FormationsMasterÉconomie appliquéeSp. Economie de l'énergie et des ressources naturelles

Master Économie appliquéeSpécialité Economie de l'énergie et des ressources naturelles

Finalité

Finalité professionnelle.

Connaissances à acquérir

La spécialité « Économie de l’énergie et des ressources naturelles » tire son origine dans une demande pressente du milieu professionnel pour de structurer une offre de formations en économie pour accompagner développement d’un secteur énergétique innovant qui s’engage avec force dans la transition énergétique.

Les objectifs de la spécialité « Économie de l’énergie et des ressources naturelles » consistent à donner à l’étudiant les bases des modèles fondamentaux utilisés en économie de l’énergie et en économie de l’environnement afin de lui permettre d’avoir un cadre de référence cohérent lors de l’analyse de marchés ou de ressources spécifiques. Ce cadre conceptuel est nécessaire pour comprendre les enjeux de la recherche d’une meilleure efficacité et la prise en compte d’objectifs socioéconomiques plus larges.

Plus qu’une application aux domaines de l’énergie et des ressources naturelles, la formation proposée est constitutive de la démarche même de développement durable qui consiste à décliner une conception générique de préservation des ressources et des options économiques, sociales et environnementales au travers du plus grand nombre de domaines d’intervention.

Cette formation amène les étudiants à être capables de :

  • Mener une analyse de marché
  • Comprendre les enjeux industriels spécifiques
  • Evaluer les retombées socioéconomiques des projets sur différents acteurs
  • Evaluer les effets potentiels de mesures de régulation des marchés ou de réglementations
  • Optimiser les effets attendus d’un projet en tenant compte du potentiel d’activité et des contraintes réglementaires
  • Conduire les projets en relation avec l’ensemble des acteurs publics et privés
  • Mener des activités de vielle et de prospective
  • Réaliser d'études économiques et financières, avec collecte de l'information et gestion de base de données,
  • Mettre en place des procédures d’évaluation et de suivi dans le cadre de certifications ou de normalisation,
  • Travailler en équipe,
  • Maîtriser des outils de traitement statistiques de données,
  • Produire de l'information (rapports, études)

Débouchés professionnels

Les secteurs d’activités concernés par la spécialité sont les suivants :

  • Industriels de l’énergie (EDF, GDF, AREVA…).
  • Cabinets de consultants en projets énergétiques.
  • Industries ou entreprises développant des actions dans l’efficacité énergétique et la réduction de l’empreinte carbone liée à ses activités.
  • Entreprises de distribution d’eau (Suez environnement, Véolia environnement…),
  • Organismes publics spécialisés dans l’énergie (Ministère, Ademe, …)
  • Organismes publics spécialisés dans la gestion et la distribution de l’eau (Agence de l’eau, SEM, SCP, Collectivités territoriales…)
  • Organismes publics développant des projets en matière d’énergie, d’efficacité énergétique, de maîtrise de la demande d’énergie et d’économie circulaire.

Plusieurs types d’emploi sont accessibles au détenteur de ce diplôme :

Entreprises du secteur de l’énergie (fossile, renouvelable, biomasse..)

  • Chargé / Chargée d’études de marché
  • Chargé/ Chargée d'études environnement, RSE
  • Gestionnaire de réseaux eau, distribution électricité
  • Ingénieur d’affaires
  • Ingénieur économiste
  • Responsable des relations avec les collectivités locales

Entreprises du secteur du recyclage et des déchets

  • Chargé/ Chargée d'études de marché
  • Responsable certification
  • Ingénieur d’affaires

Entreprises

  • Chargé / Chargée d'études environnement, RSE
  • Responsable management environnemental, énergétique, RSE
  • Consultant

Collectivités territoriales

  • Chargé de mission énergie, environnement
  • Chargé de mission, éco-quartier, économie circulaire
  • Responsable Plan Climat Air Energie

Associations professionnelles, ONG dans le domaine de l’énergie et de l’environnement

  • Chargé / Chargée d'études de marché
  • Responsable de projets

La diversité des débouchés possibles selon la nature des activités ou selon les énergies et les ressources est une source importante d’opportunités professionnelles, mais demande aussi aux étudiants d’élaborer un projet professionnel cohérent et précis afin de s’engager dans une démarche d’insertion efficace. Ainsi, la formation professionnelle et l’encadrement sont des préoccupations majeures de l’équipe pédagogique.

Poursuite d'études

Comme la spécialité est à vocation professionnelle, la poursuite d’études n’est pas l’objectif dominant de la formation. Toutefois, en fonction de la qualité du candidat et de l’opportunité de mobilisation de bourses financées par des entreprises, des organismes internationaux ou des collectivités publiques, les étudiants pourraient poursuivre en doctorat sur des sujets appliqués en relation directe avec les thématiques de la spécialités.

La poursuite d’études peut aussi se faire au sein de structures préparant aux concours administratifs de type CPAG.

Stages et projets encadrés

La recherche de stage est collectivisée entre les M2 au sein d’une cellule d’insertion professionnelle pilotée par un enseignant de l’équipe qui centralise les demandes de stages et donne les différents contacts à l’issu d’un entretien préalable, en fonction du contenu du projet professionnel de l’étudiant. Ce mode d’organisation assure une meilleure affectation des stages par rapport aux objectifs définis par les étudiants, contribue à un meilleur suivi de l’avancement de la recherche de stages et permet la négociation éventuelle de missions spécifiques.

Les stages sont la base de la rédaction d’un mémoire qui fait l’objet d’une soutenance devant un jury composé d’au moins trois personnes (le directeur de mémoire, le responsable du stagiaire dans la structure d’accueil, un rapporteur universitaire). Le mémoire professionnel est un document problématisé qui articule une approche analytique avec les expériences issues des missions menées lors du stage.

Études à l'étranger

Les études à l’étranger, dans les universités partenaires de l’université d’Aix-Marseille, sont possibles au premier semestre du M1 et après accord du responsable de formation.

Le stage peut aussi se réaliser à l’étranger.

Structure et organisation

M1 en tronc commun proposé sur Aix-en-Provence

La spécialité « Économie de l’énergie et des ressources naturelles » est composée d’un M1 commun avec les autres spécialités du Master « Économie appliquée ». L’étudiant pourra en second semestre du M1 choisir un couple d’UE de préfiguration correspondant à la spécialité de M2 afin d’orienter son parcours.

M2 proposé sur Aix-en-Provence

Au premier semestre du M2 « Économie de l’énergie et des ressources naturelles » les cours sont organisés durant la semaine. Au second semestre, les étudiants effectuent un stage de six mois.

Les soutenances de mémoire se déroulent en septembre.

Secrétariat de la spécialité de M2

Pour tout renseignement et pour les procédures d’admission contacter :

Aimée FERRÉ

FEG – Master Economie Appliquée – M2 EERN

14, avenue Jules Ferry - 13621 Aix-en-Provence CEDEX

aimee.ferre@univ-amu.fr

Formation professionnelle

La formation professionnelle est un élément clef de la spécialité « Économie de l’énergie et des ressources naturelles », car elle permet une élaboration progressive et encadrée du projet professionnel et une meilleure acquisition des connaissances et de compétences tout au long de la formation. L’objectif principal de la formation professionnelle est de permettre à l’étudiant de clarifier et de préciser son projet professionnel afin d’être le plus efficace possible dans ces démarches ultérieures d’insertion professionnelle. La formation professionnelle s’articule autour de trois axes principaux :

  • La mobilisation d’un réseau de professionnel au sein des unités d’enseignement
  • Le stage

Les interventions de professionnels font partie intégrante de l’offre pédagogique de la spécialité pour permettre aux étudiants d’identifier les différentes manières d’utiliser les savoirs et les compétences, d’avoir une connaissance plus complètes des différents débouchés et de se doter d’un réseau minimal d’interlocuteurs susceptible de faciliter leur recherche de stage et d’emploi.

La politique de stage s’articule autour d’une organisation en 6 mois groupés qui permet d’organiser une plus grande mobilité des étudiants sur leur terrain de stage. Les stages sont la base de la rédaction d’un mémoire professionnel qui fait l’objet d’une soutenance devant un jury.

Formation et recherche

La spécialité mobilise des universitaires et des chercheurs de plusieurs centres de recherche dont principalement :

GREQAM

L’offre pédagogique mobilise plus particulièrement le département « Économie Publique » qui traite des thématiques de l’économie de l’environnement, de l’économie industrielle et des régulations de marché. Les partenariats scientifiques développés par le GREQAM seront aussi des vecteurs potentiels de mobilisation.

IDEP

L’institut d’économie publique est concerné sur l’axe de recherche « environnement ».

L’institut d’économie publique est aussi une structure d’animation d’un réseau scientifique international qui, par ses manifestions peut permettre aux étudiants d’accéder aux savoirs de pointe dans des domaines variés notamment au travers des manifestations suivantes :

  • Journées d’économie publique Louis-André Gérard-Varet
  • Conférences Marcel Boiteux

Formation continue et alternance

La formation continue est organisée en public mixte avec des accès par VAP ou VAE. L’accès se fait sur dossier et après un Jury d’admission organisé par le SUFA de l’université.

Les étudiants peuvent négocier des contrats de professionnalisation avec les organismes éligibles.

Conditions d'admission

Lors de votre candidature, veuillez consulter le site de la FEG :

feg.univ-amu.fr/admissions

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Public visé

Les formations initiales plus spécifiquement adaptées aux objectifs de la spécialité sont :

  • Les masters dans le domaine de formation droit, économie, gestion
  • Les masters dans des domaines connexes en géographie et sciences
  • Les ingénieurs dans le domaine de l’énergie

Les stagiaires de la formation continue doivent avoir un projet professionnel ou une expérience en rapport avec la thématique de la spécialité.

Aide à la réussite

Un accompagnement personnalisé est mené par l'équipe pédagogique au travers du projet personnel de formation. Ce document vient compléter le projet professionnel de l'Étudiant en rassemblant les thématiques de formation sur lesquelles l'étudiant veut se spécialiser et permet de désigner un enseignant référent.

Aide à l'orientation

L'équipe pédagogique est mobilisée autour du projet professionnel de l'étudiant. Dans ce cadre, une assistance est proposée tout au long de l'année selon les besoins exprimés.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Le réseau professionnel de la spécialité est mis à contribution en fonction du projet d'insertion professionnelle formulé par l'étudiant. La spécialité « Économie de l’énergie et des ressources naturelles » bénéficie du soutien des pôles de compétitivité Capénergie et du pôle risques, du CEA, du Conseil régional PACA, de la Mission au développement économique régional, de Méditerranée technologie.

Les professionnels participent également au conseil de perfectionnement de la spécialité afin d’améliorer la qualité de la formation et son adéquation avec l’évolution du milieu professionnel.

Modalités de contrôle des connaissances

Les Modalités de Contrôle des Connaissances sont définies dans le document MCC spécifique à la mention du master et publié chaque année sur le site de la FEG.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :