FormationsMasterPathologie humaineSp. Conseil en génétique et Médecine prédictive

Master Pathologie humaineSpécialité Conseil en génétique et Médecine prédictive

Responsable
  • Nicole SARLES PHILIP
    Adresse de Nicole SARLES PHILIP
Informations

Vous pouvez visiter le site Web du SUIO (dans une autre fenêtre) pour avoir une information plus générale sur les problèmes d'orientation.

Contacts orientation

Finalité

Finalité professionnelle.

Connaissances à acquérir

L'objectif de la spécialité Conseil en Génétique et médecine prédictive est de donner des connaissances solides sur les aspects méthodologiques de la génétique médicale et de la médecine prédictive et leurs domaines d’application, ainsi qu'une formation aux techniques de communication, aux aspects psychologiques, juridiques et éthiques du conseil génétique, permettant ainsi d'acquérir les compétences nécessaires à l'exercice du métier de conseiller en génétique.

Débouchés professionnels

Formation des conseillers en génétique, nouvelle profession en santé créée dans le cadre de la Loi de santé Publique 2004 (Article L1132-1 de la Loi de santé publique ). Les conseillers en génétique exercent en milieu hospitalier, en particulier dans les centres de référence labellisés maladies rares et les centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal et dans les centres de lutte contre le cancer. Il s'agit du seul diplôme qualifiant pour cette profession sur le territoire national. Du fait de leur formation, les étudiants diplômés peuvent aussi exercer des fonctions de type assistant/ingénieur en recherche clinique, coordinateur non médical de réseau, démarche qualité, et métiers d'interface clinico-biologique

Poursuite d'études

Poursuite en thèse possible dans la spécialité « Conseil en Génétique »

Stages et projets encadrés

Les stages obligatoires au cours des deux années de formation permettent une immersion en milieu hospitalier : dans des services hospitaliers de génétique, de spécialités médicales concernées par les maladies génétiques, des centres de lutte contre de le cancer, des laboratoires hospitaliers de génétique, des structures de prise en charge du handicap.

Études à l'étranger

Par l’intermédiaire de l’association des conseillers en génétique (AFCG) et de ses liens avec la TAGC (Trans National Alliance for Genetic Counseling), les étudiants ont accès à des propositions de stage à l’étranger, essentiellement Canada et USA mais aussi Europe et Suisse.

Ce master a obtenu la certification Européenne en 2013

Structure et organisation

L'enseignement est dispensé sous forme de modules répartis sur les deux années : modules obligatoires méthodologiques et de spécialités ; modules optionnels. Une large part de l’enseignement est dispensée sous forme de cas cliniques, mises en situation et jeux de rôle.

Formation professionnelle

En fonction des débouchés professionnels et dans les cas particuliers d’inscription, l'équipe pédagogique procèdera à une validation des acquis, formulera le cas échéant une demande de mise à niveau par la validation d’enseignements complémentaires et déterminera un parcours adapté à chaque candidat.

Formation et recherche

L’un des objectifs de cette formation est de favoriser la participation et le développement de programmes de recherche et d’actions en santé dans des domaines transversaux alliant santé publique et biologie moderne avec une vocation finalisée en santé. Dans cette optique, la poursuite en thèse après le M2 est encouragée en lien avec l’école doctorale EDSVS (ED 62) dans laquelle une spécialité en conseil génétique a été créée en 2008.

Formation continue et alternance

Il est possible de suivre le Master en formation continue pour les personnels paramédicaux en milieu hospitalier.

Conditions d'admission

Pour le M1 :

D'un niveau minimal de Licence, les candidats soumettent un dossier d'inscription aux responsables du Master. Les candidats sélectionnés sont reçus en entretien par un jury comportant des enseignants du Master, des conseillers en génétique et des psychologues. Une quinzaine de candidatures sont retenues chaque année.

Pour le M2 :

Etre titulaire d'un M1 Spécialité conseil en génétique et médecine prédictive.

L’accès direct en M2 est exceptionnel et réservé aux candidats justifiants à la fois d'une formation scientifique en génétique et d'une expérience professionnelle dans le domaine du soin.

Public visé

Sélection des candidats par un jury à la suite d'un entretien individuel et d'un examen du dossier.

Sont admis en M2 les étudiants ayant validé le M1 de la spécialité de conseil en génétique et médecine prédictive, ou, à titre exceptionnel des personnes faisant preuve d'un niveau de formation équivalent à la fois sur le plan théorique et pratique.

Peuvent être concernés : Les étudiants issus des UFR de Sciences d’un niveau équivalant à la licence ou une licence professionnelle dans le domaine de la génétique ; professions médicales (sages-femmes) et paramédicales ; personnes ayant travaillé dans les domaines de la biologie ou la génétique humaine et souhaitant se rapprocher du domaine médical.

Aide à la réussite

En cas d'échec à un examen, l'étudiant est reçu en un entretien par le responsable du master qui juge de la nécessité d'assister à nouveau à l'enseignement et/ou conseille la réalisation de stages supplémentaires.

Modalités de contrôle des connaissances

Chaque module est sanctionné par un examen écrit de 1 à 3 h. Pour le module « aspects législatifs et éthiques…. », une partie de la note sanctionne un présentation orale sur une analyse d’articles.

Une session de rattrapage est organisée après les examens du 2è quadrimestre.

Les modules non validés doivent être représentés l’année suivante.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :