FormationsMasterÉconomie appliquéeSp. Développement des territoires

Master Économie appliquéeSpécialité Développement des territoires

Finalité

Finalité indifférenciée.

Connaissances à acquérir

La spécialité « Développement des territoires » (DT) résulte de la fusion des spécialités Aménagement du territoire et Projets et programmes d’aide au développement. Sur une base commune relative à l’analyse et à la compréhension des mécanismes territoriaux du développement économique et social, deux parcours de spécialisation sont proposés :

  • Le premier parcours intitulé « Développement et compétitivité des territoires » (DT/DCT) concerne la dimension locale du développement et s’attache à analyser les modalités d’organisation de l’action publique, associative et privée en milieu urbain ou dans des territoires ruraux.
  • Le second parcours intitulé « Aide au développement » (DT/AD) aborde une dimension plus internationale et traite des modalités particulières de déploiement des projets d’aide au développement portés par différents organismes et ONG.

Débouchés professionnels

Des profils de postes à caractère transversal peuvent se décliner dans différents champs professionnels (aménagement, environnement, santé, action sociale, transports, logement, pauvreté, éducation…) et être abrités à la fois dans des entreprises du secteur privé que du secteur public ou associatif. C’est notamment le cas pour les métiers suivants :

  • Chef de projets
  • Ingénieur/Chargé d’affaires
  • Chargé de mission / responsable des études économiques
  • Consultant

Les profils spécifiques sont des postes faisant directement appel à des compétences plus ciblées qui sont développées au sein de chaque parcours de la spécialité DT. Les profils concernés sont :

  • Chargé de mission auprès des organismes de développement local.
  • Agents de développement,
  • Chargé de mission / responsable des relations avec les collectivités territoriales
  • Chargé de mission / responsable de projets d’évaluation et de prospective
  • Chargé de mission évaluation / communication/ concertation
  • Cadre de la fonction publique
  • Coordonnateur de projets de développement (ONG internationales, les banques de développement et institutions régionales et internationales)

Une description plus précise des compétences professionnelles ainsi que des emplois accessibles peut être trouvée dans la description des parcours et dans les fiches du Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Poursuite d'études

Une formation complémentaire dans un domaine technique au niveau M2 ou Mastère spécialisé est envisageable en fonction du projet professionnel. La spécialité étant à vocation professionnelle, la poursuite en doctorat est exceptionnelle et dépend de la nature et de la qualité du contenu du mémoire professionnel.

Stages et projets encadrés

La politique de stage s’articule autour d’une organisation en alternance (Parcours DT/DCT, stage le lundi, mardi, mercredi et cours le jeudi, vendredi ; Parcours DT/AD, stage le lundi, mardi et cours le mercredi, jeudi, vendredi) permet aux étudiants d’avoir une relation professionnelle dès le début de l’année et favorise le réinvestissement des savoirs qui sont dispensés en semestre 3 dans leur travail de mémoire.

La recherche de stage est collectivisée au sein d’une cellule d’insertion professionnelle pilotée par un enseignant de l’équipe qui centralise les demandes de stages et donne les différents contacts à l’issu d’un entretien préalable, permettant d’évaluer le projet professionnel de l’étudiant. Ce dispositif est organisé comme un support et une aide pour orienter les efforts de recherche des étudiants qui contribuent à des compétences essentielles pour leur future insertion professionnelle.

Les stages sont la base de la rédaction d’un mémoire professionnel qui fait l’objet d’une soutenance devant un jury composé d’au moins trois personnes (le directeur de mémoire, le responsable du stagiaire dans la structure d’accueil, un rapporteur universitaire). Le mémoire professionnel fait l’objet d’une méthodologie spécifique qui est précisée lors des séances d’encadrement.

Études à l'étranger

Les stages à l’international concernent plutôt le parcours « Aide au développement » (DT/AD), car l’organisation des enseignements permet d’envisager un stage de 4-5 mois pleins après une période d’alternance. En revanche, le parcours « Développement et compétitivité des territoires » (DT/DCT) ne permet pas de mobilité internationale du fait de son organisation totale en alternance.

Structure et organisation

La spécialité « Développement des territoires » est organisé en deux parcours « Développement et compétitivité des territoires » (DT/DCT : ex spécialité Aménagement du territoire) et « Aide au développement » (DT/AD : ex spécialité Projets et programmes d’aide au développement) qui partagent un tronc commun et un certain nombre d’options au premier semestre. Le second semestre ainsi que le mémoire professionnels sont spécifiques à chacun des parcours.

Formation professionnelle

La spécialité « Développement des territoires » est fortement insérée dans le tissu régional du fait du nombre important d’intervenants professionnels de structures locales ou d’ONG, mais aussi par un réseau de partenaires et d’anciens étudiants construit depuis plus de 20 années. La participation de professionnels aux enseignements et l’organisation des stages en alternance sont deux éléments permettant aux étudiants de construire durant leur M2 un projet professionnel et d’insertion pertinent et crédible.

Formation et recherche

La spécialité « Développement des territoires » mobilise des enseignants chercheurs venant du GREQAM et du LEST. Elle est en lien avec les activités de recherche appliquées dans les domaines de l’économie publique et du développement au sein du GREQAM ainsi qu’avec les axes de réflexion sur les politiques publiques et les rapports des entreprises avec le territoire menées par le LEST dans le cadre du programme A et de la thématique capitalisation des connaissances et gouvernance régionale de l’innovation.

Formation continue et alternance

La formation est organisée en alternance et permet la signature de contrats de professionnalisation. Elle est aussi accessible à un public de formation continue.

Conditions d'admission

Lors de votre candidature, veuillez consulter le site de la FEG :

feg.univ-amu.fr/admissions

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)
  • Formation en alternance (ALT)

Public visé

La spécialité et ses parcours sont accessibles à tout étudiant de formation initiale ayant un diplôme équivalent à Bac +4. Les étudiants ayant suivi des enseignements économie, en AES, en gestion, en géographie et d’aménagement ou en sciences politiques ont toutefois plus de facilités à intégrer

Tous les parcours de la spécialité sont aussi accessibles à un public de formation continue (Droit à la formation, formation permanente, VAP). Pour tout renseignement et pour connaître les modalités de préparation de votre candidature, contacter le secrétariat de la spécialité.

Aide à la réussite

En début d’année, un accompagnement personnalisé est proposé aux étudiants de la spécialité afin de les orienter dans leur recherche de stage. Il s’agit d’entretiens individuels dont l’objectif est d’amener les étudiants à préciser leur projet professionnel afin de pouvoir identifier les structures susceptibles de les accueillir en stage. Une fois cette identification faite, nous mettons à disposition des étudiants une série de contacts issus de nos précédentes expériences de stage ou de relations professionnelles.

Aide à l'orientation

L’aide à l’orientation se fait principalement eu moment des candidatures et des entretiens de sélection en M2, des conseils d’orientation sont donnés. À la suite de l’année, l’équipe pédagogique est disponible pour préciser les pistes d’orientation éventuelles.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Dans la suite du stage et de l’année, l’équipe pédagogique reste disponible pour accompagner les étudiants dans leur recherche d’emploi en apportant des précisions sur le ciblage des organismes, la rédaction des CV et des lettres de motivation. Des conseils pour les entretiens sont donnés selon les demandes.

Modalités de contrôle des connaissances

Les Modalités de Contrôle des Connaissances sont définies dans le document MCC spécifique à la mention du master et publié chaque année sur le site de la FEG.

Pour les rapports de stage, les séminaires de terrains, le contrôle des connaissances s’effectue par l’évaluation d’un document écrit et par une soutenance orale devant un jury.