FormationsLicence généraleLettres, langues

Licence Lettres, langues

Objectif

L’association Lettres modernes et LLCER vise à offrir un enseignement interculturel et humaniste, orienté vers le monde contemporain. Elle permettra aux étudiants de développer et faire valider des compétences et connaissances complémentaires en littérature française, linguistique et littérature comparée d’une part, et dans une langue, une littérature et une civilisation étrangère d’autre part. La formation comprend l’apprentissage d’une seconde langue, l’anglais ou une autre langue étrangère choisie en complémentarité avec la langue de spécialité. Tout le projet pédagogique repose sur une mise en relation cohérente des enseignements relevant des différentes disciplines et aires culturelles, de manière à donner aux étudiants une capacité de réflexion générale sur le statut et les fonctions des langues, des littératures et des cultures aujourd’hui. 8 parcours types sont proposés : allemand, anglais, arabe, espagnol, italien, japonais, roumain et russe.

Les étudiants issus de cette mention pourront poursuivre leurs études dans les masters disciplinaires traditionnels (enseignement et recherche en Lettres modernes et en LLCER) mais aussi dans les masters de traduction et plus généralement dans tous les masters orientés vers l’interculturel. Les débouchés professionnels, outre l’enseignement et la recherche, sont ceux des métiers de la culture et de l’international.

Public visé

Toute personne montrant un intérêt pour la discipline et répondant aux conditions d'admissions.

Conditions d'admission

Bac ou équivalent.

Structure et organisation

La mention Lettres, langues se décline en 8 parcours types.

Connaissances à acquérir

La licence, pour sa partie Lettres modernes, a pour objectif de faire acquérir aux étudiants le socle d’une solide culture générale, la connaissance approfondie de la littérature dans sa diversité (périodes, genres, thématiques), la maîtrise de la langue, un savoir théorique et pratique des méthodes d’analyse des discours, une conscience de la place de la littérature dans une histoire culturelle au sens large.

Dans les domaines suivants :

- Littérature : connaissance des sources de la littérature et de la pensée européennes (textes de l’Antiquité gréco-latine), de la littérature française, de l’histoire littéraire et de son contexte idéologique et esthétique, de la littérature comparée tant par la comparaison critique des littératures françaises et étrangères que par la comparaison des objets textuels avec d’autres productions artistiques.

- Langue : connaissance de la langue française dans ses aspects diachroniques (des origines de la langue au français contemporain en passant par le français médiéval, linguistique diachronique), de la langue française dans ses aspects synchroniques (étude des systèmes de langue).

Les compétences acquises en théories et méthodes d’analyse des discours procurent des outils d’analyse littéraire (approches critiques du texte, analyse stylistique, analyse rhétorique), des méthodes de lecture et de recherche, de la méthode d’organisation de la pensée sous diverses formes de travaux, écrits (dissertation, commentaire, etc.) et oraux (exposés, analyses). L’enseignement de la littérature dans le cadre de l’histoire culturelle permet la mise en place, dans la formation, d’une interdisciplinarité entre les humanités et les sciences humaines et sociales.

La licence, pour sa partie Langues, a pour objectif de faire acquérir deux langues et, pour l’une d’entre elles, choisie en parcours type, les cultures qu’elle véhicule (civilisation, littérature et arts). Les programmes d’enseignement sont fondés sur l'analyse d'œuvres littéraires et iconographiques, sur l'étude de l'histoire des aires culturelles considérées, ainsi que sur une approche théorique et réflexive des structures linguistiques. Les méthodologies à acquérir sont celles de la traduction de textes littéraires et journalistiques, des exercices de compréhension et d'expression écrite et orale, de pratique de l'explication de texte et d’analyse de document historique.

Compétences visées

La licence, pour sa partie Lettres modernes, vise à doter l’étudiant d’une capacité à analyser et décrypter les discours, leurs enjeux explicites comme implicites. Les compétences écrites sont non seulement d’analyser avec objectivité et esprit critique les données de situations complexes, mais aussi de problématiser, conceptualiser, construire une argumentation. Les compétences orales recoupent en partie les compétences écrites, mais dans le but de produire des discours adaptés aux diverses situations de communication, et de savoir prendre la parole en public, s’exprimer clairement et de façon organisée. Plus largement, elle vise à favoriser l’élaboration individuelle de valeurs critiques et humanistes, reposant sur la conscience d’une humanité historiquement et culturellement plurielle.

La licence, pour sa partie Langues, vise à doter l’étudiant de la maîtrise des langues étudiées selon le référentiel européen des langues : minimum B1 pour une langue non alphabétique commencée au niveau débutant (japonais), B2 pour une langue à alphabet différent du latin ou du cyrillique (arabe pour débutants), niveau C1 pour une langue apprise dans le secondaire ou offrant une formation renforcée pour les débutants (russe, arabe pour continuants ou arabophones, anglais, allemand, espagnol, italien, portugais et roumain)

L'étudiant devra :

- connaître les contextes culturels des aires linguistiques concernées.

- utiliser les outils permettant de traduire en français toutes sortes de documents rédigés dans la ou les langues étudiées.

- comprendre les enjeux de la communication interculturelle.

Compétences transversales :

Les compétences écrites et orales de cette formation généraliste amènent à développer des compétences transversales nombreuses requises par tout type de certification : certification en langue (TOEFL, CRE, etc.), en informatique (C2i). La formation permet d’acquérir également des compétences transversales avec les formations universitaires en droit, économie, sciences sociales et communication : analyser et synthétiser des documents, assumer des tâches rédactionnelles en situation professionnelle, compétences orales et valorisation de projets.

Débouchés professionnels

Secteurs d’activité :

- Enseignement et formation

- Bibliothèques, archives, musées et autres activités culturelles

- Edition de livres et périodiques et autres activités d’édition

- Interprétariat et traduction

- Administration publique (tutelle) de la santé, de la culture et des services sociaux autres que sécurité sociale

- Activités de services administratifs et de soutien aux entreprises

- Chargé de communication

Métiers envisagés :

- Enseignant, formateur

- Documentaliste-bibliothécaire

- Médiateur interculturel

- Traducteur littéraire, traducteur d’édition, traducteur réviseur

- Métiers de l’ingénierie de la culture et du tourisme

- Métiers et carrières de l’international

Poursuite d'études

Les titulaires de la licence « Lettres, langues » pourront poursuivre leurs études au sein de divers masters offerts par l’Aix-Marseille Université : Masters de Lettres modernes, Traduction (spécialité « Traduction littéraire et transferts »), Master FLE pour les étudiants ayant choisi des UE de FLE en L3, Masters des aires culturelles de la langue B choisie (spécialités « Recherche », « MEEF (Master Enseignement, Education et Formation) », spécialité professionnelle « Tourisme, Langue et patrimoine »), ainsi que le MASNI (Master de négociation internationale).

La double formation en lettres modernes et langues étrangères pourra conduire à d’autres études : écoles de journalisme, entrée sur dossier ou sur concours voie L des écoles supérieures de commerce.

Adossement à la recherche

L’étude des rapports entre les littératures et les cultures étrangères (allemande, anglaise, arabe, espagnole, italienne, russe, roumaine, japonaise) font l’objet des recherches du groupe « Transpositions » au sein de l’équipe de recherche CIELAM pour les Lettres modernes. Cette licence est aussi adossée aux divers laboratoires en langue (LERMA, CAER, ECHANGES, IrAsia). Les enseignements proposés par la licence Lettres Langues représentent le lieu à partir duquel concevoir une véritable formation pour de futurs chercheurs en littérature générale et comparée.

Aide à la réussite

Un certain nombre de cours sont déjà disponibles au SFAD de l’Université d’Aix-Marseille. Il serait souhaitable de développer l’enseignement à distance dans les 8 langues offertes dans les spécialités de la mention.

Aide à l'orientation

Elle est assurée par l'enseignant-e référent-e et le/la directeur/-trice des études, les représentants auprès de la Commission pédagogique de l'établissement, l'équipe pédagogique, le conseil pédagogique du cursus et le secrétariat pédagogique.

Des réorientations sont possibles en milieu et fin de L1 entre la licence LL, la licence LLCER Parcours type « Trilangue », et les licence LLCER des langues 1, sur avis de la commission pédagogique et le cas échéant avec rattrapage des UE manquantes.

Études à l'étranger

La mobilité internationale est un élément clé de la réussite dans le secteur des langues et cultures étrangères.

Elle est encouragée dans le cadre des programmes d’échanges ERASMUS, mais aussi des accords bilatéraux existants. La DRI de l'AMU est représentée au sein du conseil pédagogique afin d’aider à la coordination du dispositif.

Les étudiants inscrits dans ce diplôme devront réaliser une mobilité d’au moins un semestre dans le cadre d’un échange universitaire, ou bien un stage d’au moins 2 mois dans un des pays dont la langue est étudiée.