FormationsMasterMétiers de la montagneSp. Métiers de la montagne

Master Métiers de la montagneSpécialité Métiers de la montagne

Finalité

Finalité professionnelle.

Connaissances à acquérir

Les enseignements disciplinaires dispensés en master doivent permettre aux étudiants d'acquérir et d'approfondir des connaissances dans les domaines suivants : les modalités de prise en compte du concept de durabilité dans l'aménagement des territoires de montagne ; la prise en compte de la dimension environnementale, notamment concernant la pratique des Activités Physiques de Pleine Nature ; le développement de stratégies économiques de reconversion ; la prise en compte des conséquences législatives des problématiques des territoires de montagne. Ces axes d'enseignement, de recherche, d'étude et d'expérimentation correspondent à une attente nationale et régionale,tant au niveau du secteur public que du secteur privé.

Débouchés professionnels

Métiers visés :

  • chargé d'études, chargé de mission, chef de projet, conseiller
  • directeur ou responsable local d'animation et de développement touristique
  • dirigeant ou gestionnaire de structures en zone de montagne
  • directeur de service dans une collectivité territoriale
  • chargé de communication

Secteurs d'emploi :

  • collectivités locales et territoriales (communes, conseils généraux, conseils régionaux, communauté de communes, pays),
  • chambres consulaires (CCI,..),
  • entreprises et organismes privés (bureaux d'étude, entreprises spécialisées dans la communication et/ou la promotion d'activités de montagne ; la fabrication de produits ou d'équipements de montagne ; la réalisation d'études, la prestation de conseils et la formation liées aux activités de montagne)
  • structures de tourisme (office de tourisme, syndicat d'initiative, comité départemental du tourisme, comité régional de tourisme…)
  • secteur associatif

Poursuite d'études

Ponctuellement, quelques étudiants font le choix de s'inscrire dans un master recherche dans un des domaines de spécialité enseigné afin de poursuivre ensuite en doctorat.

Stages et projets encadrés

Le stage professionnel est un élément très important de la formation car l’étudiant n’ayant pas validé son stage est automatiquement ajourné.

La mission de stage doit être en adéquation avec les problématiques traitées dans la formation. Compte tenu de l’approche transversale de la formation, les missions de stage sont très larges : elles peuvent concerner un ou plusieurs champs de compétences de la formation, en fonction du projet professionnel de l’étudiant.

Le projet de stage est validé par le responsable du diplôme. Le stage fait ensuite l’objet d’une convention tripartite entre l’étudiant, l’Université et la structure d’accueil.

Durant son stage, l’étudiant est suivi par un tuteur (obligatoirement enseignant de la formation) et par son maître de stage dans la structure. Le contact entre la structure et l’Université est établi systématiquement par le tuteur ou par le responsable de la formation.

L’étudiant rédige un mémoire professionnel durant ses stages de master 1 et master 2, mémoire qui donne lieu à une soutenance devant un jury.

Le jury de soutenance de master 1 et 2 est composé du tuteur de l’étudiant (tuteur universitaire), d’un lecteur et du maître de stage (tuteur de la structure d’accueil).

Études à l'étranger

Dans le cadre de l'ouverture de la formation vers l'Arc Alpin, des recherches de partenariats sont en actuellement cours avec des Universités allemandes et italiennes.

Structure et organisation

Le master Métiers de la Montagne est localisé à GAP.

Le Master est organisé sur deux années universitaires.

Le M1 est organisé sur une année universitaire en deux semestres de formation. Le premier semestre est composé d’enseignements : 5 UE de 6 crédits. Le second semestre est scindé en deux périodes : une période d’enseignements (3 UE de 6 crédits), une période de stage obligatoire (1 UE de 12 crédits).

Le M2 est composé d’un semestre d’enseignements (30 crédits) et d’un semestre de stage (30 crédits).

Formation professionnelle

L’ancrage professionnel est assuré par l’obligation de réaliser un stage de 6 mois, qui donne lieu à la réalisation d’un mémoire soutenu devant un jury composé du tuteur universitaire, du maître de stage et d’un lecteur (qui peut également être un professionnel). D’autre part, 50% des enseignements sont assurés par des professionnels.

Formation et recherche

Au travers d’une approche systémique des problématiques montagnardes, les mémoires de master s’appuient à la fois sur des expérimentations de terrain mais aussi sur un travail de recherche bibliographique et de littérature conséquent. S’appuyant sur les cours de méthodologie de la recherche mais aussi sur les deux séminaires transversaux de fin de cycle, c’est à un véritable travail de mise en relation théorie-pratique que doivent mener les étudiants.

Formation continue et alternance

Le master accueille chaque année 10 stagiaires en formation continue environ : demandeurs d’emploi, salariés, CIF, congé formation, période de professionnalisation.

Les stagiaires accèdent en master par équivalence ou VAP.

Des VAE sont aussi pratiquées. Il est également possible aux stagiaires de réaliser leur master 1 et/ou leur master 2 sur 2 voire 3 ans en capitalisant les UE (et les crédits ECTS).

Compte tenu de l’organisation du master 2, il est possible d’accueillir des salariés bénéficiant d’un contrat de professionnalisation.

Afin de développer la formation continue, le pôle universitaire s'est doté d'un service formation continue, service mutualisé entre les formations présentes sur le pôle universitaire de Gap.

Conditions d'admission

Lors de votre candidature, veuillez consulter le site de la FEG :

feg.univ-amu.fr/admissions

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Public visé

Le master 1 s’adresse en particulier aux étudiants titulaires de la licence Gestion parcours Métiers de la Montagne.

Peuvent également accéder à cette formation les étudiants titulaires des licences suivantes : géographie, aménagement, environnement, STAPS, AES, SNTE, biologie.

Ou d’une licence appartenant à un des domaines suivants : environnement, aménagement, tourisme, activités de pleine nature, sport loisir, économie-gestion.

Pour candidater en M2 les étudiants doivent être titulaires d’un M1 appartenant à un des domaines suivants : métiers de la montagne, environnement, aménagement, tourisme, activités de pleine nature, sport loisir, économie-gestion. La sélection s’effectue sur dossier et entretien.

Modalités de contrôle des connaissances

A toutes les étapes de la formation, la diversité des modes d'évaluation est recherchée : épreuves écrites sur table en temps limité, épreuves orales individuelles ou collectives, travaux de groupes sous forme de dossier (écrit + présentation orale), mémoire de stage (écrit + soutenance)

En M1, l'assiduité aux cours et aux travaux dirigés est obligatoire (sauf étudiants salariés).

En M2, l'assiduité aux cours et aux travaux dirigés est obligatoire (sauf étudiants salariés).

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :