FormationsLicence généraleMusicologie

Licence Musicologie

Objectif

La Licence Musique et Sciences de la musique offre l’opportunité à des étudiants venus d'horizons musicaux différents de prolonger et d’approfondir leurs compétences musicales grâce à une réflexion musicologique actuelle, adaptée à leur profil et à leurs objectifs professionnels. La liaison entre théorie et pratique de la musique est au centre de la formation (ateliers de pratique musicale collective, créations, histoire, analyse, écriture et sciences humaines). La formation est adossée à un festival universitaire de jeunes créations musicales : Architectures Contemporaines (www.architecturescontemporaines.com).

Public visé

Tout étudiant qui manifeste un intérêt pour la formation musicale et qui souhaite prolonger et approfondir ses compétences grâce à une réflexion musicologique actuelle.

Conditions d'admission

Cette formation est ouverte à tout étudiant qui a obtenu le diplôme du baccalauréat (ou équivalent), qui a une pratique musicale régulière (instrument et/ou voix) et qui a acquis les bases du langage tonal.

Le parcours-type 4, Musique et interprétation, est ouvert à tout étudiant en conservatoire (CNR ou CRR) en formation complète : instrument et formation musicale (minimum début de troisième cycle instrumental et formation musicale, médaille d’or, DEM).

Structure et organisation

La Licence Musique et Sciences de la musique se déroule sur 3 ans et comprend 4 parcours-types :

N°1 / Musicologie et sciences humaines

N°2 / Métiers de l’enseignement de la musique

N°3 / Action et productions musicales

N°4 / Musique et interprétation

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Connaissances à acquérir

La licence Musique et Sciences de la musique dispense une solide formation théorique et pratique articulée sur quatre parcours-types (métiers de l’enseignement, musicologie et sciences humaines, action et production musicales, musique et interprétation) dans les domaines :

• de l'Histoire de la musique savante et populaire(du Moyen Age à la période contemporaine et actuelle),

• des Techniques de la musique (techniques d'écoute, solfège, écriture, harmonie, théorie de la musique tonale...),

• des Pratiques musicales collectives (chorale,musique de chambre, big band de jazz, ateliers de musiques traditionnelles, improvisées, médiévales, ateliers de production scénique et de création, atelier de création électroacoustique),

• de l'Esthétique de la musique (philosophie et esthétiques comparées, interprétation),

• des Sciences du langage musical (sémiologies et sémiotiques, rhétoriques, herméneutiques de la musique, stylistique),

• des Sciences humaines (sociologie de la musique, histoire des idées, psychologie de la musique, ethnomusicologie et anthropologie de la musique, pédagogie de la musique),

• de l'Action et du développement de la musique(organisation de manifestations, connaissance des pratiques et des politiques culturelles de la musique).

Compétences visées

Les compétences musicales et musicologiques visées en fin de diplôme :

Acquisition d’une formation complète en technique de la musique, en musicologie et sciences humaines et dans le domaine de l'action culturelle musicale.

Stages et projets encadrés

Le parcours-type « Métiers de l’enseignement de la musique » prévoit un stage d’observation au semestre 6. Pour les autres parcours-types il n'y a pas de stage obligatoire, mais des stages complémentaires bonifiés, faisant l’objet d’une restitution et donnant lieu à une évaluation, pourront être réalisés dans les périodes d’interruption des enseignements. Ces stages, au préalable validés par le responsable pédagogique du diplôme et/ou le service d’insertion et d’orientation professionnelle, auront pour objectif de favoriser :

• l’insertion professionnelle du candidat dans le cadre de son projet professionnel

• ou de préparer une réorientation

Débouchés professionnels

Secteurs d’activité, après poursuite d’études :

• Recherche

• Enseignement

• Spectacle vivant

• Conception et organisation de projets culturels (musique).

• Métiers de l’édition, de la diffusion et de la production.

Métiers envisagés

La Licence mention Musique, complétée éventuellement par une formation professionnelle, peut permettre à l’étudiant d’accéder aux métiers liés à

• la pratique instrumentale et/ou au spectacle vivant,

• à l'animation musicale,

• aux métiers de l'édition musicale et la presse musicale (critique),

• aux métiers de la diffusion (industrie du disque),

• aux métiers de la médiation culturelle,

• aux métiers de la recherche en musicologie,

• aux métiers de l'enseignement de la musique.

Les diplômés peuvent envisager les métiers suivants :

• musicien,

• compositeur,

• musicologue,

• régisseur du son,

• journaliste,

• animateur radio,

• ingénieur du son,

• professeur des collèges et des lycées,

• professeur d'enseignement artistique territorial,

• musicien intervenant à l'école,

• responsable de la politique musicale de la ville,

• animateur musical,

• chargé de production et de diffusion,

• direction artistique de structures et/ou de manifestations culturelles,

• directeur ou chargé de mission musique au sein des collectivités ou des agences départementales et régionales.

Poursuite d'études

Diplômes :

  • Master Théorie et Pratique des arts, spécialité Musique et musicologie (parcours indifférencié)
  • Master Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation.
  • Agrégation
  • Doctorat

Liens avec le milieu socio-économique

Les 4 filières (enseignement, recherche, métiers de la culture, musique et interprétation) sont conçues en étroite collaboration avec les différents secteurs professionnels spécifiques au domaine. De nombreuses conventions avec des lieux de création privés ou publiques, des conservatoires de musique (CNR, CRR), dans le cadre de l’organisation européenne de l’enseignement artistique supérieur (LMD), permettent l'élaboration d'une formation ancrée dans le milieu socioprofessionnel de la région PACA.

Adossement à la recherche

Ces secteurs d'activités sont adossés aux principaux domaine de recherche : musicologie, sciences du langage, sciences de l'éducation.

Aide à la réussite

De façon générale, un module d'adaptation est organisé pour les étudiants de L1.

Un tutorat actif est ensuite proposé aux étudiants qui ne seraient pas tout à fait au niveau (principalement pour les cours techniques).

Un soutient pour la session 2 (de rattrapage) est également mis en place.

Aide à l'orientation

En direction des lycéens :

Dispositif d’orientation active dans la procédure nationale d’admission PostBac.

Implication dans le projet Hirsch : « orientation active renforcée » et mise en oeuvre de nombreux dispositifs auprès des lycéens de l’Académie et ce depuis la classe de première.

Organisation des journées du Futur Bachelier pour les élèves de première et les journées

Portes ouvertes dédiées essentiellement aux élèves de terminale :

1 – L’accompagnement de projets de TPE (pour les élèves de première), en liaison étroite avec les professeurs de lycée.

Cinq classes de première ont été accompagnées en 2009/2010 et le bilan dressé début juillet avec les proviseurs est très encourageant.

2 – Orientation active en classe de première. L’enseignant-chercheur répond au « projet d’étude de l’élève à l’université » et peut lui donner des rendez-vous d’orientation. Cette démarche est poursuivie et renforcée dans le projet du HCJ.

3 – Réalisation de clips vidéo, disponibles sur le site de l’ONISEP, avec des témoignages d’enseignants, d’anciens étudiants et d’étudiants.

4 – Organisation de visioconférences, par une connexion avec les lycées et des échanges entre enseignants universitaires et élèves. Depuis 2008, l’université a participé à cinq visioconférences.

Orientation vers des Licences professionnelles :

Le parcours Action et production musicale (débutant au S4) permet, sans aucun problème, une orientation des étudiants vers des Licences professionnelles, comme celle proposée, par exemple, par le Département de

Médiation culturelle de l’art/Marseille ou la Licence Image et son du SATIS/Aubagne. Ou de toute autre Licence professionnelle de conception de projets culturels.

En Licence 1 et 2, un tronc commun (cours d’action musicale, d’acoustique, d’esthétique, de musique et cinéma :

au S1, 2 et 3) permet (avant le choix du parcours au S4) une sensibilisation à des champs pluridisciplinaires qui ouvre la formation vers des problématiques et des pratiques extérieures.

Les UE du parcours métiers de l’enseignement orientent les étudiants vers le professorat des écoles et vers les métiers de l’éducation en général.

Depuis 2008, la formation de Licence Musique propose à ses étudiants un choix de trois options mineures (Lettres Modernes, Philosophie et Etudes Théâtrale) qui favorisent l’intégration dans une autre mention sous réserve de résultats satisfaisant. En 2010/2011, ce choix devrait s’élargir de façon plus nette en direction d’autres mineures du pôle des arts, comme les Arts plastiques, ainsi que vers les langues étrangères.

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

- Entreprises partenaires : entreprises qui accueillent des stagiaires, qui recrutent….

L’offre de formation de la Licence Musique ne prévoit pas de stage obligatoire. Néanmoins, les liens tissés avec certains partenaires permettent, en fonction des objectifs professionnels des étudiants, de les orienter vers les structures ci-dessous :

  • Arcade (Arts du spectacle en Provence-Alpes Côte d’Azur — http://www.arcade-paca.com)
  • GRIM/Scène Musicale de Montevideo/Marseille (http://www.grim-marseille.com)
  • Ecume/Echanges culturels en Méditerranée (http://www.ecume.org)

Études à l'étranger

Séjour d'étude dans une université européenne ou internationale (Canada par exemple).