FormationsMasterMétiers de la montagne

Master Métiers de la montagne

Responsable
  • Brigitte TALON
    Adresse de Brigitte TALON
Informations

Vous pouvez visiter le site Web du SUIO (dans une autre fenêtre) pour avoir une information plus générale sur les problèmes d'orientation.

Contacts orientation

Objectif

L'objectif de la mention est de former des cadres maîtrisant les problématiques auxquelles sont confrontés les territoires de montagne.

A travers une approche transversale des différents domaines de spécialité abordés (environnement, aménagement, tourisme durable, activités de pleine nature, sport loisir), ces gestionnaires seront capables de faire un diagnostic, de formuler des propositions d'amélioration et de monter au sein d'une équipe des projets d'aménagement et de développement de territoires de montagne, intégrant les problématiques liées au développement durable.

Public visé

Cette mention s'adresse en particulier aux étudiants titulaires d'une licence Gestion parcours Métiers de la Montagne.

Peuvent également accéder à cette formation les étudiants titulaires des licences suivantes : géographie, aménagement, environnement, STAPS, AES, SNTE, biologie.

Ou d'une licence appartenant à un des domaines suivants : environnement, aménagement, tourisme, activités de pleine nature, sport loisir, économie-gestion.

Conditions d'admission

Accès en M1 ou en M2 : Tous les étudiants doivent déposer un dossier de candidature qui sera examiné en commission pédagogique de la FEG (pour plus de détail sur la procédure à suivre, consultez feg.univ-amu.fr/admissions )

Structure et organisation

Le Master est organisé sur deux années universitaires.

Le M1 est organisé sur une année universitaire en deux semestres de formation. Le premier semestre est composé d'enseignements : 5 UE de 6 crédits. Le second semestre est scindé en deux périodes : une période d'enseignements (3 UE de 6 crédits), une période de stage obligatoire (1 UE de 12 crédits).

Le M2 est composé d'un semestre d'enseignements (30 crédits) et d'un semestre de stage (30 crédits).

Les enseignements sont délivrés à GAP.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Connaissances à acquérir

Les enseignements disciplinaires dispensés en master permettent aux étudiants d'acquérir et d'approfondir l'ensemble des connaissances en lien avec le tourisme, l'aménagement et l'environnement des territoires de montagne. L'accent est mis sur la prise en compte du concept de durabilité (aménagement, tourisme), de la dimension environnementale, notamment concernant la pratique des Activités Physiques de Pleine Nature, du développement de stratégies économiques de reconversion et des conséquences législatives des problématiques des territoires de montagne. Ces axes d'enseignement, de recherche, d'étude et d'expérimentation correspondent à une attente nationale et régionale, tant au niveau du secteur public que du secteur privé.

Compétences visées

La formation, par son approche transversale unique, permet aux étudiants formés de répondre aux problématiques auxquelles sont confrontés les territoires de montagne, qu'ils soient naturels, agricoles, ou urbains, tout en étant capables de travailler à la fois en autonomie et en équipe, de s'intégrer dans des équipes transversales et pluridisciplinaires, ou de participer à des prises de décision complexes.

Stages et projets encadrés

L'étudiant effectue au moins un stage par an, d'une durée de 4 mois en M1 et 6 mois en M2. Ce stage se déroule au Semestre 2 en M1 et au Semestre 4 (en M2. Les soutenances orales qui suivent l'évaluation du rapport écrit se font sous la forme d'un examen terminal devant un jury composé du tuteur de l'étudiant (obligatoirement enseignant de la formation), d'un lecteur et du maître de stage (tuteur de la structure d'accueil).

Le stage professionnel est un élément très important de la formation car l'étudiant n'ayant pas validé son stage est automatiquement ajourné.

La mission de stage doit être en adéquation avec les problématiques traitées dans la formation et peuvent concerner un ou plusieurs champs de compétences, compte tenu de l'approche transversale de la formation. Le projet de stage est validé par le responsable du diplôme. Le contact entre la structure d'accueil et l'Université est établi par le tuteur ou par le responsable de la formation.

Débouchés professionnels

Métiers visés :

- chargé d'études, chargé de mission, chef de projet, conseiller

- directeur ou responsable local d'animation et de développement touristique

- dirigeant ou gestionnaire de structures en zone de montagne

- directeur de service dans une collectivité territoriale

- chargé de communication

Secteurs d'emploi :

- collectivités locales et territoriales (communes, conseils généraux, conseils régionaux, communauté de communes, pays),

- chambres consulaires (CCI,..),

- entreprises et organismes privés (bureaux d'étude, entreprises spécialisées dans la communication et/ou la promotion d'activités de montagne ; la fabrication de produits ou d'équipements de montagne ; la réalisation d'études, la prestation de conseil et la formation liées aux activités de montagne)

- structures de tourisme (office de tourisme, syndicat d'initiative, comité départemental du tourisme, comité régional de tourisme…)

- secteur associatif

Poursuite d'études

Ponctuellement, quelques étudiants font le choix de s'inscrire dans un master recherche dans un des domaines de spécialité enseigné afin de poursuivre en doctorat.

Liens avec le milieu socio-économique

Le milieu socio-professionnel, très présent dans la formation, n'a pas cessé de s'enrichir grâce à des collaborations engagées depuis plus de 10 ans, à travers les stages, les enseignements (50% des enseignements sont assurés par des professionnels), les jurys, l'embauche de diplômés et la taxe d'apprentissage. Ces professionnels sont notamment des bureaux d'étude, des collectivités territoriales, des grands corps de l'Etat.

Adossement à la recherche

La mention est adossée à plusieurs laboratoires de recherche dont le CRET-LOG (Centre de Recherche sur le Transport et la Logistique) et l'IMBE (l'Institut Méditerranéen de Biodiversité et d'Ecologie), d'Aix-Marseille Université.

LISTE DES SPÉCIALITÉS

Études à l'étranger

Dans le cadre de l'ouverture de la formation vers l'Arc Alpin, des recherches de partenariats sont actuellement en cours avec des Universités allemandes et italiennes.