FormationsMasterPathologie humaineSp. Éthique, Sciences, Santé et Société

Master Pathologie humaineSpécialité Éthique, Sciences, Santé et Société

Responsable
  • Pierre LE COZ
    Adresse de Pierre LE COZ
Informations

Vous pouvez visiter le site Web du SUIO (dans une autre fenêtre) pour avoir une information plus générale sur les problèmes d'orientation.

Contacts orientation

Finalité

Finalité recherche.

Connaissances à acquérir

Compétences ou capacités évaluées

- Appropriation des outils méthodologiques (des principes organisateurs de l’éthique reconnus comme standard à l’échelle internationale : autonomie, bienfaisance, non-malfaisance, équité)

- Capacité à animer des séances de travail (médiation, contentieux,…) en fonction de la maîtrise des règles de la discussion

- Capacité à gérer la multidisciplinarité

- Capacité à réaliser et à exploiter des enquêtes ou des entretiens semi-directifs

Débouchés professionnels

- Postes de Formateur IFSI en Sciences humaines et éthique, formations professionnelles continues, enseignements LMD

- Postes de chef de projet dans l’organisation de groupes de travail relevant d’institutions sanitaires nationales ou régionales (Haute Autorité de Santé (HAS), Agence des Systèmes d’Information Partagés de Santé, agence de biomédecine…)

- Implication dans des structures hospitalières : responsabilités de coordination dans les procédures de certification en éthique requises par la HAS (cneh.defi-informatique.fr : « droit des patients, bientraitance, démarche éthique ») ; Chef de projet Affaires culturelles ; Accompagnateur en santé pour un Espace Rencontre et Information

- Organisation des procédures collégiales dans l’application des lois relatives à la santé telles que la loi sur la fin de vie Loi n° 2005-370 du 22 avril 2005, Journal Officiel n° 95 du 23 avril 2005

Poursuite d'études

Thèse d'Université (ED 62 Sciences de la vie et de la santé, mention Pathologie humaine, spécialité Ethique)

Études à l'étranger

- Intérêt pour la formation exprimé par des étudiants issus des pays de l’hémisphère sud

- La formation en éthique permet aux étudiants d’assurer ensuite des responsabilités pédagogiques au sein de leurs établissements universitaires (Liban, Maroc, Italie)

- Projet de financement de deux chercheurs issus des pays du bassin méditerranéen par l’AP-HM (Journée euro-méditerranéenne du 29 mai 2010 « Conversations de Salerne »)

- Perspectives de formation dans le cadre du master international en pathologie humaine

Établissement Partenaire : Université de Bari (convention)

Structure et organisation

20 étudiants /an

+ 60 étudts au module « Initiation à l’éthique médicale »

+ 20 à 25 au module « Ethique de la recherche biomédicale »

Formation professionnelle

Plusieurs possibilités de débouchés :

- Poste de chef de projet dans l’organisation de groupes de travail relevant d’institutions sanitaires nationales ou régionales (Haute Autorité de Santé (HAS), Agence des Systèmes d’Information Partagés de Santé, agence de biomédecine…)

- Implication dans des structures hospitalières : responsabilités de coordination dans les procédures de certification en éthique requises par la HAS (cneh.defi-informatique.fr : « droit des patients, bientraitance, démarche éthique »)

- Organisation des procédures collégiales dans l’application des lois relatives à la santé telles que la loi sur la fin de vie Loi n° 2005-370 du 22 avril 2005, Journal Officiel n° 95 du 23 avril 2005 (groupe de réflexion éthique quant à l’opportunité de la poursuite du traitement.

- Postes d’attachés dans des structures hospitalo-universitaires du type Espa

Formation et recherche

- Formation à la rigueur du raisonnement dans l’exposition de ses opinions - Eveil à l’esprit critique et aux exigences du débat contradictoire

- Formation aux réquisits des travaux universitaires - Familiarisation avec les normes de rédaction d’un article scientifique

- Soutenance et publication de thèses ainsi que rédaction d’articles

Conditions d'admission

Le parcours master Ethique, science, santé, société est accessible aux étudiants ayant validé une licence dans le domaine de la santé, du droit et des sciences humaines.

Il est ouvert également aux médecins, dentistes, chirurgiens dentaires, étudiants en médecine, ou ayant validé un diplôme de fin de 2e cycle des études de santé ; sages-femmes, DESS de psychologie, cadres de santé, ingénieurs biologistes, internes (médecine, biologie, chirurgie dentaire)..

Public visé

Le parcours master Ethique, science, santé, société est accessible aux étudiants ayant validé une licence dans le domaine de la santé, du droit et des sciences humaines.

Il est ouvert également aux médecins, dentistes, chirurgiens dentaires, étudiants en médecine, ou ayant validé un diplôme de fin de 2e cycle des études de santé ; sages-femmes, DESS de psychologie, cadres de santé, ingénieurs biologistes, internes (médecine, biologie, chirurgie dentaire)..

Aide à la réussite

Guidance personnalisée par un tuteur dans l’élaboration du travail de recherche

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

- Les acteurs de santé qui s’inscrivent au master Ethique acquièrent des clés de compréhension des conduites des patients et des familles qui les aident ensuite dans leur démarche clinique.

- Les étudiants de formation scientifique accèdent à des fondamentaux en sciences humaines qui leur permettent d’élargir leurs compétences pour mieux répondre aux attentes du marché du travail associant des éléments de culture générale, des valeurs humanistes et une conscience des réalités de terrain.

Modalités de contrôle des connaissances

En M1 : Les enseignements sont répartis en 3 modules obligatoires et 5 modules optionnels, ainsi qu’un stage et un travail personnel correspondant en tout à 60 ECTS..

En M2 : Les enseignements sont rréparties en 3 modules auxquels s'ajoutent des séminaires de travail bimestriels, la participation à des colloques, un stage, la réalisation d'enquêtes ou/et entretiens, de 3 fiches de lectures et d'un mémoire. - le tout correspondant à 60 ECTS.

LA PREMIÈRE ANNÉE DE MASTER

LA DEUXIÈME ANNÉE DE MASTER

Cette spécialité comporte un parcours de Master 2 :