FormationsMasterAnthropologieSp. Anthropologie et métiers du développement durable

Master AnthropologieSpécialité Anthropologie et métiers du développement durable

Responsable
  • Jacky BOUJU
    Adresse de Jacky BOUJU
Informations

Vous pouvez visiter le site Web du SUIO (dans une autre fenêtre) pour avoir une information plus générale sur les problèmes d'orientation.

Contacts orientation

Finalité

Finalité professionnelle.

Connaissances à acquérir

L’objectif de cette formation professionnelle en « Anthropologie et métiers du développement durable » est de former les étudiants à appliquer les compétences anthropologiques qui leur sont communiquées dans le cadre du programme d’enseignements à la compréhension de situations pluriculturelles, hétérogènes afin de promouvoir des interventions de développement culturellement appropriées et durables (tant au plan social qu’environnemental) c’est-à-dire acceptables et appropriables durablement par les populations ou les catégories sociales bénéficiaires. En termes de contenu, elle répond aux besoins en savoirs, savoir faire et compétences nouvelles que demandent les qualifications professionnelles suscitées par la mise en place des politiques et des programmes de développement durables dans les pays du Sud.

Débouchés professionnels

Le développement international des pays du Sud ;

Le développement communautaire durable ;

Le développement local ;

Le développement socialement durable ;

Le secteur privé à l’étranger ou structures internationales :

Associations et organisations non gouvernementales de développement (ONG) ;

Organisations internationales de développement (coopération multilatérale ou bilatérale) ;

Collectivités locales et territoriales des pays du sud ;

Bureaux d’études et entreprises du développement durable.

Poursuite d'études

Doctorat d’anthropologie, doctorat de sciences du développement.

Stages et projets encadrés

La spécialité professionnelle « Anthropologie et métiers du développement durable » comprend un stage professionnel d’anthropologue faisant l’objet d’une convention en organisation de développement, en entreprise ou institution au cours du semestre 3 en M2. Le stage se conclut par un rapport de stage présenté en soutenance. L'expérience de stage place l'étudiant en situation professionnelle de recherche appliquée ou en situation d'opérationnalité, l'une ou l'autre étant à discuter ou à négocier avec l'employeur. La formation anthropologique est centrée sur les différentes situations d'interface dans lesquelles se confrontent les logiques d'action professionnelle, populaires locales et la logique de connaissance anthropologique. Le stage est tout à la fois une expérience intensive et extensive, liée aux objectifs de formation du cursus. Le stage expose l’anthropologue praticien aux connaissances et aux compétences appropriées aux organisations dans lesquelles ils sont employés et aux problèmes auxquels ils doivent faire face.

Études à l'étranger

Programme de mobilité européenne.

Structure et organisation

Semestre 3

Stage de terrain en ONG dans un pays du sud (24ECTS)

Evaluation des acquis du stage (6 ECTS)

Semestre 4

Mémoire de recherche d’anthropologie appliquée au développement (24 ECTS)

Domaines, champs et approches du développement (6 ECTS)

Formation professionnelle

Le stage est l’occasion d’une expérience professionnelle intensive et extensive substantielle. Il est l’occasion irremplaçable d’être confronté à une série de problèmes que l’anthropologue impliqué rencontre habituellement dans sa pratique professionnelle. Le stage dure un semestre et se déroule dans une ONG ou dans une agence de la coopération internationale, nationale ou décentralisée. Il constitue le dispositif majeur d’acquisition et de mise en oeuvre des savoir faire et des aptitudes personnelles qui caractérisent une compétence professionnelle. Il doit permettre à l‘étudiant de prendre des responsabilités importantes dans l’exercice des fonctions professionnelles qu’il peut être amené à exercer dans les limites permises par les structures administratives et les directives de son référent de stage. La réussite du stage qualifie l’étudiant comme professionnel. Elle l’intègre aussi dans un réseau de relations professionnelles plus large. Elle fournit enfin à l'étudiant une excellente référence pour un futur emploi. Le diplôme de master en anthropologie délivré au terme de la formation marque la qualification académique qui sanctionne la maîtrise de ces compétences professionnelles.

Conditions d'admission

A l’inscription en 2e année, les étudiants doivent être titulaires d’un master 1 d’anthropologie ou d’ethnologie ou d'un master de sciences humaines et sociales. L’admission n’est pas de plein droit et se fait uniquement sur dossier.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Public visé

Etudiants en anthropologie et ethnologie, étudiants en sciences humaines et sociales.

Aide à la réussite

Le master d’anthropologie 1ère année recrute de nombreux étudiants français et étrangers ayant des licences ou diplômes équivalents de niveau Bac + 3 au titre de réorientations et de poursuites de formation sous réserve d’avis favorable de la commission pédagogique du master. A l’entrée en master 2ème année, les procédures d’inscription dérogatoire permettent à des étudiants de s’inscrire sous condition d’avoir des acquis académiques et/ou professionnels en anthropologie du niveau du master 1, surtout dans le domaine de la santé. Il n’existe pas de passerelles avec d’autres diplômes.

Pour l’accès au M2, les diplômes justifiant cette demande de dispense doivent faire apparaître des acquis de niveau master 1 en anthropologie. Les étudiants admis à s’inscrire en master 2ème année par dérogation peuvent avoir à valider une ou plusieurs U.E. complémentaires de mise à niveau en master 1 ou en licence d’anthropologie. Toute inscription dérogatoire en M2 fait l’objet d’un suivi individualisé en fonction du projet de recherche de l’étudiant. Tous les candidats étrangers non-titulaires de diplômes français à l’inscription en

Master 2 d’anthropologie doivent adresser leurs demandes au responsable du master d’anthropologie qui les présente pour évaluation à la commission pédagogique du master d’anthropologie. L'admission définitive de ces étudiants doit recueillir l’avis positif de la commission pédagogique de l’Université de Provence. Pour les étrangers, hors Europe, ne résidant pas en France, les candidatures se font par le biais de la procédure en ligne du ministère des affaires étrangères (procédure « Campus-France »).

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

La pédagogie et l’encadrement des étudiants accordent la priorité à la formation individualisée par objectif d’insertion. L’objectif du master d’anthropologie est à la fois de former à la recherche anthropologique des étudiants susceptible de poursuivre en doctorat ou dans le cadre de missions spécialisées de niveau équivalent, et de former les autres étudiants à un niveau élevé de connaissance et d’expérience anthropologique valorisables dans une multiplicité de secteurs professionnels.

Modalités de contrôle des connaissances

Dans chaque U.E., les modalités de contrôle des connaissances sont communiquées aux étudiants dès le début de l’année universitaire. - Les examens semestriels sont organisés en deux sessions par la division de l’étudiant ou par le département d’anthropologie selon les effectifs des UE. Le nombre des crédits européens est fixé sur la base de 30 crédits pour l’ensemble des UE d’un semestre. Les UE peuvent être obtenues dans tout établissement universitaire français ou européen qui organise une formation homologue de master en anthropologie. La validation du Master 1ère année entraîne de droit la délivrance du diplôme de maîtrise. La réinscription en Master 1 est de droit. La réinscription en Master 2 n’est pas de droit. Elle est subordonnée à un rapport du directeur de recherche et à la décision du jury de Master 2.

Les mémoires de 1ère et 2ème année de master sont préparés sous l’autorité de directeurs de recherche dont la liste est établie chaque année par la commission pédagogique du Master et habilitée par l’Université de Provence. Les règles et consignes d’élaboration et de présentation des mémoires de semestre 2 (ETHR02) et de semestre 4 (ETHT1) ainsi que du rapport d’enquête de terrain de semestre 3 (ETHS1) sont indiquées et diffusées à l’ensemble des étudiants dans des documents ad hoc. L’organisation des sessions de soutenance (1ère session en juin, 2e session en septembre) est commune à l’ensemble des parcours en master 1ère année et des spécialités en Master 2ème année. Les jurys de soutenances de mémoire en Master 1ère et 2ème années sont constitués à l’initiative du directeur du mémoire. Les seconds lecteurs sont choisis dans la liste des directeurs de recherche de l’année universitaire. En master 2ème année, le second lecteur doit appartenir à un laboratoire différent de celui du directeur du mémoire, sinon un 3ème lecteur extérieur au laboratoire du directeur de recherche sera désigné par le responsable du master. Exceptionnellement, des spécialistes peuvent être invités à participer à la soutenance. Chaque niveau (M1 et M2) et chaque spécialité dispose d’un jury de formation formé par tout ou partie des enseignants et tuteurs universitaires des différentes Unités d’Enseignements de chaque semestre. Ils sont présidés par le responsable de formation. D’autre part, des jurys spécifiques sont mis en place dans le cadre de la Validation des Acquis de l’Expérience.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :