FormationsMasterSanté publiqueSp. P4 : Santé publique, société et développement

Master Santé publiqueSpécialité P4 : Santé publique, société et développement

Finalité

Finalité professionnelle.

Connaissances à acquérir

Dans les pays en développement ou à ressources limitées :

  • Identifier les facteurs géographiques, démographiques, socio-culturels, anthropologiques et économiques en interaction avec la santé des populations ;
  • Collecter, analyser et interpréter des données quantitatives et qualitatives destinées à évaluer les situations ;
  • Analyser l’organisation et le fonctionnement des structures de dispensation de soins et de prévention des maladies ;
  • Planifier, gérer le fonctionnement et évaluer les résultats d’un système de santé ;
  • Préparer des projets de santé à la demande d’institutions nationales et internationales au bénéfice des populations.

Débouchés professionnels

Les débouchées de cette formation professionnelle sont très larges et concernent les métiers de la santé et du développement. Il peut s’agir, par exemple, de postes d'ingénieur , de consultant, ou de cadre dans des structures publiques nationales (Hôpitaux, IRD, CIRAD, Directions Régionales de Santé ou équivalent, Directions Nationales de la santé, Ministère…), des organisations non-gouvernementales (ONG) ou transnationales (OMS, PNUD, UNICEF, FNUAP, Banque Mondiale, Commission Européenne, Agences de développement, …).

Poursuite d'études

Cette spécialité est professionnelle : à la suite de cette formation, la majorité des étudiants entrent dans un parcours professionnel. Il peut être cependant possible de poursuivre en thèse d'université.

Stages et projets encadrés

Le stage de M2 (à temps plein, de 6 mois) se déroule dans un Pays en Développement (prioritairement) ou en France, dans un laboratoire de recherche ou une institution (gouvernementale, transnationale ou non-gouvernementale) travaillant dans le domaine de la santé et du développement, sous réserve de l’adéquation du sujet de stage avec la formation de l’étudiant et de validation préalable du stage par l'équipe pédagogique.

Études à l'étranger

La spécialité « Santé Publique, Société, Développement », fait l’objet d’un enseignement en présence et à distance. De plus, les objectifs pédagogiques de cet enseignement sont tournés vers les pays en développement. Il s’agit pour les diplômés de pouvoir encadrer des programmes de santé et développement.

Etablissements étrangers partenaires :

  • Malaria Research and Training Center, Faculté de Médecine Pharmacie et Odonto-Stomatologie, Bamako, Mali
  • Centre Muraz, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso

Structure et organisation

Un comité pédagogique est en place pour suivre l'enseignement et les étudiants tout au long de l'année universitaire, ainsi qu'un tutorat.

Formation professionnelle

L’objectif est de fournir aux étudiants les compétences pour participer à l’évaluation et au développement des systèmes de santé dans les pays en développement ou à ressources limitées. A l'issue de cette formation, les futurs professionnels sont capables de contextualiser les problèmes de santé et de proposer des solutions durables et adaptées au contexte local. Les étudiants acquièrent les connaissances, les méthodes et les compétences dans les domaines de l’organisation, du fonctionnement et de la gestion des systèmes de santé, de l'économie de la santé et du développement, de l'épidémiologie et de la surveillance sanitaire, de l'anthropologie et de la sociologie de la santé et du développement.

Formation et recherche

Les laboratoires de recherche (domaine de la Santé Publique) impliquant les membres de l’équipe pédagogique du Master mention Santé Publique sont laboratoires d’accueil de la spécialité. De plus, les équipes IRD et CIRAD seront privilégiées.

Plus largement, le stage pourra se dérouler dans un Pays en Développement ou en France, dans un laboratoire de recherche ou une institution travaillant dans le domaine de l’aide au développement, sous réserve de l’adéquation du sujet de stage avec la formation de l’étudiant et de l’accord du responsable de la spécialité

Conditions d'admission

Le M1 s’adresse aux étudiants titulaires d’une licence ou d’un diplôme français ou étranger équivalent à Bac + 3 (correspondants à 180 crédits), en relation avec le thème de la spécialité (cf public visé). Le M2 s'adresse en priorité aux étudiants ayant suivi le M1 ou une formation similaire. Tout dossier (M1 ou M2) devra être validé au préalable par le comité pédagogique.

Public visé

Etudiants ou professionnels dans le domaine de l'économie de la santé et du développement, de gestion et planification, de sciences sanitaires et sociales, socio-anthropologiques, biologiques, environnementales, professions médicales, pharmaceutiques, vétérinaires, dentaires, sages-femmes. Pour les autres étudiants ou professionnels, certaines inscriptions peuvent être accordées par dérogation. L’autorisation s’accompagne obligatoirement de la validation de certains enseignements complémentaires.

Aide à la réussite

Cette spécialité bénéficie de la mise en place d'un tutorat.

Aide à l'orientation

Tout au long de l'année le comité pédagogique, en lien avec les tuteurs, est attentif à l'apprentissage des étudiants, ainsi qu'à leur questionnement sur leur avenir professionnel.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Cette spécialité est axée sur la Santé Publique pour les pays en développement ou à ressources limitées. Cet axe de formation donne un cadre général des possibilités d'insertion professionnelles offertes aux étudiants, notamment au travers du réseau d'institutions et de professionnels liés à cette spécialité.

Modalités de contrôle des connaissances

Pour le M1 et le M2, le contrôle des connaissances repose sur un contrôle continu des connaissances (devoirs ou mémoire à rendre dans des délais impartis, soutenance orale d’un mémoire,…) et un examen final sur table surveillé. Le stage de M2 est évalué par une épreuve de rédaction d’un mémoire et de présentation orale devant un jury.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :