FormationsMasterÉtudes européennes

Master Études européennes

Objectif

Par rapport aux diplômes existants sur le territoire national, le Master Études Européennes se singularise par une approche généraliste. Cette approche privilégie la capacité d’adaptation des diplômés aux différents environnements professionnels qui sont susceptibles de rencontrer dans le domaine des affaires européennes et permet d’accroître leur employabilité.

L’organisation des enseignements s’inscrit dans cette perspective.

La première année, sous forme d’un tronc commun, est dédiée à la culture générale de l’Europe et au renforcement des compétences linguistiques. Ces enseignements sont ensuite complétés au second semestre par une mobilité obligatoire dans une université européenne partenaire.

La deuxième année est celle de la professionnalisation, avec un premier semestre consacré à l’acquisition de pratiques spécifiques aux affaires européennes (montage de projets européens, coordination d’une coopération…) et de techniques professionnelles transverses (création d’entreprise, veille d’information, recherche d’emploi…).

Enfin, toujours pour le parcours professionnel, le second semestre de la deuxième année est entièrement organisé autour d’un stage professionnel d’une durée minimale de 5 mois, stage qui vient parachever les deux années d’études et préparer les apprenants à leur entrée dans la vie professionnelle.

Pour le parcours recherche, il s’agit au premier semestre de familiariser les apprenants avec les techniques de recherche et avec les problématiques propres aux thématiques européennes dans le domaine des sciences humaines et sociales, notamment par le biais de séminaires.

Quant au second semestre, il est essentiellement constitué par un stage dans un laboratoire de recherche à l’issue duquel les apprenants présentent leur projet de recherche.

Public visé

Toute personne ayant un intérêt marqué pour les disciplines enseignées et répondant aux conditions d'admission.

Conditions d'admission

Licence ou équivalence pour entrer en Master 1, Master 1 ou équivalence pour entrer en Master 2.

L’étudiant doit avoir validé totalement la licence (180 crédits) pour accéder en master 1.

Il doit avoir validé totalement le master 1 (60 crédits) pour pouvoir postuler au l’admission au master 2.

En M2, le Master Études Européennes accepte des candidats venant d’un autre cursus et disposant de solides connaissances sur l’Union européenne.

Structure et organisation

Grade de master, niveau bac + 5 ; 300 crédits européens.

MASTER : deux ans, quatre semestres.

Temps plein pour les étudiants en formation initiale, possibilité d'étalement des études pour les étudiants en formation continue.

Formation bien structurée, une seule spécialité avec deux parcours en M2, P ou R.

Semestres équilibrés.

S4 occupé par le stage et la rédaction du mémoire.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Connaissances à acquérir

L’objectif du Master Études Européennes est de fournir une offre de formation qui couvre la plupart des domaines de connaissance mobilisés dans le champ des questions européennes. Il s’agit d’abord, en première année, de connaissances pluridisciplinaires (histoire, géographie, droit, économie, langue vivante) qui apportent une culture générale européenne.

Puis en deuxième année, le contenu des enseignements met l’accent sur la connaissance des programmes européens et de leur pratique ainsi que des environnements professionnels propres aux affaires européennes.

Compétences visées

La mention Études Européennes a pour objectif d’aborder les différents niveaux de compétences propres aux affaires européennes. En première année, à côté des compétences linguistiques, la mobilité européenne obligatoire permet aux étudiants d’acquérir une expérience de l’interculturalité et de se familiariser avec un environnement européen.

En deuxième année, l’accent est mis sur les compétences professionnelles développées dans les domaines d’activités et de recherche liés aux questions européennes.

Une partie des compétences acquises sont transversales, à savoir notamment, pour le parcours professionnel, les techniques enseignées dans les ateliers de travail « création d’entreprise », « veille d’information », « management d’équipe », « projet professionnel ». Il en est de même dans le parcours recherche avec l’apprentissage des techniques de recherche dans les sciences humaines et sociales.

En ce qui concerne les compétences linguistiques, les étudiants issus de l’Université de Provence entrent normalement en M1 avec un niveau C1 en Anglais, pour les autres étudiants, et notamment les étudiants étrangers, l’obtention d’une certification de niveau C1 est obligatoire avant le diplôme de M2.

Stages et projets encadrés

Stage obligatoire de 5 mois en M2.

Dans le cadre du parcours professionnel, l’objectif du stage est de permettre aux étudiants de compléter et de mettre en pratique les connaissances acquises au sein du Master Études Européennes. Ainsi, les étudiants sont recrutés dans les structures d’accueil pour participer à des missions d’ingénierie et de coordination de projets ainsi qu’à la réalisation d’études.

L’évaluation du travail effectué se fait en liaison avec le tuteur de stage et l’équipe pédagogique du Master. En fin de stage, le tuteur de la structure d’accueil transmet au Master une fiche d’évaluation.

En deuxième année du parcours professionnel, le stage obligatoire donne lieu à la rédaction d’un rapport de stage qui participe à l’évaluation du second semestre (6 crédits). En même temps, les étudiants présentent un mémoire (professionnel ou recherche selon le parcours concerné) qui constitue un travail de recherche appliquée sur une thématique européenne (15 crédits).

En deuxième année du Master, une soutenance de fin de cycle est organisée ; elle porte en particulier sur le mémoire rédigé par les étudiants et en général sur leur parcours de stage (9 crédits).

Débouchés professionnels

- Secteurs d’activité :

Les secteurs d’activité sont nombreux.

Les diplômés sont recrutés au sein des différentes structures concernées par l’Europe, ses politiques et ses programmes.

Il peut s’agir d’entreprises, de cabinets de consultants, de collectivités territoriales, de laboratoires de recherche, d’institutions nationales et européennes, d’associations ou d’ONG.

- Métiers envisagés :

-chargé de mission au sein d’une cellule Europe

-chargé de mission dans la gestion de fonds structurels,

-chef de projet ou assistant chef de projet,

-consultant en affaires et projets européens,

-ingénieur en projet européen

-ingénieur « Recherche et valorisation »,

-ingénieur « Relations internationales »,

-chargé de communication,

-responsable ou chargé de mission d’une représentation auprès de l’Union européenne

Poursuite d'études

* Diplômés du M1 : poursuite d’études au sein du M2 « Études européennes » (parcours professionnel et parcours recherche)

* Diplômés du M2 : poursuite d’études au sein d’une école doctorale, notamment pour les diplômés du parcours recherche (les diplômés du parcours professionnel sont en règle générale en situation professionnelle et ne sont pas ainsi concernés par la poursuite d’études).

Diplômes : Master 2 « Études européennes », doctorat.

Etablissements : Aix-Marseille Université, Écoles doctorales (Aix-Marseille université).

Statistiques : données existantes relatives aux poursuites d’études

Pour la période 2006-2009 :

-Diplômés du M1 en poursuite d’études : 100 %

-Diplômés du M2 en poursuite d’études : 18 %

Liens avec le milieu socio-économique

Partenariats et relations avec les collectivités territoriales (Conseils régionaux, municipalités…), les institutions européennes (Commission européenne, Parlement européen…), les cellules Europe des universités, des cabinets de conseil et d’assistance technique.

Adossement à la recherche

Adossé à l’unité mixte de recherche (UMR) 7303 TELEMME, regroupant géographes, spécialistes de l'aménagement, historiens médiévistes, modernistes et contemporanéistes, hispanistes et ethnolinguistes. TELEMME est accueillie à la Maison méditerranéennes des sciences de l’homme (MMSH).

LISTE DES SPÉCIALITÉS

Aide à la réussite

La formation propose un tutorat des étudiants en M2 par des étudiants plus avancés doctorat ou équipe enseignante.

Aide à l'orientation

Est proposé en M2 un atelier de préparation au stage et au projet professionnel (UE CEES2 « Méthodologies professionnelles »). L’objectif principal de ce tutorat est de faire en sorte que la préparation du stage et le stage lui-même soient porteurs d’un projet professionnel. Il est ainsi demandé à l’étudiant de mener une réflexion sur son avenir professionnel et de mettre en place une stratégie pour l’affiner, pour le valider.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Le Master Études Européennes dispose d’un tableau de bord de l’insertion professionnelle alimentée par deux types d’enquêtes, d’une part des enquêtes annuelles pour chaque promotion sortante qui visent à mesurer l’employabilité immédiate des diplômés et d’autre part des enquêtes réalisées tous les 2/3 ans sur l’ensemble des promotions dont l’objectif est de disposer d’une image générale du devenir des diplômés..

Les enquêtes annuelles visent à déterminer la situation des diplômés trois mois après l’obtention de leur Master 2.

Depuis la création du Master Études Européennes, les résultats de ces enquêtes montrent une certaine permanence dans le devenir des diplômés. En moyenne les diplômés sont majoritairement en situation professionnelle (80%) trois mois après l’obtention de leur Master alors que seulement 10% d’entre eux sont en recherche d’emploi. En même temps, ils sont 10 % à avoir choisi de poursuivre leurs études.

Comme il a été indiqué ci-dessus, des enquêtes générales sont également réalisées tous les deux-trois ans ; elles portent sur l’ensemble des diplômés du Master 2 et permettent de suivre leur parcours professionnel La dernière enquête de ce type a été réalisée en 2012 (une nouvelle est en cours de réalisation).

Études à l'étranger

En première année, le deuxième semestre du Master est consacré à une mobilité obligatoire pour tous les étudiants sous forme de séjour d’études au sein d’une université européenne partenaire. Plusieurs destinations sont ainsi proposées : Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni, Portugal, Pays-Bas, Finlande, Pologne, Hongrie, Roumanie, Bulgarie, Turquie.

En deuxième année, la mobilité n’est pas obligatoire ; elle est simplement recommandée dans le cadre du stage professionnel d’une durée minimale de 5 mois que doivent réaliser tous les étudiants. En moyenne, sur les quatre dernières années universitaires, la moitié des étudiants de chaque promotion du M2 font leur stage à l’international.

Au cours du semestre de mobilité de la première année, les étudiants suivent un programme d’enseignements au sein de l’université d’accueil et doivent ramener, afin de valider leur semestre, 30 crédits ECTS.

Les résultats obtenus font l’objet d’une évaluation par le jury du Master.

Dans le cadre du séjour d’études, la durée de la mobilité est fixée à 5 mois pour chaque étudiant.

Dans le cadre du stage professionnel de la deuxième année, les étudiants peuvent réalisés une mobilité de 5 mois.

Pour les étudiants du M2 qui décident de faire leur stage à l’international, la mobilité dure l’ensemble du second semestre, à partir du 1er février.