FormationsLicence généralePsychologie

Licence Psychologie

Objectif

Diplôme délivré dans l'ensemble des académies du territoire. Marseille étant la deuxième ville de France en termes de population, le besoin de formation y est très fort. Le niveau et la régularité des effectifs des années précédentes en témoignent. Le bon positionnement de l’université au niveau national en termes de formation et de recherche en psychologie renforce l’attractivité de la licence.

Cette licence présente l'ensemble des champs de la discipline tout au long des trois années de licence, y compris des spécialités peu représentées au niveau national comme la psychologie différentielle ou la psychologie de la santé, donnant ainsi aux étudiants désireux de poursuivre un cursus de psychologie, la possibilité de s'orienter dans toutes les spécialités de masters de psychologie nationaux.

Public visé

Tous les étudiants qui répondent aux exigences de conditions d'admission et qui ont un intérêt marqué pour les disciplines dispensés.

Conditions d'admission

Il faut être titulaire du Baccalauréat ou d'un diplôme équivalent pour accéder à la formation initiale ou à une reprise d'étude.

Structure et organisation

La Licence Psychologie ne comporte aucune spécialité, elle se déroule en trois ans et chaque année se décompose en 2 semestres.

En L3, l’étudiant peut déterminer un profil spécifique en choisissant parmi un très grand nombre d’options.

La particularité de la licence de psychologie délivrée à Aix en Provence réside dans le fait que sont enseignés chaque année, tous les champs de la discipline (psychologie clinique, cognitive, développementale et/ou différentielle, sociale), ainsi que les statistiques et les méthodes, support des approches scientifiques, et la psychophysiologie.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Connaissances à acquérir

Savoirs intellectuels généraux :

- analyse, synthèse, argumentation et critique

- expression orale et écrite

- utilisation des bases de données existantes

- traitements statistiques et analyses des données

Savoirs disciplinaires :

Connaissance des principaux courants thématiques et épistémologiques qui constituent l’ensemble des champs de la discipline dans son histoire :

- psychologie clinique

- psychologie cognitive

- psychologie du développement

- psychologie différentielle

- psychologie sociale

- psychophysiologie

Connaissance des différents paradigmes de recherche

Conception d’un projet de recherche

Choix de la méthodologie pertinente

Sensibilisation à la pratique professionnelle

Ethique, déontologie, législation, de la discipline

Compétences visées

Savoir-faire scientifiques généraux :

- initiation à la recherche : connaissance des différents paradigmes de recherche sur lesquels s’appuient les différents courants théoriques ; conception d’un projet de recherche : élaboration d’une bibliographie pertinente sur un sujet limité ; choix de la méthodologie pertinente ; choix des analyses statistiques pertinentes

- présentation d'une recherche par oral et par écrit

Savoir-faire pratiques spécifiques :

- capacité à analyser une situation complexe (cas individuel ou collectif) en repérant les connaissances, concepts ou techniques pertinents

- capacité à communiquer dans un environnement pluri-professionnel

- capacité à mener des observations

- capacité à conduire des entretiens

- capacité à conduire une enquête

- capacité à conduire une expérimentation

- capacité à traiter les données issues de ces techniques

Acquisition de compétences transversales :

- Méthodes de Travail Universitaire en première année (60 heures) : prise de notes, résumé, synthèse, exposés, aide à la rédaction de devoirs

- Passage du CLES (certification en langue étrangère) à l’issue de la première année

- Passage du C2I (certification informatique et internet) au cours de la deuxième année

- Utilisation de logiciels de traitement statistiques dès la première année

Stages et projets encadrés

La filière de psychologie ayant des débouchés vers le milieu professionnel mais également dans le domaine de la recherche, les deux aspects sont abordés par les étudiants en L3. En effet, les étudiants ont à effectuer un stage obligatoire de 80 heures leur permettant d’accéder à une première expérience professionnelle.

Dans ce cadre-là, 45 heures de suivi et d’apports sur la pratique sont prévues.

Par ailleurs, un travail d’étude et de recherche est également mené par les étudiants. Ils doivent effectuer un premier mémoire de recherche en partenariat avec un étudiant de master 1 ou de master 2 de Psychologie sur une thématique de leur choix.

Pour les aider dans ce travail, des séminaires sont prévus afin d’échanger avec d’autres étudiants et enseignants sur la recherche effectuée.

Le stage obligatoire est effectué au deuxième semestre de L3. Le travail dans l’établissement accueillant le stagiaire est évalué grâce des présentations régulières de l’avancement du travail au cours de séances de suivi et de régulation.

Par ailleurs, l’avis du tuteur de terrain est demandé à la fin de la période de stage.

Une note est attribuée sur la qualité de rédaction du rapport de stage. Elle prend en considération, la clarté rédactionnelle, le respect des standards demandés, la capacité de synthèse et la capacité d’analyse des étudiants.

Débouchés professionnels

La licence de Psychologie étant généraliste et permettant d’accéder à des connaissances et des compétences dans toutes les sous-disciplines de la psychologie (psychologie cognitive, psychologie sociale, psychologie différentielle, psychologie du développement, psychologie clinique et psychophysiologie), les débouchés professionnels après la licence de Psychologie peuvent être multiples. Deux grands types de débouchés sont constatés à l’heure actuelle, ceux qui impliquent la réussite d’un concours après l’obtention de la licence et ceux directement accessibles après la licence.

Métiers après réussite à un concours :

- Psychomotricien : le concours d’admissibilité est composé de deux épreuves, une de français (contraction de texte) et une de biologie. La licence de psychologie prépare relativement bien à ce concours dans le sens où des résumés et synthèses sont régulièrement demandés aux étudiants durant les 3 années de licence dans différentes UE et les UE de biologie et psychophysiologie de première et deuxième année correspondent au programme de première et terminale scientifique sur lequel se base l’épreuve de biologie. Ainsi, la licence de Psychologie donne l’opportunité à des étudiants issus de baccalauréats autres de scientifiques de pouvoir candidater à ce concours d’orientation scientifique. Par ailleurs, la profession de psychomotricien étant la rééducation des difficultés motrices liées à des troubles psychologiques, l’étudiant titulaire d’une licence de psychologie possède déjà une connaissance de ces différents troubles ce qui lui donne un avantage lors des entretiens d’admission.

- Educateur spécialisé : le concours est composé d’une épreuve d’admissibilité et d’une épreuve d’admission. L’épreuve d’admissibilité porte sur des questions de culture générale et doit évaluer les capacités de synthèse, d’analyse et d’expression écrite des candidats. Ces compétences sont également celles demandées aux étudiants à la sortie d’une licence de Psychologie, par conséquent, la formation délivrée au cours de la licence est un bon pré-requis pour la réussite à cette épreuve. Par ailleurs, lors de l’entretien d’admission les candidats doivent montrer leur connaissance des domaines dans lesquels peut intervenir un éducateur spécialisé ainsi que ces motivations. Les connaissances que les étudiants titulaires d’une licence de Psychologie ont acquises sur le secteur médico-social, en particulier au cours des stages obligatoires, sont donc essentielles à la réussite de ce concours.

- Educateur de jeunes enfants : pour ce concours, il est demandé également de prouver ces capacités d’expression écrite, de synthèse et d’analyse, mais également lors de l’épreuve d’admission de montrer ces connaissances sur le métier et le développement du jeune enfant. Pour cela, les connaissances acquises en psychologie du développement sur le développement affectif, cognitif, et social de l’enfant sont un atout important.

- Assistant social : L'assistant social vient en aide aux personnes qui rencontrent des problèmes financiers, familiaux, psychologiques. Ainsi, tout comme pour les concours précédents, une bonne connaissance du secteur social, une bonne capacité d’écoute et d’analyse psychologique sont des qualités indispensables pour la réussite des épreuves de sélection.

Secteurs d’activités les plus constatés directement accessibles après la licence :

- Le milieu scolaire, avec les métiers suivants :

o Assistant d’éducation. En effet, avec la loi de 2005 sur l’intégration des enfants souffrant de troubles et de handicaps dans le milieu scolaire « classique », le besoin en assistants d’éducation pour l’accompagnement de ces enfants est très important. Ainsi, les étudiants ayant une licence de psychologie peuvent mettre à profit les connaissances acquises en psychologie du développement et psychologie cognitive pour l’accompagnement d’enfants souffrant de troubles de apprentissages, les connaissances acquises dans le domaine de la psychologie clinique de la psychologie différentielle pour l’accompagnement d’enfants souffrant de troubles du comportement, ou encore les connaissances développées en neurosciences, psychologie cognitive et psychologie clinique pour l’accompagnement des enfants souffrant de handicaps.

- Le domaine social d’aide à la personne, avec les métiers suivants :

o Auxiliaire de vie. Les connaissances en neurosciences, psychologie cognitive, clinique et sociale de la santé acquises en licence de psychologie sont essentielles pour l’aide auprès des personnes handicapées.

o Assistant de vie. Avec le vieillissement important de la population, ce métier d’aide aux personnes âgées est en pleine expansion. Les étudiants ayant une licence de psychologie sont assurés d’avoir les connaissances requises pour mener à bien les missions d’un assistant, en particulier grâce aux connaissances acquises en psychologie du développement, psychologie sociale de la santé, psychologie cognitive, clinique et en neurosciences.

- Le domaine de l’intérim et du recrutement : les agences de recrutement et d’intérim font régulièrement appel aux étudiants titulaires d’une licence de psychologie ayant suivi des UE orientées vers la psychologie sociale du travail et la psychologie différentielle (orientation et insertion). Ces étudiants sont en charge du premier tri des CV, et des premiers entretiens avec les candidats.

Même si les étudiants de psychologie se présentant à ces concours ou postulant à ces métiers connaissent un réel succès, peu d’étudiants titulaires d’une licence de Psychologie sont conscients de ces débouchés et se présentent effectivement aux différents concours ou postes. Un travail de notre part sera fait pour les informer de l’ensemble de ces débouchés lors des réunions de pré-rentrée et dans le cadre de l’UE Projet Professionnel Personnel proposée en deuxième année de Licence.

Poursuite d'études

L’Observatoire de la vie étudiante de l’établissement a initié en 2009/10 un suivi centralisé des diplômés de Licence 2007/08.

Au travers des données disponibles (données issues du fichier national Sise complétées par une enquête téléphonique), l’OVE a pu identifier la situation de 2 123 diplômés de Licence de la cohorte 2007/08, soit un taux de situations connues après la Licence de 84% des diplômés 2008 de Licence.

Le suivi de cette promotion de diplômés de L3 2007/08 montre que les situations de poursuites d’études sont majoritaires après une Licence générale (près de 9 diplômés sur 10 dont la situation est connue).

Quand on regarde le devenir des étudiants qui poursuivent des études après l’obtention de la licence de Psychologie, on remarque qu’il existe trois profils différents : ceux qui intègrent un master, ceux qui reprennent une licence et ceux qui intègrent une préparation au professorat des écoles. En effet, pour la promotion ayant obtenu la licence en 2007-2008, 85,2% des étudiants ont poursuivi des études après l’obtention de la licence de Psychologie de l’Université de Provence. Parmi eux, la majorité a poursuivi ses études en Master (92%), que ce soit à l’Université de Provence (93% des inscrits en master) ou bien dans d’autres universités françaises aussi variées que Strasbourg, Nice, Lyon 2, Paris 5, Paris 8, Paris 10, Rennes 2, Chambéry ou Lille 3 (7%). Les masters intégrés se situent dans l’ensemble des domaines de la Psychologie (Ergonomie, Psychanalyse, Psychopathologie, Psychologie du développement et psychologie différentielle, Neuropsychologie, Psychologie sociale de la santé, du travail ou de l’environnement) mais également en Neurosciences ou Science de l’Education. Ensuite, un nombre plus réduit d’étudiants a repris une licence dans un autre domaine que la psychologie (4%). Les domaines privilégiés sont l’anthropologie, la sociologie, les sciences de l’éducation et la philosophie. Et enfin 4% des étudiants a intégré une préparation au concours du professorat des écoles.

Liens avec le milieu socio-économique

La formation joue un rôle essentiel à l’heure actuelle dans le marché émergent de l’aide à la personne.

En effet, que ce soit auprès de personnes âgées, handicapées, ou d’enfants, les étudiants titulaires d’une licence de Psychologie sont de très bons candidats pour travailler en institution ou au domicile des personnes dans ce domaine.

Par ailleurs, un stage obligatoire de 80 heures doit être effectué en troisième année de Licence et permet aux étudiants d’avoir une première expérience de terrain.

Ces stages peuvent se dérouler dans des lieux aussi variés que le milieu hospitalier, scolaire, les centres médico-sociaux, les entreprises etc. Afin d’assurer un stage le plus efficace possible aux étudiants, les enseignants responsables de l’UE dans laquelle s’inscrit ce stage sont tenus d’entretenir des contacts privilégiés avec les établissements susceptibles d’accueillir les étudiants stagiaires. Ceci dans le but de garantir un bon encadrement sur le terrain et la pertinence des tâches demandées aux étudiants sur leur lieu de stage.

Adossement à la recherche

L’adossement de la licence de psychologie à la recherche existe par le biais d’une équipe de 41 enseignants chercheurs statutaires en psychologie. Ces personnels sont rattachés à 6 unités de recherches localisées sur Aix-en-Provence et sur Marseille.

Le Centre de recherche en Psychologie de la Connaissance, du Langage et de l’Émotion (http://centrepsycle-amu.fr/), le Laboratoire Parole et Langage (http://www.lpl-aix.fr/), le Laboratoire de Psychologie Cognitive (http://lpc.univ-amu.fr/), le Laboratoire de Psychologie Sociale (http://www.lps-aix.com/) et l e Laboratoire Psychopathologie Clinique, Langage et Subjectivité (http://www.lpcls.com/).

LISTE DES PARCOURS TYPES

Aide à la réussite

Rencontres avec les futurs bacheliers (salons des métiers, accueil des lycéens). Projet de mise en place d’enseignants

« ambassadeurs » de lycées.

Informations données en début de chaque année. Informations dispensées ensuite sous forme individualisée (en entretiens, messagerie électronique, téléphonique…).

En première année, des enseignements de remise à niveau, s’appuient sur les programmes de première et terminale S, permettant ainsi une remise à niveau de l’ensemble des étudiants, mais pas d’enseignement spécifique de mise à niveau.

Des UE d'ouverture et/ou de culture générale, sont proposées en L1 dans cadre majeure/mineure comme pour toutes les licences de LSH.

Aide à l'orientation

Les étudiants de psychologie sont sensibilisés au fait qu’ils peuvent s’orienter en troisième année vers la licence professionnelle « coordonnateur-référent secteur gérontologie » délivrée au sein de l’UFR Psychologie, Sciences de l’Education.

Les étudiants en licence de Psychologie ont l’obligation de suivre deux UE hors-discipline en S1. Ces deux UE peuvent être choisies dans une ou deux disciplines différentes parmi le choix suivant : anthropologie, philosophie, sciences du langage, sociologie, informatique, anglais, neurosciences, mathématiques appliquées aux sciences humaines. En S2, ils ont la possibilité de choisir deux UE hors-discipline dans la même discipline et en continuité avec une des deux disciplines choisies en S1 dans le but d’une réorientation en fin de première année vers le L2 de la discipline choisie.

Études à l'étranger

Aucun parcours de mobilité n'est systématiquement prévu.