FormationsMasterLEA (langues étrangères appliquées)Sp. Langues étrangères appliquées aux affaires internationales

Master LEA (langues étrangères appliquées)Spécialité Langues étrangères appliquées aux affaires internationales

Finalité

Finalité professionnelle.

Connaissances à acquérir

Le Master LEA Affaires Internationales vise le développement de connaissances en :

ANGLAIS

Langue et culture du monde anglophone : culture et civilisation, communication professionnelle (M1), anglais des affaires (M2), méthodologie appliquée à la recherche : mémoire faisant l’objet d’une soutenance orale en anglais.

• LANGUE B

Langue et culture du pays de la langue B : culture et civilisation, communication interculturelle et approche du monde économique, méthodologie appliquée à la recherche : mémoire rédigé dans la langue B (pas de mémoire en japonais).

• DOMAINE D'APPLICATION :

· Droit : droit des affaires européennes et internationales (marché intérieur, droit de la vente internationale), droit international des sociétés, droit fiscal, droit de l’environnement, droits fondamentaux, droit de la communication, droit international humanitaire, droit de la culture (financement), droits d’auteur ;

· Économie : Finance internationale, politiques de développement et inégalités, développement et pauvreté, capital social et institutions, responsabilité sociale des entreprises, intelligence économique, jeux de simulation ;

· Gestion : stratégie internationale, techniques de commerce international, ingénierie de projets, marketing, marketing industriel, marketing international, management international, gestion financière internationale, fiscalité internationale, comptabilité des associations, logistique internationale

· Communication : stratégies de communication, outils de communication par internet, jeux de rôle, communication des organisations, médiation des savoirs, médiation-négociation, politiques culturelles ;

Sociologie des entreprises (responsabilité sociale), anthropologie du développement, sensibilisation à l’humanitaire, gouvernance et développement durable, géostratégie internationale.

Débouchés professionnels

- Secteurs d’activité : Commerce international, Communication, Information, Développement et humanitaire, Culture ;

- Métiers envisagés : Responsable de zone export, responsable achats internationaux, responsable de succursale à l'international, ingénieur d'affaires export, International supply chain manager, consultant en commerce international, responsables de projets de développement, d'actions de mécénat, chargés de communication, concepteurs de projets dans le domaine de l'action humanitaire, de la coopération et du développement, de la culture, et de l'intelligence économique, Project manager promotion de la santé dans les pays en développement, attaché de presse, chargé de communication évènementiel ou

RCI (responsable de la communication interne), consultant en agence, directeur de la communication ;

- Entreprises partenaires : entreprises qui accueillent des stagiaires, qui recrutent : PME, PMI, ONG, associations, institutions internationales (ONU, UNESCO…).

Un réseau des anciens mis en place sur LinkedIn permet de suivre l’insertion professionnelle des anciens diplômés du Master. Un réseau des anciens a également été constitué sur Facebook. Un annuaire ALUMNI avec un site dédié est en cours d’élaboration.

Les enquêtes réalisées par l’OVE montrent que, dans leur grande majorité, les jeunes diplômés trouvent un premier emploi en moins de trois mois après la validation de leur Master et, à proportion égale, grâce au stage qu’ils ont effectué ou à l’ANPE/APEC. L’évènement « les 10 ans du Master » qui a eu lieu en octobre 2015 confirme ces données, les étudiants trouvent à s’insérer rapidement dans leur grande majorité par le biais de CDD prolongeant leur stage ou en effectuant des volontariats internationaux. La mobilité des étudiants LEA étant encouragée, de nombreux jeunes diplômés trouvent un emploi à l’étranger. Certains anciens diplômés s’inscrivent en thèse après plusieurs années d’expérience professionnelle.

Poursuite d'études

Le Master LEA étant un Master professionnel, il n’y a, en principe, aucune poursuite d’études envisagée. Mais la volonté de ses responsables de développer davantage de débouchés vers la recherche par un renforcement de la méthodologie et des outils de conceptualisation s’est traduite par des inscriptions régulières en thèse pour le quadriennal 2012-2015, à raison d’un à deux étudiants par an. Trois anciens étudiants ont soutenu leur thèse entre 2012 et 2015.

Domaines de formation : Langues, économie, droit, gestion, Finance internationale, techniques du commerce international, gestion financière internationale, management international, ingénierie de projets, jeux de simulation, veille concurrentielle internationale et intelligence économique, géostratégie internationale, géopolitique, développement international, culture et communication.

Diplômes : Master « Langues Etrangères Appliquées aux Affaires Internationales ».

Stages et projets encadrés

Le MASTER poursuivant une visée professionnelle, une importance particulière est accordée aux stages aussi bien en MASTER 1 qu’en MASTER 2, ils sont obligatoires. En MASTER 1, un stage d’une durée minimale de 2 mois est imposé, cette durée est de 4 mois minimum,

6 mois recommandés en MASTER 2.

Les éléments d’évaluation portent sur la qualité de la mission, les responsabilités accordées à l’étudiant, son autonomie dans la poursuite des missions et un stage à l’étranger est fortement recommandé, au sein d’entreprises, de PME, d’associations, d’agences de communication, d’ONG, d’institutions internationales, ambassades ou services consulaires.

La qualité du stage effectué en MASTER 1 constitue l’un des critères de sélection pour l’entrée en MASTER 2.

Le stage de MASTER 1 donne lieu à la rédaction d’un rapport de stage évalué par l’enseignant tuteur et à une évaluation par le maître de stage de la structure d’accueil.

Le stage de MASTER 2 fait l’objet d’une évaluation par le maître de stage et d’un rapport écrit qui devra être soutenu devant le jury du MASTER.

Ainsi les stages de Master constituent de véritables modules de professionnalisation.

L’accent est donc mis sur la qualité des missions et des responsabilités accordées au stagiaire, sur sa capacité à gérer des situations difficiles et à s’adapter.

Études à l'étranger

Le Master Langues Etrangères Appliquées a toujours eu pour vocation première de favoriser l'ouverture à l'international de ses différentes formations. Il soutient et encourage le développement de contacts et échanges internationaux, dans le cadre des programmes existants. Ainsi, il est le signataire de plusieurs accords bilatéraux, permettant chaque année à plusieurs dizaines d'étudiants de la formation de bénéficier de bourses et de conditions privilégiées pour effectuer une année d'études à l'étranger.

De cette façon, le master LEA offre aux étudiants l’opportunité de partir pour une année ou un semestre dans une université étrangère, ou de réaliser un stage dans un autre pays. Ces échanges développent chez les étudiants une capacité à la mobilité et à l’adaptation qui sont ensuite très prisés des employeurs.

Autre facteur marquant de notre large ouverture à l'international, tous les enseignements de langues peuvent être considérés comme une préparation à la mobilité internationale. Or, ils représentent 60 % des crédits au premier semestre et 50 % au second semestre (hors stage) en Master 1.

La mobilité est fortement recommandée dès la fin de la licence 3, aussi bien pour les séjours dans une université étrangère qu’en ce qui concerne le stage. Aix-Marseille Université ayant établi des partenariats avec plus de 220 universités partenaires en

Europe, les programmes ERASMUS ouvrent ainsi la possibilité aux étudiants de MASTER d'effectuer une période d'études (année ou semestre) dans une université partenaire, en bénéficiant d'une reconnaissance académique complète, si le niveau de réussite exigé est atteint.

Soulignons que le Master LEA comporte un cursus intégré Aix-Passau permettant à une dizaine d’étudiants français sélectionnés d’effectuer leur Master 1 à Passau et d’effectuer, avec les étudiants allemands sélectionnés, le Master 2 à Aix-en-Provence en parcours Management International ou en parcours Management international de projets humanitaires et culturels.

Par ailleurs, les étudiants peuvent effectuer, à partir du Master 1, un semestre ou une année d’échanges dans une université américaine (Indiana University, Loyola University …), une année dans une université japonaise ou chinoise. Les étudiants sélectionnés établissent avant leur départ un « contrat de mobilité » cosigné par le responsable pédagogique du Master et par celui du département de la langue du pays de mobilité. Ce contrat permet à l’étudiant de préparer son programme de cours dans l’université d’accueil et de valider chacune des UE de son diplôme d’origine par la note obtenue lors de l’évaluation dans l’université d’accueil.

En Master 2 P 5, les étudiants ayant un très bon niveau (14/20), après accord des responsables pédagogiques et des responsables de langues, peuvent passer le semestre 2 à l’Université de Loyola (Chicago) au département Business Communication et obtenir une validation des enseignements suivis.

La durée de la mobilité varie selon le type de programme Erasmus ou international. En règle générale, elle est au minimum de trois mois.

Pour les programmes internationaux, notamment au Japon, la durée de la mobilité est d’une année, de 6 mois à une année pour les universités américaines.

Structure et organisation

Le Master LEA comporte une spécialité, « Affaires Internationales » et cinq parcours : management international, PME export par apprentissage, Évènementiel à l’International(non encore ouvert en 2010), Master management international délocalisé à

Saint-Domingue, Management de projets humanitaires et de développement culturel. L’année de M1 comporte un tronc commun constitué des langues et du domaine d’application et une UE de découverte par parcours, ce qui permet des réorientations dans d’autres parcours que celui initialement choisi par l’étudiant. La spécialisation intervient en M2.Dans le prochain quadriennal

2012-2015, le tronc commun est renforcé afin de développer des compétences méthodologiques, des outils transversaux de réflexion et de conceptualisation.

Formation professionnelle

Le stage obligatoire en licence 3 et en Master 1 et 2 contribue non seulement à assurer l’insertion professionnelle des étudiants mais aussi à la notoriété de la formation : en 2008-2009, 51 offres de stage ont été mises spontanément en ligne par des professionnels (dont 35 concernaient la France, 4 l’Allemagne, 1 l’Argentine, 5 l’Espagne, 6 la Grande-Bretagne).

Les évaluations réalisées par l’OVE concernant l’insertion professionnelle des étudiants de MASTER LEA et nos contacts avec les promotions précédentes confirment l’adéquation de ces exigences aux objectifs d’insertion professionnelle, les étudiants dans leur grande majorité, intégrant la vie professionnelle à l’issue du stage.

Un réseau des anciens mis en place sur LinkedIn permet de suivre l’insertion professionnelle des anciens diplômés du Master.

Formation et recherche

Le MASTER LEA poursuit principalement des objectifs professionnels.

Seuls, deux étudiants se sont inscrits en thèse auprès d’autres universités, dont le Centre de développement de Montréal.

Néanmoins, la formation à la recherche constitue un élément indissociable du commerce international, de l’étude du développement des entreprises, de la conception et du management de projets par la nécessité de prendre en compte dans leur mise en oeuvre, non seulement les « outils techniques » de management mais des considérations économiques, juridiques, éthiques, culturelles, géopolitiques et anthropologiques. Par conséquent, l’accent est mis sur la méthodologie de la recherche dans chaque enseignement magistral avec la rédaction de dossiers par matières et d’un mémoire de recherche faisant l’objet d’une soutenance conjointe avec le rapport de stage. La pluridisciplinarité de la formation favorise la coopération dans la direction des mémoires avec des enseignants-chercheurs issus de divers centres de recherche, en économie, droit, civilisation, culture, communication… La formation « à » et « pour » la recherche devrait être renforcée dans le prochain quadriennal avec le renforcement de compétences méthodologiques et, dans le cadre de l’Université unique, par la recherche de coopérations avec des centres de recherche .

Formation continue et alternance

Le parcours 2 du Master LEA est un parcours par apprentissage intitulé « PME Export ».

Cette formation est financée par CFA Epure-Méditerranée et ne concerne que la seconde année de Master.

Elle est accessible aux étudiants ayant validé une première année de Master LEA ou un diplôme équivalent.

Des connaissances et des compétences en langues étrangères (anglais et langue B), en sciences économiques, sciences de gestion et sciences juridiques sont requises.

Elles sont identiques à celles exigées par le Parcours 1.

Les étudiants/apprentis se caractérisent aussi par une motivation et une capacité de travail élevées.

Les étudiants/apprentis doivent signer un contrat d’apprentissage d’une année avec une entreprise, ce qui leur confère un statut de salarié. La formation conduit les étudiants de ce parcours à être des « généralistes de l’exportation » grâce à une bonne connaissance de l’environnement des Petites et Moyennes Entreprises dans la problématique spécifique de l’exportation.

La formation se fait en alternance selon un rythme de trois semaines en entreprise et une semaine à l’Université de Provence.

Conditions d'admission

L’inscription en Master 1 est de plein droit pour les étudiants ayant une licence LEA d’une université française.

Le recrutement se fait sur dossier pour les étudiants en provenance d’autres filières. Les candidats étrangers doivent obligatoirement posséder le DALF C 1 (ou équivalent) pour voir leur candidature examinée.

Le Bachelor peut être admis en équivalence d’une licence. Le dossier est soumis à l’avis de la Commission pédagogique.

L’inscription en Master 2 se fait sur dossier et entretien des candidats sélectionnés, en présence des responsables de parcours et des enseignants de langues.

Les candidats titulaires d’un Master présentant les pré- requis en droit, économie, gestion et un niveau de langues satisfaisant (niveau B2-C1 pour une entrée en M1 et C1-C2 pour une entrée en M2) peuvent être admis à l’issue des entretiens de sélection.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)
  • Formation en apprentissage (APP)

Public visé

Ce master s'adresse aux étudiants souhaitant acquérir des compétences élargies dans le domaine des langues étrangères et des qualifications dans le domaine de la pratique des affaires à l'international d'une part et à la conception et au management de projets dans le domaine humanitaire et culturel, d'autre part.

Aide à la réussite

Le module d’adaptation en M1 se déroule avant la rentrée universitaire de septembre, durant une semaine et concerne les étudiants français qui ont suivi en licence 2 et en licence 3 le cursus intégré LEA- BA in AEL(Bachelor of Arts in Applied

European Languages) à l’University College Ghent ou Aston University en 2ème année, l’Université de Grenade ou la

Fachhochschule de Cologne pour la 3ème année. Ce module comporte 10h de CM d’introduction au droit (grands principes du droit civil, organisation judiciaire, méthodologie juridique), 6h CM de mise à niveau en droit communautaire (les principes du droit communautaire, les compétences), 15h de remise à niveau en gestion, 15h de remise à niveau en marketing.

A l’entrée en Master 2, une semaine de remise à niveau dans les matières fondamentales est organisée chaque année.

Possibilité d’étalement des études pour les étudiants en formation continue.

Possibilité de validation des acquis de l'expérience (VAE) pour les étudiants qui souhaitent reprendre leurs études.

Un service universitaire de formation tout au long de la vie existe et a pour mission la validation des acquis de l'expérience, l'ingénierie conseil et la conduite d'études.

Pour le public souffrant d’handicaps reconnus, il existe, au niveau de l’Université, un bureau d’insertion des étudiants en situation de handicap permettant la prise en compte individuelle de chaque étudiant.

Aide à l'orientation

Rencontres organisées entre professionnels, anciens étudiants et étudiants sur les débouchés professionnels, week-end d’intégration, invitation d’anciens étudiants à témoigner de leur expérience professionnelle.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

En 2012- 2015, un module d’insertion professionnelle se déroulant sur une journée a été intégré en Master 1 et en Master 2. Il porte sur la rédaction de CV, la recherche de stages et la recherche d’emplois. Par ailleurs, l’intégration du Master LEA dans le Bureau des formations professionnelles a renforcé l’encadrement des stages, suivi par le ce bureau, depuis la diffusion des annonces jusqu’aux conventions et demandes de bourses ainsi que les litiges pouvant survenir dans le déroulement du stage. Un dispositif de surveillance du déroulement de stage a été mis en place par des visites en entreprises, des rencontres régulières par skype ou par mail pour les étudiants effectuant leur stage à l’étranger.

Le stage obligatoire en licence 3 et en Master 1 et 2 contribue non seulement à assurer l’insertion professionnelle des étudiants mais aussi à la notoriété de la formation. Les évaluations réalisées par l’OVE concernant l’insertion professionnelle des étudiants de MASTER LEA et nos contacts avec les promotions précédentes confirment l’adéquation de ces exigences aux objectifs d’insertion professionnelle, les étudiants dans leur grande majorité, intégrant la vie professionnelle à l’issue du stage.

Un réseau des anciens mis en place sur LinkedIn et Facebook permet de suivre l’insertion professionnelle des anciens diplômés du Master.

Modalités de contrôle des connaissances

L’évaluation des connaissances porte sur la formation universitaire et sur les stages en entreprise et/ou en laboratoire.

L’évaluation des connaissances en Master 1 se déroule selon des modalités diverses : deux sessions d’examens semestrielles, en janvier et en avril, avant le départ en stage et une session de rattrapage, au cours desquelles les étudiants sont évalués sur leurs connaissances mais également sur leur capacité à mobiliser leurs connaissances dans des épreuves pratiques et dans la réalisation d’un stage à partir du mois d’avril.

Certaines matières comme le « Management international » ou « PME export » exigent une part importante de travail personnel de l’étudiant par la rédaction d’études de cas et de dossiers tout au long du semestre.

Les UE transversales, « développement durable et responsabilité sociale des entreprises », « Veille concurrentielle et intelligence économique » seront également évaluées sur dossier.

En Master 2, la méthodologie étant renforcée, les étudiants sont évalués tout au long de l’année sur des notes de synthèse, des exposés, des commentaires. Le stage donne lieu à un rapport écrit et à une soutenance orale. Les étudiants doivent également rédiger un mémoire de recherche qui fait l’objet d’une soutenance orale. Une importance particulière est accordée à la qualité du stage et du mémoire et à leur soutenance par les 12 crédits qui leur sont accordés.