FormationsMasterÉconomie appliquéeSp. Management et évaluation des projets et programmes publics

Master Économie appliquéeSpécialité Management et évaluation des projets et programmes publics

Finalité

Finalité professionnelle.

Connaissances à acquérir

La spécialité « Management et évaluation des projets et programmes publics » vise à accompagner le recours croissant à l’évaluation et plus encore à favoriser et anticiper son développement. Son principe est inscrit désormais dans nombre de textes législatifs en tant qu’instrument de conduite de l’action publique (formation professionnelle, ville, politiques technologiques et de soutien à l’innovation…) et de respect de certaines obligations de non discrimination. De nombreux organismes publics se dotent d’instances et de procédures aptes à suivre et à évaluer leurs interventions, afin de renforcer leurs capacités de pilotage technique. Il est probable que l’approfondissement de la décentralisation et, en particulier, l’exercice expérimental de compétences nationales, va encore amplifier ce mouvement.

Le programme de formation amène l'étudiant à :

  • Maitriser les différentes techniques d’évaluation ;
  • Développer une analyse critique des discours et des pratiques relatifs à l’évaluation en s’appuyant sur l’apport des différentes sciences sociales ;
  • Concevoir une démarche contextualisée et choisir la forme d’évaluation la mieux adaptée à la politique ou au programme concerné ;
  • Être capable d’impliquer les parties prenantes et de garantir l’appropriation et l’utilisation des travaux réalisés

Les principales missions que l’étudiant sera capable de prendre en charge à l’issue de la formation sont :

  • La participation à la définition des politiques publiques et des orientations stratégiques de la collectivité
  • L’organisation et l’animation des dispositifs d’observation et d’étude
  • La collecte et le traitement d’informations, l’organisation de bases de données
  • La commande, la réalisation et le pilotage d’études
  • La formalisation d’études et de rapports d’aide à la décision
  • La restitution, la diffusion et la promotion des résultats d’étude
  • Le développement et l’animation des partenariats et des réseaux professionnels
  • La veille informationnelle et sectorielle du milieu socio-économique
  • La gestion administrative et budgétaire des projets
  • L’audit et le contrôle de petites structures

Débouchés professionnels

La spécialité « Management et évaluation des projets et programmes publics » prépare aussi bien à des métiers de consultants susceptibles de contribuer au montage et à la réalisation technique des évaluations, qu’à des postes de fonctionnaires ou de contractuels (en place ou à recruter) des diverses administrations publiques (centrales, services déconcentrés, collectivités locales) appelés à apprécier la pertinence et l’efficacité des actions menées ainsi que la qualité du service rendu aux usagers.

Le secteur couvert par cette spécialité est principalement le secteur public et parapublic :

  • L'Agence Nationale d'Evaluation et d'Accréditation en Santé,
  • Le Centre National d'Expertise Hospitalière,
  • Les services déconcentrés de l’Etat (Préfecture, SGAR…),
  • Organismes d'état (Ministères, HALDE, Préfecture, DRASS, DREAL …)
  • Les collectivités locales (Conseil Général, Conseil Régional, Pays…),
  • Chambres consulaires (CRCI, CCI)
  • Etablissements publics (ORM, ORS, Pôle emploi, parc naturels, pays,)
  • Les fondations et les associations pratiquant le suivi et l’évaluation
  • Les sociétés de conseil et d’étude intervenant dans l’évaluation des politiques et programmes publics
  • Association d’insertion et de lutte contre les discriminations

Plusieurs types d’emplois sont accessibles par le détenteur de ce diplôme :

  • Consultant,
  • Ingénieur économiste
  • Chargé d’études
  • Chargé de mission évaluation / concertation
  • Cadre de la fonction publique

Pour améliorer ses chances de réussite l’étudiant se doit d’élaborer un projet professionnel cohérent et précis afin de s’engager dans une démarche d’insertion efficace. Ainsi, la formation professionnelle et l’encadrement sont des préoccupations majeures de l’équipe pédagogique.

Poursuite d'études

La spécialité étant à vocation professionnelle, la poursuite d’études n’est pas l’objectif dominant de la formation. Toutefois, en fonction de la qualité du candidat et de l’opportunité de mobilisation de bourses financées par des entreprises ou des organismes internationaux ou des collectivités publiques, les étudiants pourraient poursuivre en doctorat sur des sujets appliqués en relation directe avec les thématiques de la spécialité.

Stages et projets encadrés

La recherche de stage est collectivisée entre les M2 au sein d’une cellule d’insertion professionnelle pilotée par un enseignant de l’équipe qui centralise les demandes de stages et donne les différents contacts à l’issu d’un entretien préalable, en fonction du contenu du projet professionnel de l’étudiant. Ce mode d’organisation assure une meilleure affectation des stages par rapport aux objectifs définis par les étudiants, contribue à un meilleur suivi de l’avancement de la recherche de stages et permet la négociation éventuelle de missions spécifiques.

Les stages sont la base de la rédaction d’un mémoire qui fait l’objet d’une soutenance devant un jury composé d’au moins trois personnes (le directeur de mémoire, le responsable du stagiaire dans la structure d’accueil, un rapporteur universitaire). Le mémoire professionnel est un document problématisé qui articule une approche analytique avec les expériences issues des missions menées lors du stage.

Études à l'étranger

Les études à l’étranger, dans les universités partenaires de l’université d’Aix-Marseille, sont possibles au premier semestre du M1 et après accord du responsable de formation.

Le stage peut aussi se réaliser à l’étranger.

Structure et organisation

M1 en tronc commun proposé sur Aix-en-Provence

La spécialité « Management et évaluation des projets et des programmes publics » est composée d’un M1 commun avec les autres spécialités du Master « Économie appliquée ». L’étudiant pourra en second semestre du M1 choisir un couple d’UE de préfiguration correspondant à la spécialité de M2 afin d’orienter son parcours.

M2 proposé sur Aix-en-Provence

Au premier semestre du M2 « Économie de l’énergie et des ressources naturelles » les cours sont organisés durant la semaine. Au second semestre, les étudiants effectuent un stage de six mois.

Les soutenances de mémoire se déroulent en septembre.

Secrétariat de la spécialité de M2

Pour tout renseignement et pour les procédures d’admission contacter :

Brigitte CHAUVEAU

FEG – Master Economie Appliquée – M2 MEPPP

14, rue Puvis de Chavannes - 13231 Marseille Cedex 01 brigitte.chauveau@univ-amu.fr

Formation professionnelle

La formation professionnelle est un élément clef de la spécialité management et évaluation des projets et des programmes publics, car elle permet une élaboration progressive et encadrée du projet professionnel et une meilleure acquisition des connaissances et des compétences tout au long de la formation. L’objectif principal de la formation professionnelle est de permettre à l’étudiant de clarifier et de préciser son projet professionnel afin d’être le plus efficace possible dans ces démarches ultérieures d’insertion professionnelle. La formation professionnelle s’articule autour de deux axes principaux :

  • La mobilisation d’un réseau de professionnel au sein des unités d’enseignement
  • Le stage

Les interventions de professionnels font partie intégrante de l’offre pédagogique de la spécialité pour permettre aux étudiants d’identifier les différentes manières d’utiliser les savoirs et les compétences, d’avoir une connaissance plus complète des différents débouchés et de se doter d’un réseau minimal d’interlocuteurs susceptible de faciliter leur recherche de stage et d’emploi.

La politique de stage s’articule autour d’une organisation en 6 mois groupés qui permet d’organiser une plus grande mobilité des étudiants sur leur terrain de stage. Les stages sont la base de la rédaction d’un mémoire professionnel qui fait l’objet d’une soutenance devant un jury.

Formation et recherche

La spécialité mobilise des universitaires et des chercheurs de plusieurs centres de recherche dont principalement :

GREQAM

L’offre pédagogique mobilise plus particulièrement le département « Économie Publique » qui traite des thématiques de l’économie de l’environnement, de l’économie industrielle et des régulations de marché. Les partenariats scientifiques développés par le GREQAM seront aussi des vecteurs potentiels de mobilisation.

IDEP

L’institut d’économie publique est concerné sur les axes de recherche : Territoires, redistribution et environnement.

L’institut d’économie publique est aussi une structure d’animation d’un réseau scientifique international qui, par ses manifestions peut permettre aux étudiants d’accéder aux savoirs de pointe dans des domaines variés notamment au travers des manifestations suivantes :

  • Journées d’économie publique Louis-André Gérard-Varet
  • Conférences Marcel Boiteux

Formation continue et alternance

La formation continue est organisée en public mixte avec des accès par VAP ou VAE. L’accès se fait sur dossier et après un Jury d’admission organisé par le SUFA de l’université.

Les étudiants peuvent négocier des contrats de professionnalisation avec les organismes éligibles.

Conditions d'admission

Nombre de crédits et diplôme précédent requis en Master II, 240 crédits et un diplôme équivalent au Master I (Bac+4).

Quel que soit le domaine de formation, l’admission se fait sur dossier après avis de la commission de sélection. L’examen des dossiers est complété par un entretien individuel. Une attention particulière est accordée à la nature du diplôme de M1, aux résultats et à l’adéquation du projet professionnel.

La spécialité est accessible à un public de formation continue (formation permanente, VAE / VAP). L’accès se fait sur dossier et après un Jury d’admission organisé par le SUFA de l’université.

Toute demande d’inscription se fait par un dossier de candidature. Ces dossiers sont mis en ligne sur le site de la FEG et peuvent être demandés auprès du secrétariat de la spécialité durant le mois de Mars. Les dossiers de candidature sont à rendre dans la deuxième moitié du mois de Juin. Les entretiens se déroulent fin Juin.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)
  • Formation en alternance (ALT)

Public visé

Les formations initiales plus spécifiquement adaptées aux objectifs de la spécialité sont :

  • Les masters dans le domaine de formation droit, économie, gestion
  • Les masters dans des domaines connexes en géographie et des sciences politiques

Les stagiaires de la formation continue doivent avoir un projet professionnel ou une expérience en rapport avec la thématique de la spécialité.

Aide à la réussite

Un accompagnement personnalisé est mené par l'équipe pédagogique au travers du projet personnel de formation. Ce document vient compléter le projet professionnel de l'étudiant en rassemblant les thématiques de formation sur lesquelles l'étudiant veut se spécialiser et permet de désigner un enseignant référent.

Aide à l'orientation

L'équipe pédagogique est mobilisée autour du projet professionnel de l'étudiant. Dans ce cadre, une assistance est proposée tout au long de l'année selon les besoins exprimés.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Le réseau professionnel de la spécialité est mis à contribution en fonction du projet d'insertion professionnelle formulé par l'étudiant. La spécialité entretien des relations avec de nombreux organismes publics et parapublics et notamment avec le Conseil Régional PACA, le conseil général 13, la Ville de Marseille.

Les professionnels participent également au conseil de perfectionnement de la spécialité afin d’améliorer la qualité de la formation et son adéquation avec l’évolution du milieu professionnel.

Modalités de contrôle des connaissances

Les modalités du contrôle des connaissances sont définies au sein de chaque UE par l’intervenant responsable et sont validées par le responsable de spécialité.

Les examens terminaux peuvent prendre la forme d’un écrit sur table, d’un dossier synthétique ou d’un oral, voire d’une combinaison de ces modalités.

Un contrôle continu peut être envisagée dans certaines UE dont les enseignements peuvent faire l’objet d’une mise en pratique contrôlée par l’intervenant responsable. Ainsi l’UE conduite de projet peuvent se prêter à contrôle continu au travers de leurs applications lors du stage.

Pour les mémoires de stage, le contrôle des connaissances s’effectue par l’évaluation d’un document écrit et par une soutenance orale devant un jury.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :