FormationsMasterDroit des affairesSp. Droit du sport

Master Droit des affairesSpécialité Droit du sport

Finalité

Finalité professionnelle.

Connaissances à acquérir

Le sport est devenu un enjeu économique et un gisement d’emplois en plein développement. Accompagnant les pratiques sportives ludosportives, les métiers du sport ne cessent de se développer, même si nombre d’entre eux ont encore des statuts mal définis. On assiste ainsi à la création de nouvelles professions, régies à la fois par les règles du marché et par une multitude d’organismes publics et privés, et à la professionnalisation accélérée d’un secteur longtemps limité par l’idéal olympique de l’amateurisme. Les perspectives qui s’ouvrent pour ces nouveaux métiers dépassent le simple cadre des pratiques pour répondre à des besoins émergents en termes d’organisation et de gestion.

Dans cette perspective, le Master professionnel de droit du sport a pour objectif de donner, à travers des séminaires et un stage, une formation spécialisée sur les problématiques juridiques des différents marchés du spectacle sportif (financement, fiscalité, droit du travail, assurances, contentieux, organisation des compétitions, etc.). Sa mise en place se justifie pleinement dans la mesure où la diversité des acteurs du monde sportif et l’importance des budgets de « sponsoring » consacrés au sport par les entreprises et les collectivités territoriales conduit à un large éventail de débouchés professionnels (Direction de la communication, Direction marketing, Direction administrative, Direction financière…) dont les étudiants de notre Faculté, spécialisés en droit du sport, doivent profiter.

Débouchés professionnels

Ce professionnel travaille dans le service des sports des collectivités territoriales, les fédérations sportives nationales et internationales, les associations sportives et clubs sportifs professionnels, les services déconcentrés du ministère de la jeunesse et des sports (DDRJS), au Comité international olympique, au Comité national olympique et sportif français et ses comités départementaux et régionaux, les entreprises de marketing sportif, les médias liés au sport, les entreprises de production d’événements sportifs, les entreprises de production et de distribution d’équipements sportifs.

Stages et projets encadrés

Dans le cadre des spécialités à finalité professionnelle les étudiants doivent effectuer un stage minimum de trois mois avec attribution de crédits ECTS.

Tous ces stages font l’objet de convention et d’un encadrement académique avec rédaction d’un rapport de stage, parfois avec soutenance.

Études à l'étranger

L’ouverture du Master professionnel de droit du sport à l’international doit être soulignée à plusieurs titres :

-les étudiants sont admis, notamment, sur la base de leur pratique d’une ou plusieurs langues étrangères.

-des étudiants étrangers intègrent le diplôme lorsqu’ils répondent aux conditions d’admission.

-Tous les enseignements dispensés comportent une dimension internationale indispensable en raison, notamment, du fait que le sport a été le premier secteur économique concerné par le phénomène de la mondialisation (organisation associative transnationale, grandes compétitions internationales, règlementation transnationale, etc.).

-certains des enseignants ont une activité professionnelle essentiellement internationale (pratique du droit européen, juristes de fédérations internationales, conseillers scientifiques du Tribunal arbitral du sport, avocats étrangers, etc.)

-les étudiants sont fortement incités à réaliser leur stage professionnel dans un pays étranger.

Formation et recherche

Le laboratoire de recherche dont dépend le Master est le centre de droit économique dirigé par le professeur Jacques Mestre.

Conditions d'admission

L’accès au M2 qui se fait par sélection est ouvert aux étudiants titulaires d’un M1 à partir de pré-requis indicatifs.

Informations pratiques candidatures et inscriptions : http://facdedroit.univ-amu.fr

Régime d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)

Public visé

L’accès au M2 qui se fait par sélection est ouvert aux étudiants titulaires d’un M1 à partir de pré-requis indicatifs, ainsi qu’aux bénéficiaires d’une V.A.E.

Bassin de recrutement :

Faculté de Droit et des Sciences Politiques d’Aix Marseille, autres facultés françaises et étrangères, milieu professionnel.

Modalités de contrôle des connaissances

Deux épreuves écrites de 3 heures, l’une portant sur l’unité d’enseignement n°1 (notée sur 30) et la seconde sur l’unité d’enseignement n°3 (notée sur 30)

Une épreuve orale portant sur les unités d’enseignement n°1, 3 et 4 (notée sur 20).

Une épreuve orale portant sur les unités d’enseignement n°2 et 5 (notée sur 20)

L’étudiant doit avoir totalisé 50pts /100, c'est-à-dire la moyenne générale (30 crédits).

L’UE 6 est notée sur 100 (rapport de stage, 30 crédits))

Aucune compensation n’est possible entre les UE 1, 2, 3, 4, 5 et l’UE 6. Sont déclarés définitivement admis les candidats ayant obtenu respectivement une moyenne générale égale ou supérieure à 10 sur 20 à l’ensemble des épreuves rattachées à chaque semestre. Les étudiants acquièrent alors les crédits européens correspondants, soit 60 crédits.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :