathologie de l'adulte, de l'adolescent et de l'enfant présentant des troubles psychiques (névroses, psychoses, perversions, états limites, autisme), psychosomatiques, ou en situation de vie difficile (accompagnement fin de vie, désocialisation, incarcération, exclusion, etc.).

Plus précisément, en termes de connaissances, la spécialité de master mixte psychologie clinique et psychopathologie vise l'acquisition de connaissance dans les domaines suivants :

- connaissance des outils de la psychologie clinique, de l’évaluation psychologique et des modèles de thérapeutiques ;

- connaissances en psychopathologie fondamentale sur les grandes pathologies (névroses, psychoses, perversions, troubles de la personnalité, addictions) ;

- connaissance sur les différentes étapes du développement psychiques (enfance, adolescence, âge adulte, vieillissement), et les problématiques qui leurs sont spécifiques ;

- connaissance de différents paradigmes approchés comme complémentaires (psychanalytique, cognitif et neurocognitif, humaniste) et les méthodes qui leur sont liées ;

- connaissance des méthodes thérapeutiques : leur cadre et dispositif, les méthodes d’intervention ;

- connaissance des méthodes de bilan et de tests psychologiques (projectifs, cognitifs, neurocognitifs) ;

- connaissance sur le fonctionnement psychique des groupes et institutions ;

- connaissance des méthodes de recherche qualitatives et quantitatives en psychologie clinique et psychopathologie ;

- connaissance du code de déontologie des psychologues.

Débouchés professionnels

Métiers visés : Préparation à l'activité réglementée de psychologue dans le champ de la psychologie clinique et de la psychopathologie psychanalytique.

Poursuite d'études

Cette spécialité de master prépare les étudiants à l'exercice professionnel de la psychologie et de la psychopathologie clinique et à l'activité de recherche. Elle se prolonge, pour une partie d’entre eux, par une thèse.

Carrières universitaires de l'enseignement et de la recherche, Doctorat en Lettres et Sciences Humaines, mention psychologie.

Stages et projets encadrés

Un stage de Master 1 est obligatoire. Il s'agit d'un stage participatif dans tout lieu où un psychologue développe une activité clinique. Le stage durera 300h et ne pourra pas être effectué à l'étranger.

Un stage de Master 2 est obligatoire. Il s'agit d'un stage participatif dans tout lieu où un psychologue développe une activité clinique. Le stage durera 500h et ne pourra pas être effectué à l'étranger.

Études à l'étranger

Les étudiants peuvent faire une demande de séjour à l’étranger dans le cadre des programmes d’échanges (ex. CREPUQ, ERAMUS). Les contraintes sont cependant fortes en raison de la correspondance des agendas universitaires et des difficultés pour pouvoir faire réaliser un TER et a fortiori un stage avec une supervision à distance de qualité. Le développement de l’ouverture internationale est cependant projeté, tant pour le départ des étudiants provençaux que pour l’accueil d’étudiants étrangers.

Structure et organisation

La spécialité se déroule en 2 ans (Master 1 et 2).

Formation professionnelle

Les stages (de M1 : 200h et de M2 : 500h), encadrés sur le terrain par des professionnels préparent de façon concrète et efficace au futur travail des étudiants futurs psychologues. Ceux-ci peuvent y compléter la formation théorique et pratique dispensée à l’université en la mettant à l’épreuve du terrain : en observant leurs responsables de stage dans leur pratique, mais également en pratiquant eux-mêmes sous leur tutelle. D’autres professionnels complètent encore cette formation très pratique en transmettant leurs savoirs-faire, leurs méthodes et techniques dans le cadre des UE de notre spécialité en M2 (relaxation, hypnose, thérapie systémique, etc.). Les groupes de supervision des stages permettent aux étudiants de partager entre eux leur expérience et de l’élaborer avec leurs enseignants.

Un travail étroit de collaboration avec les tuteurs de stage (rencontres régulières) de l’équipe pédagogique permet un suivi des étudiants efficace, un repérage des possibles difficultés des stagiaires et ainsi une adaptation optimale du dispositif formatif.

Formation et recherche

La recherche constitue pour nous un aspect essentiel de notre formation. Dès le M1, et durant les deux années du master, l’étudiant est accompagné individuellement dans l’élaboration d’une problématique et d’hypothèses de recherche. Ces dernières sont confrontées à la réalité du terrain et les professionnels ont une part très active dans les évaluations des mémoires de M1et de M2.

Les enseignements théoriques et méthodologiques conséquents permettent de mettre en place une méthodologie adéquate, rigoureuse et pertinente. Notre spécialité est mixte, et ainsi chaque étudiant de M2 reçoit une double formation complémentaire : clinique et de recherche. Les axes de recherches sont dynamisés par les axes forts de notre laboratoire de recherche (Psyclé) qui met à la disposition des étudiants des compétences mais aussi un soutien logistique nécessaire à la mise en place de ces recherches (logiciels d’analyse qualitative du discours etc.). Certaines de ces études peuvent ainsi donner lieu à des thèses riches et novatrices.

Formation continue et alternance

Notre spécialité de Master est particulièrement attractive pour les étudiants de la formation continue : des groupes spécifiques sont mis en place pour leur permettre de suivre des enseignements à des créneaux horaires adaptés.

En effet de nombreux étudiants souhaitent suivre la formation que nous proposons après plusieurs années de travail relationnel en institutions : éducateurs, infirmiers, animateurs, etc.

Dans notre sélection, l’expérience professionnelle et l’expérience antérieure sont prises en compte, d’autant que les jurys de sélection sont co-dirigés par des psychologues de terrain et des enseignants-chercheurs.

Conditions d'admission

L’accès en M1 mention psychologie est réservé aux titulaires d’une Licence mention psychologie, diplôme nécessaire pour pourvoir prétendre au titre de psychologue. L’accès en M2 est réservé aux diplômés de M1 mention psychologie.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Public visé

Toute personne qui manifeste un intérêt marqué pour la discipline et remplissant les conditions d'admission.

Aide à la réussite

Il n'y a pas de module d’adaptation en Master 1, ni de parrainage.

Il n’y a pas de tutorat mais des encadrements individuels par des enseignants-chercheurs de l’équipe pédagogique, hebdomadaires ou bimensuels, pour la réalisation des travaux d’étude et de recherche ainsi que pour les stages.

Aide à l'orientation

Des passerelles sont prévues entre certaines spécialités de la mention psychologie mais compte tenu des capacités d’accueil limitées elles sont étudiées au cas par cas. Les possibilités sont bien entendu plus grandes au sein d’un même département.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Le master mention psychologie est étroitement lié au monde socio-économique comme en atteste la contribution importante d’intervenants extérieurs dans les enseignements, la supervision des stages et la participation à des jurys. Le diplôme participe régionalement au développement de la psychologie et à ses applications dans le domaine de la santé, du travail et de l’éducation ; il est visible grâce à la forte présence étudiante en stages professionnalisant d’au moins 500h. De plus, cette spécialité de master reçoit chaque année de nombreuses candidatures dans le cadre de la formation continue et de la VAE.L’insertion professionnelle des étudiants est par voie de conséquence très satisfaisante, comme l’indiquent les enquêtes de l’Observatoire de la Vie Étudiante pour chacune des spécialités.

Modalités de contrôle des connaissances

Les modalités d’évaluation dépendent des UE et des spécialités. Il est possible toutefois de dégager des caractéristiques communes au niveau de la mention :

- toutes les U.E. d'enseignement sont évaluées.

- l’évaluation des connaissances s’effectue sous forme d’un panachage entre contrôle terminal et contrôle continu

- les contrôles continus peuvent prendre des formes écrites et/ou orales (dossiers, exposés), avec exploitation de documents et/ou restitution en anglais. Ils peuvent être individuels ou collectifs pour habituer les étudiants au travail d’équipe

- La proportion de contrôles continus augmente en M2 et les évaluations prennent la forme de travaux proches de l’exercice professionnel de psychologue (étude de cas avec entretiens, bilan psychologique, conception, réalisation et compte rendu d’interventions auprès de groupes ou d’individus, classeur de méthodologie, etc).

Il s’agit donc tout autant de l’évaluation de compétences que de connaissances

Évaluation des Travaux d’Étude et de Recherche

La formation à et par la recherche donne lieu à la rédaction d’au moins un mémoire de recherche dont le niveau de maîtrise conceptuelle et méthodologique atteint les exigences du master recherche. Les étudiants ont ainsi les prérequis pour poursuivre en doctorat.

Le volume des mémoires varie selon les spécialités mais il comporte en général une quarantaine de pages avec une revue de littérature et problématique, un dispositif de recueil et de traitement des données, une présentation et discussion des résultats, et des références bibliographiques issues de bases de données internationales.

Il peut être demandé que le format du mémoire s’approche de celui des articles publiés dans le domaine de recherche.

Le mémoire donne lieu à soutenance devant au moins deux enseignants-chercheurs HDR.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :