FormationsMasterGéographie

Master Géographie

Objectif

Ce master de Géographie vise d’abord à consolider chez les étudiants la maîtrise approfondie de concepts, grilles d’analyses et méthodes propres à la discipline et applicables à une large gamme de secteurs professionnels.

Cette mention à finalité professionnelle ou recherche propose une orientation vers une géographie à la fois humaniste et outillée techniquement afin d'être applicable à l'analyse et à la gouvernance des territoires locaux ainsi qu'à la définition de projets de développement. Cet objectif général est décliné de façon spécifique dans les différentes spécialités (Structures et dynamiques spatiales, Mondialisation et développement) et dans les différents parcours (Géographie du développement, Développement rural, environnement et terroir).

Public visé

Etudiants titulaires d'une licence de géographie, d'aménagement, d'environnement, d'histoire, de sciences cognitives, de MASS, éventuellement de sociologie ou d'autres sciences humaines et sociales.

Conditions d'admission

Admission en première année : de droit pour les titulaires d'une licence de géographie, d'aménagement, d'histoire, de sciences, de MIASH, de sciences, de sciences de l'environnement et de licence d'IUP aménagement ou environnement. Les autres étudiants peuvent présenter un dossier auprès du service des dispenses.

Admission en deuxième année : sur sélection après examen des dossiers de candidature. Les étudiants titulaires d'un master 1ère année de sciences humaines et sociales, d'histoire, de MASS ou de tout autre diplôme Bac + 4 français ou étranger peuvent déposer un dossier de candidature.

Structure et organisation

Le master « Géographie » est composé de deux spécialités : SDS (Structures et dynamiques spatiales), MED (Mondialisation et développement). Les enseignements sont concentrés aux semestres 1 et 3 afin de favoriser la mobilité et l’autonomie aux semestres 2 et 4 (séjours d’études, stage dans les collectivités territoriales, en entreprise, enquêtes de terrain, traitements de l’information géographique, conception/rédaction d'un mémoire).

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Connaissances à acquérir

Les enseignements théoriques, méthodologiques et techniques disciplinaires, mutualisés entre spécialités et organisés en groupes de niveau transversaux au master 1 et master 2, tiennent une place centrale dans la formation (ateliers de terrain, cartographie, géomatique, traitements d'images, traitements de données.

La formation thématique est centrée sur les relations entre le développement économique, les dynamiques sociales et territoriales (urbanisation, migrations) et les mutations spatiales et paysagères qui leur sont associées. L’approche est problématisée au niveau international dans le contexte de globalisation en tenant compte des emboîtements d'échelles du global au régional et local. (A titre d’exemple la région PACA, l’espace méditerranéen, l’Afrique, l’Amérique latine, l’Inde et Asie du Sud-Est, l’Europe du Nord et Baltique, Russie, Sibérie, etc.).

Compétences visées

Le master « Géographie » forme de futurs géographes et agents de développement territorial, vivier important pour les collectivités locales et régionales et pour la coopération décentralisée.

Au travers des enseignements et des stages proposés, le master vise à mettre les étudiants en relation avec les institutions publiques et les opérateurs privés (bureaux d’études, milieu associatif…) qui sont des acteurs du territoire dans les champs de compétences de l’expertise socio-territoriale, de l’expertise environnementale ou des systèmes d’information géographique.

Stages et projets encadrés

La période allant de fin janvier à juin est libérée de tout enseignement en master 1 comme en master 2 afin de permettre la poursuite d’un stage, la mobilité à l'international et/ou la réalisation d'un mémoire. En master 2, les étudiants ayant choisi une orientation « professionnelle » et un stage pratique, en entreprise, en collectivité publique ou en association, peuvent rendre leur rapport de stage et soutenir leur rapport d’étude jusqu’en septembre, ce qui leur permet d’être disponible pour un stage allant jusqu'à 6 mois.

Dans la mesure du possible, l’équipe enseignante guide les étudiants souhaitant une orientation de type « professionnelle » mais certains étudiants construisent leur projet de façon plus autonome. Les contacts permettent d'orienter les étudiants vers des stages auprès de partenaires réguliers, ou en relation avec les contrats et thématiques en cours des laboratoires.

Débouchés professionnels

Un des buts du master est de délivrer une formation permettant aux étudiants de commencer un doctorat, s'ils en ont la vocation. Un autre est de les préparer à entrer dans la vie professionnelle à l'issue du master dans les domaines suivants :

Métiers de la coopération internationale et du développement, de la coopération décentralisée, consultance (indépendante ou en bureau d'étude).

Métiers de la gestion des territoires urbains ou ruraux (collectivités locales, services décentralisés de l'Etat, associations et bureaux d'études).

Métiers de l'expertise en labellisation dans les organismes de contrôle ou de certification, en délimitation auprès de l'INAO, en démarches terroirs.

Métiers liés à l’analyse territoriale et environnementale (géomatique, analyse spatiale).

Recherche : Maître de conférences, chercheur, ingénieur d’étude, ingénieur de recherche et développement.

Poursuite d'études

Doctorat pour les étudiants en Master 2 recherche. Cela concerne régulièrement 2 à 4 étudiants par an, la plupart financés par des bourses doctorales (Ministère, Région, organismes spécialisés type ADEME, etc).

Liens avec le milieu socio-économique

Depuis 2008, de nombreux contacts ont été pris afin de renforcer l’insertion de la formation dans le tissu économique et politique régional, national et international. Des collaborations fonctionnent de longue date, sous forme d’interventions de membres des entreprises lors des enseignements, d’accueils réguliers de stagiaires avec conventions de stages individuelles ou de montage de projets communs. Les laboratoires d'accueil (dans le cadre de conventions de stages étudiants) entretiennent eux-mêmes des liens avec diverses institutions territoriales et entreprises qui sont à même de proposer stages et contrats. Les étudiants sont ainsi confrontés à un univers professionnel et apprennent à se conformer à un cahier des charges.

Adossement à la recherche

Les thèmes des mémoires d'étude et de recherche sont étroitement liés aux programmes et contrats des Unités mixtes de recherche (UMR) auxquels appartiennent les directeurs de mémoire. La mention Géographie est adossée à plusieurs laboratoires de l'Université d'Aix-Marseille orientés vers les thématiques du développement et des dynamiques sociales comme TELEMME (Temps, Espace, Langages, Europe Méridionale, Méditerranée, UMR CNRS), le développement Nord/Sud comme le LPED (Laboratoire Population, Environnement, Développement, UMR IRD) ou la géographie théorique et quantitative comme ESPACE (Etude des structures, des processus d'adaptation et des changements de l'espace, UMR CNRS) et, à un niveau plus modeste, à l'IREMAM (Institut de Recherche sur le Monde Arabo-Musulman, UMR CNRS) et au LEST (Laboratoire d'économie et de sociologie du travail, UMR CNRS).

Aide à la réussite

La création de TD rattachés à des UE de master 1 et master 2 qui étaient jusqu’alors exclusivement composées d’enseignements magistraux vise à mieux accompagner les étudiants dans la définition de leurs projets d’étude ou de recherche.

Les enseignements de « techniques » de master 1 sont organisés en groupes de niveaux. L’approfondissement de la géomatique en master 2 est subordonné à un niveau pré-requis ; le cas échéant une mise à niveau est proposée aux étudiants.

Aide à l'orientation

La formation offre au cas par cas :

Une réorientation des étudiants de Master 1 et de Master 2 (entre les spécialités, vers d’autres formations).

Des modules de remise à niveaux ou par niveaux (débutants, intermédiaires, avancés, notamment en Systèmes d’informations géographiques et en Statistiques et cartographie).

Des tests de positionnements propres à certains modules d’enseignements pour déterminer les groupes de niveaux.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Certains étudiants profitent des acquis théoriques et des expériences de terrain l'année de master2 pour peaufiner un projet individuel de poursuites d'études professionnelles ciblé, y compris au sein de formations d’autres pays européens (par exemple dans le domaine de la géomatique, de la médiation environnementale, de l’humanitaire, du génie urbain appliqué aux PVD). Les liens avec ces autres certifications ne sont pas formalisés.

Études à l'étranger

La mobilité régionale, nationale et internationale est vivement encouragée dans le cadre de séjours d’études ou de stages en entreprises, collectivités, ONG ou associations, ou au sein des laboratoires et universités étrangères liés par convention d'Aix-Marseille.

Ces partenariats permettent diverses formes d’accueil, depuis la poursuite d’études et le suivi d’enseignements pendant la totalité de l’année de master 1 (conventions ERASMUS, CREPUQ, etc.) jusqu’à l’accueil en séjour tutoré d’études et de recherches (formation par la recherche).