FormationsMasterHistoire et humanités

Master Histoire et humanités

Responsable
  • Guy LE THIEC
    Adresse de Guy LE THIEC
Informations

Vous pouvez visiter le site Web du SUIO (dans une autre fenêtre) pour avoir une information plus générale sur les problèmes d'orientation.

Contacts orientation

Objectif

La mention souhaite former des historiens et des philologues susceptibles de répondre à un certain nombre de missions sociales.

La première concerne l’enseignement secondaire. Si la préparation du CAPES d’Histoire-Géographie, dans laquelle interviennent les enseignants du département d’Histoire est désormais confiée à l’ESPE, par contre la préparation aux concours du CAPES et de l'Agrégation en Lettres Classiques est incluse entièrement dans la spécialité 3 Civilisations méditerranéennes antiques et médiévales.

La deuxième mission concerne la production de la recherche historique, littéraire et philologique : les spécialités Civilisations méditerranéennes antiques et médiévales et Le monde moderne et contemporain : Méditerranée, Europe, Afrique ont pour ambition de former à la recherche de haut niveau, pour la première des historiens et philologues (périodes antique et médiévale), pour la seconde des historiens (périodes moderne et contemporaine). Cette ambition est servie par un dispositif de formation qui, dans les deux cas, laisse une large place à l’enseignement spécialisé sur les aires géographiques concernées, à l’apprentissage des méthodes et des outils de la recherche (cours méthodologiques, insertion dans les laboratoires de la MMSH, apprentissage guidé et progressif par un directeur de la pratique de la recherche) , à la mise en œuvre d’un projet personnel de recherche (rédaction et soutenance d’un mémoire de recherche sur des sources originales). La spécialité Savoirs, cultures et patrimoines techniques de la Méditerranée offre aussi cette possibilité sur un domaine précis de la recherche. Dans tous les cas, les étudiants sont susceptibles de s’inscrire en doctorat à l’issue la formation.

La troisième mission concerne la gestion des outils documentaires, des matériaux historiques et des sources utiles à l’historien. Les spécialités Savoirs, cultures et patrimoines techniques de la Méditerranée et Métiers des archives et des bibliothèques. Médiation de l'histoire et humanités numériques ont particulièrement vocation à remplir cet objectif. Ces formations sont conçues en partenariat étroit avec des professionnels des collectivités locales impliqués dans des missions culturelles (musées, bibliothèques, centres d’archives, acteurs des médias, etc.) et visent par des cours théoriques, des stages en situation, des apprentissages techniques, à préparer soit à des concours publics, soit à des fonctions de conseil ou de médiation auprès des acteurs du secteur privé.

La quatrième, enfin, renvoie aux fonctions d’expertise au service d’institutions diverses. Bien évidemment, toutes les spécialités ont vocation à former des experts dans la discipline historique, notamment sur l’aire méditerranéenne, capables d’évaluer les enjeux propres à l’inter-culturalité de cet espace. Plus spécifiquement, les spécialités Géopolitique des mondes arabo-musulmans et africains (dont l’ouverture est temporairement suspendue) et la spécialité Le monde moderne et contemporain : Méditerranée, Europe, Afrique se proposent aussi, en mettant l’accent sur des aires géographiques particulières, de fournir des experts compétents en métiers de la coopération, de la diplomatie ou des institutions européennes.

Public visé

Toute personne faisant preuve d'un intérêt marqué pour les disciplines enseignées et répondant aux conditions d'admissions.

Conditions d'admission

Les candidats souhaitant intégrer le Master Sciences humaines et sociales, mention « Histoire et Humanités » doivent pouvoir justifier de l'obtention d'une Licence 3 (ou équivalent), soit 180 crédits ECTS dans ce même domaine d'études (Histoire ou Lettres classiques). L'entrée en Master 2 est sélective et ne se fait donc pas uniquement grâce à l'obtention de la première année de Master.

Structure et organisation

Spécialité 3 « Civilisations méditerranéennes, antiques et médiévales »

Spécialité 4 « Savoirs, cultures et patrimoines techniques de la Méditerranée »

Spécialité 5 « Le monde moderne et contemporain : Méditerranée, Europe, Afrique »

Spécialité 6 « Métiers des archives et des bibliothèques. Médiation de l'histoire et humanités numériques »

Spécialité 7 « Langues,cultures et sociétés d’Asie »

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Connaissances à acquérir

La mention souhaite former des historiens et des philologues susceptibles de répondre à un certain nombre de missions sociales.

La première concerne l’enseignement secondaire. Si la préparation du CAPES d’Histoire-Géographie, dans laquelle interviennent les enseignants du département d’Histoire est désormais confiée à l’ESPE, par contre la préparation aux concours du CAPES et de l'Agrégation en Lettres Classiques est incluse entièrement dans la spécialité 3 Civilisations méditerranéennes antiques et médiévales.

La deuxième mission concerne la production de la recherche historique, littéraire et philologique : les spécialités Civilisations méditerranéennes antiques et médiévales et Le monde moderne et contemporain : Méditerranée, Europe, Afrique ont pour ambition de former à la recherche de haut niveau, pour la première des historiens et philologues (périodes antique et médiévale), pour la seconde des historiens (périodes moderne et contemporaine). Cette ambition est servie par un dispositif de formation qui, dans les deux cas, laisse une large place à l’enseignement spécialisé sur les aires géographiques concernées, à l’apprentissage des méthodes et des outils de la recherche (cours méthodologiques, insertion dans les laboratoires de la MMSH, apprentissage guidé et progressif par un directeur de la pratique de la recherche) , à la mise en œuvre d’un projet personnel de recherche (rédaction et soutenance d’un mémoire de recherche sur des sources originales). La spécialité Savoirs, cultures et patrimoines techniques de la Méditerranée offre aussi cette possibilité sur un domaine précis de la recherche. Dans tous les cas, les étudiants sont susceptibles de s’inscrire en doctorat à l’issue la formation.

La troisième mission concerne la gestion des outils documentaires, des matériaux historiques et des sources utiles à l’historien. Les spécialités Savoirs, cultures et patrimoines techniques de la Méditerranée et Métiers des archives et des bibliothèques. Médiation de l'histoire et humanités numériques ont particulièrement vocation à remplir cet objectif. Ces formations sont conçues en partenariat étroit avec des professionnels des collectivités locales impliqués dans des missions culturelles (musées, bibliothèques, centres d’archives, acteurs des médias, etc.) et visent par des cours théoriques, des stages en situation, des apprentissages techniques, à préparer soit à des concours publics, soit à des fonctions de conseil ou de médiation auprès des acteurs du secteur privé.

La quatrième, enfin, renvoie aux fonctions d’expertise au service d’institutions diverses. Bien évidemment, toutes les spécialités ont vocation à former des experts dans la discipline historique, notamment sur l’aire méditerranéenne, capables d’évaluer les enjeux propres à l’inter-culturalité de cet espace. Plus spécifiquement, les spécialités Géopolitique des mondes arabo-musulmans et africains (dont l’ouverture est temporairement suspendue) et la spécialité Le monde moderne et contemporain : Méditerranée, Europe, Afrique se proposent aussi, en mettant l’accent sur des aires géographiques particulières, de fournir des experts compétents en métiers de la coopération, de la diplomatie ou des institutions européennes.

Compétences visées

La mention vise à former des professionnels des sources, des outils et des méthodes historiques, capables de traiter des données et de la documentation : soit pour les conserver (conservation patrimoniale ; archivage et bibliothéconomie sous toutes ses formes, y compris numériques), soit pour produire de la connaissance (recherche), soit pour les transmettre (enseignement, médias). Les spécialités Civilisations méditerranéennes antiques et médiévales, Le monde moderne et contemporain : Méditerranée, Europe, Afrique et, à sa réouverture, Géopolitique des mondes arabo-musulmans et africains visent à former des experts en mesure de mettre les compétences acquises au service du développement entre les deux rives de la Méditerranée.

Stages et projets encadrés

Pour la spécialité 3 "Civilisations méditerranéennes antiques et médiévales" : le stage de S4 est optionnel, il concerne uniquement les étudiants préparant le CAPES de Lettres classiques.

Pour la spécialité 4 "Cultures, savoirs et patrimoines techniques de la Méditerranée", l’encadrement des stages de M1 et M2 en milieu professionnel sera réalisé à titre gratuit par les personnels des établissements d’accueil en France, une prise en charge de cette activité est éventuellement envisagée dans le cadre des conventions.

Pour la spécialité 6 "Métiers des archives et des bibliothèques. Médiation de l'histoire et humanités numériques"  : l’encadrement des stages en milieu professionnel est actuellement réalisé à titre gratuit par les personnels des établissements d’accueil, une prise en charge de cette activité est envisagée dans le cadre des conventions.

Débouchés professionnels

Métiers de l’enseignement. Métiers de la recherche et de l'enseignement supérieur. Métiers du patrimoine et de la culture. Chambres de commerce et d'industrie ; consultants d'entreprises industrielles ; experts en valorisation du patrimoine auprès des collectivités ; chefs de projets culturels et touristiques. Attachés de conservation ; assistants de documentation ; Chargés d'études documentaires ou secrétaires de documentation. Cadres des établissements culturels (bibliothèques, documentation, institutions audiovisuelles). Métiers du journalisme et de la communication. Production audiovisuelle, édition numérique. Information, services d'information. Edition. Métiers de la diplomatie.

Chargés de projets au sein d’institutions internationales publiques ou d’instances non gouvernementales. Métiers de la coopération. Traduction.

Concours de l'enseignement secondaire, concours administratifs, École nationale du patrimoine, concours d'attachés de conservation.

Accueil des stagiaires : établissements d’enseignement secondaire, collectivités territoriales, ONG, médias, chantiers archéologiques. Centres d’archives – Musées ; Service régional de l'archéologie et collectivités territoriales, INRAP, parcs naturels, CCI, entreprises privées (archéologie et valorisation du patrimoine technique) ; Instituts et Ecoles françaises à l'étranger.

Concours administratifs Accueil des stagiaires : Etablissements d’enseignement secondaire.Métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur. Métiers du patrimoine et de la culture : Ecole nationale du patrimoine ; concours d’attachés de conservation ; chambres de commerce et d’industrie ; consultants d’entreprises industrielles ; experts en valorisation du patrimoine auprès des collectivités ; chefs de projets culturels et touristiques. Accueil des stagiaires : centres d’archives, musées, service régional de l’archéologie et collectivités territoriales, INRAP, parcs naturels, CCI, entreprises privées (archéologie et valorisation du patrimoine technique), Instituts et Écoles françaises à l’étranger.

Métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur. Métiers du journalisme. Concours administratifs nationaux et des collectivités territoriales. Métiers de la coopération.

Attachés de conservation, assistant de documentation. Chargé d’études documentaires ou secrétaire de documentationBibliothèques, archives, musées et autres activités culturelles Cadres des établissements culturels (bibliothèques, documentation, institutions audiovisuelles).

Production audiovisuelle, édition numérique. Journalisme. Information et communication. Services d’information, Edition. Programmation et diffusion.

Métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur. Métiers du journalisme. Concours administratifs nationaux et des collectivités territoriales. Métiers de la coopération. Conservation du patrimoine. Diplomatie. Traduction

Poursuite d'études

Thèse de doctorat d’histoire ou de géographie/Concours d’enseignement (CAPES, agrégation).

Formation de référence ouverte sur différents débouchés : doctorat, concours administratifs comportant une part de culture générale, métiers liés à la valorisation culturelle et patrimoniale, enseignement des Lettres Classiques, etc. Dans le cadre de la formation continue poursuite d’études poussées dans le domaine des civilisations anciennes et médiévales (enseignants notamment).

Thèse de doctorat avec ouverture pluridisciplinaire. Concours administratifs (attaché de conservation). Métiers du patrimoine et de la valorisation du patrimoine. Métiers de l’archéologie (archéologue/historien spécialiste).

Thèse de doctorat d’histoire. Concours d’enseignement (capes, agrégation). Écoles de journalisme. Concours administratifs.

Concours des collectivités territoriales : attachés de conservation, assistant de documentation. Ecoles de journalisme, Université audiovisuelle de la Méditerranée (Euromed Audiovisuel III-INA-Université de Provence, en cours d'évaluation par la commission européenne).

Concours d’État : chargé d’études documentaires ou secrétaire de documentation.

Thèse de doctorat d’histoire, d’anthropologie ou de langues asiatiques. Concours d’enseignements. Écoles de journalisme ou de Sciences politiques. Concours administratifs

Liens avec le milieu socio-économique

La formation entend répondre aux besoins régionaux et nationaux en chercheurs et enseignants-chercheurs travaillant sur la Méditerranée, et aux besoins régionaux et nationaux en matière de professionnels de la culture, des médias, du patrimoine, pour lesquels il existe, de la part des institutions publiques et privées, une forte demande de valorisation et de partenariat avec l’université –demande croissante au regard des nouvelles technologies. Les débouchés possibles dépassent d’ailleurs les frontières : Institutions françaises à l’étranger (École française de Rome, Casa de Velàzquez, École française d’Athènes, IFAO), UNIFRE, etc. Quant à la spécialité Asie, elle formera des étudiants ayant une expertise de haut niveau sur l’Asie, ses langues et sa culture, utile aux entreprises nationales et régionales tournées vers l’international.

En outre, la formation répond en ce qui concerne la spécialité Métiers de l’enseignement et de la formation, à une forte et traditionnelle demande des étudiants dans le bassin régional.

Adossement à la recherche

Unité mixte de service et de recherche MMSH ; Temps, Espaces, Langages, Europe Méridionale- Méditerranée (TELEMMe) ; Institut des Mondes Africains (IMAF) ; Institut de Recherches et d’Études sur le Monde Arabe et Musulman (IRÉMAM) ; Laboratoire d’Archéologie Méditerranéenne Médiévale et Moderne (LA3M) ; Centre Camille Jullian (CCJ) ; :Centre Paul-Albert Février/Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale (CPAF/TDMAM) ; Institut de Recherche sur l’Architecture Antique (IRAA) ; Institut de Recherches Asiatiques (IrAsia).

Aide à la réussite

Pas de dispositif spécifique

Aide à l'orientation

Pas de dispositif spécifique

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Possibilité d’étalement des études pour les étudiants en formation continue. Possibilité de validation des acquis de l'expérience (VAE) pour les étudiants qui souhaitent reprendre leurs études. Un service universitaire de formation tout au long de la vie existe et a pour mission la validation des acquis de l'expérience, l'ingénierie conseil et la conduite d'études. Pour les sportifs de haut niveau et pour les soutiens de famille, il sera proposé un télé-enseignement au niveau de l’Université. Pour le public souffrant d’handicaps reconnus, il existe, au niveau de l’Université, un bureau d’insertion des étudiants en situation de handicap permettant la prise en compte individuelle de chaque étudiant.

Études à l'étranger

La mobilité internationale concerne toutes les spécialités. Elle s’appuie sur des cursus intégrés déjà existants : MIFI (master franco-italien), Tübaix (master Aix-Tübingen), qui débouchent sur l'octroi d'un double diplôme. Dans le cadre des accords Erasmus, les étudiants peuvent partir dans les pays partenaires (24 destinations dans 10 pays européens) pour un semestre ou une année complète. Des échanges internationaux existent aussi avec l'Amérique du Nord et l'Australie. De même, les étudiants peuvent effectuer un séjour en Asie (Chine, Japon, Corée, Vietnam).

Durée de la mobilité pour un séjour d'études : nombre de mois de mobilité pour un étudiant

Tubaix : 10 mois ; MIFI : 5 mois.

Dans la spécialité Langues, cultures et sociétés d’Asie, la mobilité peut être variable, mais ne devra pas excéder un semestre, de préférence le S4.