FormationsLicence généraleSciences du langageLinguistique

Licence Sciences du langageParcours type Linguistique

Objectifs

Ce parcours propose à l'étudiant d'opter pour un renforcement de sa formation disciplinaire à partir de la L2, avec pour double objectif : une préfiguration des nouvelles spécialités du master Sciences du langage ; une acquisition de connaissances dans les domaines d'application des sciences du langage. Les contenus abordés spécifiquement dans ce parcours sont : Linguistique des langues des signes (LLS) ; Linguistique de contact et Typologie (LCT) ; Traitement automatique des langues (TAL) ; Linguistique expérimentale (LE).

L'objectif spécifique du parcours B est de former des étudiants capables d'effectuer, à partir du master, une recherche en sciences du langage, en leur donnant, dès la L2 une préfiguration des domaines dans lesquels ils seront susceptibles de se spécialiser ; former également de manière plus complète et plus pointue les étudiants se destinant à des formations ultérieures et à des professions dans lesquelles le langage, la parole et les langues constitueront l'objet central (orthoponie, interprétariat langue des signes, notamment).

Formation et recherche

Le master auquel cette licence conduit s'adosse au Laboratoire Parole et Langage (LPL), le plus important et le plus interdisciplinaire de France dans son domaine, et possédant un rayonnement international.

Pré-requis obligatoires

Diplôme du Baccalauréat ou diplôme équivalent. Pour passer en 2ème année de Licence il faut également satisfaire à la validation des semestres 1 et 2.

Pré-requis recommandés

Il est recommandé aux étudiants s'inscrivant dans ce parcours de porter un minimum d' intérêt aux matières dispensées dans le parcours choisi.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

Formation initiale
Formation continue

Compétences visées

En termes de compétences, l’objectif du parcours B est de former des spécialistes du langage, se destinant à des métiers dans lesquels le langage n’est pas simplement un outil ou une méthode de travail, mais constitue l’objet central du travail : l’orthophonie, les applications du traitement automatique des langues (ingénierie linguistique), la recherche fondamentale et appliquée en sciences du langage, l’enseignement supérieur.

Ce parcours s’adresse donc en priorité à des étudiants ayant un projet de poursuite d’études dans le domaine du langage, en master ou dans des écoles spécialisées.

Métiers visés

Codes ROME :

Spécialité de formation (code NSF) :

  • 125g : Langages artificiels et informatique ; Linguistique et didactique des langues

Stages et projets encadrés

Projet professionnel et personnel en L2 (65 heures pour 6 ECT en L2).

Pas de stage prévu sauf pour les étudiants accédant directement en L3.

En semestre 5, obligation de s’inscrire à l'UE « Linguistique - Mise à niveau » (6 ECT), qui se déroule selon une formule de stage intensif de 26 heures en septembre, auquel pourront s’ajouter des séances de suivi à hauteur de 12 heures échelonnées entre octobre et la fin du semestre.

Volume des enseignements

  • Cours magistraux : 451 heures
  • Travaux dirigés : 451 heures

Enseignements délocalisés

Non

Modalités pédagogiques particulières

La licence SCL d’Aix-Marseille est une formation riche et complète dans le domaine, offrant, selon les parcours, 108 à 138 crédits (ECTS) d’enseignements de spécialité, sur un total de 180 ECT pour les 3 années.

En volume horaire, ceci représente 715 à 903 heures (Cours Magistraux et Travaux Dirigés).

Elle se divise en 6 semestres.

Tous nos enseignements sont conçus sur le mode cours magistral + TD, ces deux modalités se partageant le volume horaire de façon égale. Les enseignements se font dans des groupes atteignant et dépassant souvent 50 étudiants, notamment en L1.

C’est pourquoi nous reconduisons ici la règle actuellement en vigueur dans notre formation : toutes les UE représentent 50% CM

+ 50% TD.

Modalités de contrôle des connaissances

Dans tous les enseignements de L1 et dans une large majorité des enseignements de L2, les connaissances sont évaluées par la pratique de plusieurs exercices dans le semestre (contrôle continu).

Un exercice peut prendre les formes suivantes :

  • épreuve écrite surveillée en temps limité (1h à 2h selon les UE et le coefficient de l’épreuve)
  • rapport écrit à rendre
  • rapport écrit à rendre avec soutenance en séance de cours
  • rapport écrit à rendre avec soutenance en présence du seul enseignant
  • épreuve orale
  • constitution d’un corpus (avec support écrit et éventuellement audio, vidéo, etc.)

Des coefficients sont affectés à chacun des exercices, la note à l’UE étant calculée par la moyenne pondérée.

Une grande partie des UE de L1 et certains enseignements de L2 adoptent le principe d’un contrôle continu intégral.

Dans ce cas, le nombre d’exercices est au minimum de 3 ; il n’y a alors pas d’épreuve pendant la session d’examens organisée par l’établissement en fin de semestre, le temps nécessaire à l’organisation des 3 exercices étant pris sur le volume horaire de l’UE, celle-ci ayant son volume horaire alourdi en conséquence, de manière à ce que les contenus n’en soient pas affectés.

Capacité

Capacité de la formation : 25 places.

Nous sommes désolés, mais le contenu des enseignements n'est pas encore disponible.

Modalités d'inscription

Une inscription annuelle à partir du mois de juillet précédant la rentrée universitaire.