FormationsMasterHistoire et humanitésSp. Savoirs, cultures et patrimoines techniques de la Méditerranée

Master Histoire et humanitésSpécialité Savoirs, cultures et patrimoines techniques de la Méditerranée

Informations

Vous pouvez visiter le site Web du SUIO (dans une autre fenêtre) pour avoir une information plus générale sur les problèmes d'orientation.

Contacts orientation

Finalité

Finalité indifférenciée.

Connaissances à acquérir

Formation historique aux savoirs techniques des mondes méditerranéens avec inscription des enquêtes historiques dans des problématiques contemporaines et dans une perspective diachronique. Connaissances, acquisition et mise en pratique des outils, pratiques et méthodologies historiques avec une dimension pluridisciplinaire destinée, par la confrontation à d’autres sources (archéologiques, bioarchéologiques, géoarchéologiques, ethnologiques….), à mieux connaître, étudier, valoriser le patrimoine technique matériel et immatériel. Conscience des enjeux actuels de l’évolution des sociétés du bassin méditerranéen et de leur demande en matière patrimoniale.

Débouchés professionnels

Métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur. Métiers du patrimoine et de la culture : Ecole nationale du patrimoine ; concours d’attachés de conservation ; chambres de commerce et d’industrie ; consultants d’entreprises industrielles ; experts en valorisation du patrimoine auprès des collectivités ; chefs de projets culturels et touristiques.

Accueil des stagiaires : centres d’archives, musées, service régional de l’archéologie et collectivités territoriales, INRAP, parcs naturels, CCI, entreprises privées (archéologie et valorisation du patrimoine technique), Instituts et

Ecoles françaises à l’étranger.

Poursuite d'études

Thèse de doctorat avec ouverture pluridisciplinaire. Concours administratifs (attaché de conservation). Métiers du patrimoine et de la valorisation du patrimoine. Métiers de l’archéologie (archéologue/historien spécialiste).

Stages et projets encadrés

Stages aux semestres 2 et 3. Dans le cadre de ces stages, des projets encadrés peuvent être conduits, tels que la participation au montage d’une exposition, en partenariat avec les institutions culturelles régionales, nationales ou internationales. L’encadrement comprend le maître de stage et l’enseignant responsable au sein de la spécialité.

Études à l'étranger

Non applicable. Les stages de S2 et S3 peuvent, en revanche, se dérouler à l’étranger, dans le cadre des conventions établies entre Aix-Marseille Université et les établissements partenaires, français (Instituts ou Écoles) ou étrangers.

Structure et organisation

Master LMD : 2 ans divisés en 4 semestres de 30ECTS chacun.

Formation professionnelle

Elle est assurée tout à la fois par les enseignements spécialisés faisant intervenir des acteurs des milieux professionnels visés et dans le cadre des stages, obligatoirement en contexte professionnel (musées, directions des archives, services archéologiques, par ex.)

Formation et recherche

Elles s’inscrivent dans le cadre institutionnel suivant :

USR 3125 - Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (Direction : Brigitte Marin) & DMSH - Département d’Aix-Marseille Université (Direction : Sophie Bouffier) ;

École doctorale ED 355 « Espaces, Cultures, Sociétés » (direction : Sabine Luciani) ;

Laboratoires associés :

USR 3155 – Institut de recherche sur l’architecture antique (Direction : François Quantin) ;

UMR 7269 – Laboratoire méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique (Direction : Jean-Pierre Bracco) ;

UMR 7297 – Centre Paul-Albert Février. Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale (Direction : Emmanuèle Caire) ;

UMR 7298 – Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée (Direction : Henri Amouric) ;

UMR 7299 – Centre Camille Jullian. Histoire et archéologie de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord de la Protohistoire à la fin de l’Antiquité (Direction : Marie- Brigitte Carre puis Jean-Christophe Sourisseau (janvier 2016))

UMR 7303 – Temps, espaces, langages. Europe méridionale, Méditerranée (Direction : Maryline Crivello)

UMR 7305 – Laboratoire méditerranéen de sociologie (Direction : Sylvie Mazzella)

UMR 7307 – Laboratoire d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (Direction : Dionigi Albera)

UMR 7310 – Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (Direction : Catherine Miller)

UMR 8171 – Institut des mondes africains (Direction : Pierre Boilley).

UMR 7306 – Institut de recherches asiatiques (Irasia) (Direction : Noël Dutrait).

Formation continue et alternance

Non applicable

Conditions d'admission

Tout titulaire d’une licence 3 ou d’un master acquis dans une autre discipline (après décision d’une commission adhoc, dans ce dernier cas).

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Public visé

Tout type, avec projet professionnel en relation avec les métiers de l’université, de la culture et du patrimoine.

Aide à la réussite

Chaque parcours étudiant est individualisé, du S1 au S4. Un bilan d’étape est organisé à la fin de chacun des 4 semestres, en présence du responsable de la spécialité et d’au moins un des enseignants du master.

Aide à l'orientation

Trois temps forts sont organisés au long du cursus : l’un à l’entrée en M1, afin de vérifier la motivation de l’étudiant et de l’aider notamment dans le choix de ses options (langues et autres enseignements hors spécialité) ; le second à la fin du S2, avant passage en M2. La spécialité 4 autorise en effet une réorientation vers un master recherche à la fin M1 (validée ensuite par une commission adhoc de la mention de master). Le troisième et ultime temps fort intervient au terme du S4, afin de conseiller à l’étudiant la meilleure option ultérieure (cf. ci-dessous).

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

L’ensemble du contenu de la spécialité 4 est conçu pour former et préparer l’étudiant au mieux à l’alternative de fin de M2 (professionnelle ou poursuite d’études). Choix du type de stages et de langues, en accord avec les enseignants de la spécialité 4, sont également ciblés en ce sens. L’insertion professionnelle est favorisée par les contacts étroits établis avec l’ensemble des acteurs de la médiation culturelle tout au long du cursus. La poursuite d’études au-delà du M2 est facilitée par la nature et le type d’exercices proposés du S1 au S4.

Modalités de contrôle des connaissances

Les modalités d’évaluation des connaissances reposent sur la base d’examens finaux écrits auxquels peuvent s’ajouter des exercices de contrôle continu (présentation orale de travaux, devoirs, etc.)