FormationsMasterAnthropologieSp. Anthropologie sociale et culturelle

Master AnthropologieSpécialité Anthropologie sociale et culturelle

Finalité

Finalité recherche.

Connaissances à acquérir

La formation s’articule aux activités et aux productions scientifiques avancées des chercheurs des laboratoires associés. Elle implique la participation des étudiants aux activité de ces laboratoires avec une assiduité aux séminaires de recherche. L’attention constante aux nouveaux objets élargit et redéfinit la formation en fonction du paysage de la recherche, la faisant bénéficier des confrontations théoriques et empiriques, des interrogations croisées et des échanges entre spécialistes de divers « terrains » sur des questions telles que, par exemple, les sociabilités urbaines, les pouvoirs politiques, les recompositions identitaires, les métamorphoses du religieux, le genre et les sexualités ou les enjeux sociaux de la santé à l’heure de la mondialisation.

La mention offre un programme annuellement révisé :

• d’enseignements fondamentaux sur les objets de l’anthropologie et l’épistémologie

• d’enseignements spécialisés par thèmes et aires culturelles

• de séminaires de recherche de laboratoire et inter-laboratoires

• d’appuis méthodologiques à la définition des problématiques de recherche

• d’encadrements individualisés de travaux de recherche

• de conférences et journées d’études

Débouchés professionnels

Métiers de la recherche avancée

Enseignement de l’anthropologie

Enseignement supérieur

Enseignement secondaire

Métiers du patrimoine : conservateur

Fonction publique nationale et territoriale

Métiers de la recherche contractuelle

Métiers de la communication, de la médiation culturelle et de l’information / journalisme

Métiers de la documentation

Poursuite d'études

Doctorat d’anthropologie

Doctorat de Sciences humaines et sociales

Les étudiants qui souhaitent s’inscrire en doctorat d’anthropologie à l’AMU devront contacter un directeur de recherche habilité et demander leur intégration dans l’un des laboratoires de recherche associés au département d’anthropologie. Les candidatures aux contrats doctoraux relèvent des équipes de recherche et la sélection s’effectue par un jury désigné par l’école doctorale.

Stages et projets encadrés

La spécialité propose un stage d'enquête de terrain obligatoire au premier semestre du M2 selon le projet de recherche élaboré par l'étudiant durant le master 1.

Études à l'étranger

La mention anthropologie favorise les échanges internationaux et l’apprentissage de la mobilité des étudiants dans le cadre de l’internationalisation de la formation universitaire en cohérence avec ses spécialités et parcours. L’ouverture sur l'international est pratiquée, en raison de la spécificité de la discipline et de la dimension internationale de sa formation. Cette ouverture se manifeste par la valorisation de la mobilité internationale dans de multiples établisse-ments partenaires à l’étranger, notamment dans le cadre du programme d'échanges universitaires européens S.O.C.R.A.T.E.S - ERASMUS (Europe) et CREPUQ (Canada). En dehors des Etudes Intégrées, les étudiants peuvent aussi effectuer leur stage de recherche de terrain ou la préparation de leur mémoire de master dans le cadre d’échanges interuniversitaires.

Structure et organisation

La spécialité « Anthropologie sociale et culturelle » comprend 5 parcours en Master 2 :

Parcours 1 : Anthropologie de l’Afrique

Parcours 2 : Anthropologie de l’Europe

Parcours 3 : Anthropologie de la Méditerranée et du Moyen Orient

Parcours 4 : Anthropologie de l’Amérique

Parcours 5 : Anthropologie de l’Océanie

L'année de M2 est essentiellement consacrée à l’enquête de terrain, à la rédaction d'un rapport réflexif sur cette expérience de terrain et à la rédaction d'un mémoire de recherche à partir des données de l'enquête. Elle s’achève par la soutenance publique de ce mémoire.

semestre 1 :

Stage de terrain en anthropologie (12 crédits)

Approche réflexive de l’expérience de terrain (6 c)

Formation à la recherche en anthropologie (au choix, 12 c) :

Séminaire de laboratoire d’anthropologie

Organisation de manifestation scientifique

Dossier thématique en anthropologie

Compte-rendu d’ouvrage anthropologique semestre 2 :

Mémoire de recherche en anthropologie 2 (24 c)

Séminaire inter-laboratoires d’anthropologie (6 c)

Formation professionnelle

Les étudiants participent aux activités des laboratoires de recherche et peuvent réaliser, selon leur projet professionnel, des stages dans des institutions culturelles ou des musées en France ou à l'étranger. Ils peuvent ainsi se préparer aux recrutements de cadre de la fonction publique nationale ou territoriale à Bac + 4 ou 5 dans les administrations de la culture et de l'environnement. Le master d’anthropologie fonctionne notamment en étroite association avec le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerrannée (MUCEM) de Marseille, avec le Conservatoire ethnologique de la Hte Provence (Salagon) ainsi qu’avec l’ensemble des musées ethnographiques et les parcs naturels de la région PACA pour l’accueil, la formation et l’orientation des étudiants vers les métiers du patrimoine. L’insertion professionnelle des étudiants concerne également les métiers de la communication et de la médiation culturelle.

Formation et recherche

La formation s’appuie sur un partenariat éprouvé du département d’anthropologie avec cinq équipes de recherche UMR en anthropologie : l’Institut d’Ethnologie Méditerranéenne Européenne et Comparative (IDEMEC) , le Centre d’Études des Mondes Africains (CEMAf), L’Institut de Recherches Asiatiques (IRASIA), le Centre de Recherche et de Documentation sur l’Océanie (CREDO), le Groupe de recherche Cultures, Santé, Sociétés (GReCSS) du Centre Norbert Elias. Les étudiants de master sont accueillis dans ces laboratoires et équipes en fonction du parcours et du thème de recherche qu’ils ont choisis. Chaque équipe de recherche organise un séminaire annuel (l’assiduité à ce séminaire est obligatoire). En outre, un séminaire interlaboratoire, qui regroupe l'ensemble des équipes de recherche à deux reprises au second semestre, invite les étudiants à cultiver leur savoir comparatif. L'assiduité à ce séminaire est également obligatoire.

Formation continue et alternance

Même organisation qu'en formation initiale.

Conditions d'admission

A l’inscription en 2e année, les étudiants doivent être titulaires d’un master 1 d’anthropologie ou d’ethnologie. L’admission n’est pas de plein droit et se fait uniquement sur dossier. Les candidats déposeront auprès du responsable du master, un dossier comprenant un CV, une lettre de motivation, le relevé de notes du Master 1 ainsi qu’un projet de recherche. Les étudiants venant d’une autre université peuvent également joindre leur mémoire de master 1. Des inscriptions par dérogation peuvent être accordées sur dossier, pour des étudiants titulaires d’un autre master de sciences sociales ou d’un diplôme de niveau minimum bac + 4 français ou étranger, sous réserve d’acquis universitaires (et/ou professionnels) en anthropologie. Ce dossier est à retirer auprès de la Division de l’étudiant, bureau 7, 29 avenue R. Schuman, 13621 Aix-en-Provence Cedex 1 (Tél : 04 13 55 30 95 - courriel : master7.lsh@univ-amu.fr). La demande d’inscription par dérogation sera d’abord examinée par l’équipe de formation du master qui donnera un avis pédagogique circonstancié, puis elle sera soumise à la commission pédagogique de l’UFR ALLSH qui est seule habilitée à accorder la dispense.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Public visé

La spécialité recherche s’adresse essentiellement à des étudiants en anthropologie ou en ethnologie ou a des étudiants issus d'un autre cursus en sciences humaines et sociales sous réserve d'acquis en anthropologie.

Aide à la réussite

La formation est pilotée conjointement par les responsables de mention, de spécialités et de parcours qui assurent un suivi personnalisé des étudiants.

Aide à l'orientation

Des dispositifs de suivi, de bilan et d’évaluation sont en place au niveau des M1 et des M2 afin d’identifier les problèmes d'orientation et de réorientation.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Dispositifs de suivi personnalisé assurés conjointement par les responsables de parcours et les chercheurs des laboratoires associés.

Modalités de contrôle des connaissances

- L’ensemble des enseignements proposés dans le cadre du master pour les deux semestres de l’année universitaire relève du régime du contrôle continu, sauf dérogation accordée par la commission pédagogique du master, enregistrée par le secrétariat du département d’anthropologie.

- L’assiduité aux séminaires de recherche du laboratoire correspondant à la spécialité et au parcours choisi par l’étudiant est obligatoire et donnera lieu à contrôle et évaluation.

- Étudiants dispensés du contrôle continu : sur présentation d’un justificatif, les étudiants engagés dans la vie active ou assumant des responsabilités particulières dans la vie universitaire, la vie étudiante ou associative, les étudiants chargés de famille, les étudiants engagés dans plusieurs cursus, les handicapés et les sportifs de haut niveau peuvent bénéficier du régime dérogatoire sous la forme d’une épreuve unique d’examen terminal à la fin du semestre (art. 18/23-04-2004).

N.B. : La demande de dérogation doit être déposée au secrétariat pédagogique, avant la première épreuve de contrôle continu. Elle peut être introduite semestriellement ou annuellement.

Dans chaque U.E., les modalités de contrôle des connaissances sont communiquées aux étudiants dès le début de l’année universitaire.

- Les examens semestriels sont organisés en deux sessions pour le M1. Le contrôle des connaissances est effectué chaque semestre sous la forme d’une session d’examen portant sur les UE du semestre écoulé. Une session supplémentaire de rattrapage est programmée en fin d’année universitaire pour les deux semestres. Pour le M2 les examens semestriels sont organisés en une session unique.

- Toute UE est définitivement acquise et capitalisable dès lors que l’étudiant y a obtenu une note égale ou supérieure à 10/20. L’acquisition d’une UE entraîne l’acquisition des crédits européens correspondants. Le nombre des crédits européens est fixé sur la base de 30 crédits pour l’ensemble des UE d’un semestre. Les UE peuvent être obtenues dans tout établissement universitaire français ou européen qui organise une formation homologue de master en anthropologie. Le jury se prononce sur l’acquisition des UE ainsi que sur la validation de chaque semestre puis de l’année d’étude en appliquant, le cas échéant, les règles de compensation entre UE.