FormationsLicence généraleSciences de l'homme, anthropologie, ethnologie

Licence Sciences de l'homme, anthropologie, ethnologie

Responsable
  • Valerie FESCHET
    Adresse de Valerie FESCHET
Informations

Vous pouvez visiter le site Web du SUIO (dans une autre fenêtre) pour avoir une information plus générale sur les problèmes d'orientation.

Contacts orientation

Objectif

L'anthropologie sociale et culturelle (dénommée également « ethnologie » en France et dans divers pays) étudie la diversité des organisations humaines. Basée sur une approche empirique des faits de société (enquête de terrain), sur une démarche comparative (dans l'espace et dans le temps), sur la complémentarité des sources (enquêtes orales, observations directes, archives écrites), l'anthropologie sociale porte un regard analytique sur le monde contemporain qui se veut au plus proche du réel tout en construisant la distance nécessaire à une réflexion objective.

La licence « Sciences de l’Homme, anthropologie, ethnologie » permet à l’étudiant d’acquérir progressivement des connaissances sur l’histoire et l’actualité du savoir anthropologique, sur les domaines fondamentaux de l'organisation humaine (la religion, la parenté, l'économie, la technologie culturelle, la politique) et sur leurs manifestations majeures (l'art et l'esthétique, les jeux et les sports, le monde urbain, l'entreprise) et sur différentes aires culturelles (Europe scandinaves, Europe balkaniques, Europe occidentale et méridionale, Maghreb, Proche-Orient, Afrique, Océanie, Asie, Amérique). La formation accorde une très grande attention aux techniques d’enquête (recherches des sources et terrains) et à l’apprentissage de la rigueur scientifique (recherche bibliographique, synthèse et commentaire, problématisation, citation des sources, expression orale et écrite).

La licence « Sciences de l’Homme, anthropologie, ethnologie » offre le niveau de connaissances et de compétences nécessaire pour accéder aux différents Master d’anthropologie de l’Université d’Aix-Marseille ou d’autres universités.

La formation offre également une réflexion sur les savoir-faire requis pour exercer les métiers relevant des compétences de l’anthropologie sociale (recherche et enseignement, patrimoine, développement, environnement, enseignement, travail social, santé, journalisme, cinéma et réalisation documentaire, animation culturelle, tourisme, environnement, production artisanale ou industrielle).

L’un de ses objectifs majeurs est d’aider l’étudiant à préciser un projet professionnel mettant en œuvre les compétences de l’anthropologue. Un cours de préprofessionnalisation et un stage en institution (musées, collectivités territoriales, associations, entreprises, ONG…) est obligatoire en troisième.

Public visé

Tout étudiant répondant aux exigences de conditions d'admission et avec un intérêt marqué pour la discipline choisie.

Conditions d'admission

En Licence 1ère année

- admis de plein droit : baccalauréat ou DAEU Lettres (Diplômes d'accès aux études universitaires).

En Licence 2ème année

- admis de plein droit : étudiants titulaires de la L1 d’anthropologie sociale ; étudiants titulaires du premier niveau d’une licence (L1) d’une autre discipline ayant acquis au moins 18 crédits (3 cours) d’anthropologie sociale.

- Les étudiants titulaires d’une première année d’une licence LSH (géographie, histoire, sciences du langage, archéologie, histoire de l’art, sociologie, philosophie, lettres modernes) peuvent s’inscrire en 2ème année d’anthropologie sous réserve de valider 18 crédits d’anthropologie supplémentaires sur le programme de première année.

- sur dérogation : pour tous les autres cas, une autorisation d’inscription par dérogation est à demander auprès du secrétariat 06 de la division de l’étudiant de la scolarité (dispense de diplôme et commission pédagogique).

En licence 3ème année

-admis de plein droit : étudiants titulaires de la L2 d’anthropologie sociale et culturelle

- sur dérogation : tous les autres étudiants (autres licences, IUT, BTS ...). Une autorisation d’inscription par dérogation est à demander auprès du secrétariat 06 (04 13 55 38 79) de la division de l’étudiant à Aix (dispense de diplôme et commission pédagogique)

- Après examen du dossier, sous réserve de l’avis du directeur des études et de la commission des équivalences, les étudiants venant de filières courtes ou professionnalisantes pourront éventuellement être admis en licence 3 d’anthropologie à condition de rattraper au moins de 24 crédits de la licence 2ème année (méthodologie, histoire et théorie, champ disciplinaire, aire culturelle).

- Les étudiants titulaires d’un DEUG relevant du secteur Langues, Sciences humaines et sociales, ayant obtenu au moins 24 crédits d’anthropologie au cours des deux premières années, pourront constituer un dossier d’équivalences auprès du secrétariat de la commission pédagogique et devront rattraper au moins 18 crédits de cours dispensés en L2 (méthodologie, histoire et théorie, champ disciplinaire).

Structure et organisation

Cette licence en 3 ans ne compte qu'un seul parcours intitulé « Anthropologie sociale et culturelle » et elle se divise en 6 semestres.

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

  • Formation initiale (FI)
  • Formation continue (FC)

Connaissances à acquérir

L’étudiant acquiert progressivement des connaissances méthodologiques et anthropologiques sur :

- le travail universitaire (recherche bibliographique, synthèse, commentaire, problématisation, expression orale et écrite)

- l’histoire et l’actualité du savoir anthropologique

- les domaines fondamentaux de l'organisation humaine (la religion, la parenté, l'économie, la technologie culturelle, la politique) et sur leurs manifestations majeures (l'art et l'esthétique, les jeux et les sports, le monde urbain, l'entreprise)

- différentes aires culturelles (Europe scandinaves, Europe balkaniques, Europe occidentale et méridionale, Maghreb, Proche-Orient, Afrique, Océanie, Asie, Amérique)

- les techniques d’enquête (recherches des sources et terrains)

L’étudiant est également tenu de se perfectionner dans une ou plusieurs langues vivantes sur les trois années de formation.

Il est invité, en outre, dès la première année et à chaque semestre, à compléter ses connaissances pluridisciplinaires en choisissant des unités de formation dans d’autres disciplines (histoire, histoire de l’art, archéologie, géographie, sociologie, philosophie, lettres modernes, sciences du langage...).

Des connaissances transversales sont également acquises ou consolidées : informatique, techniques d’écriture « audio-visuelles », langue française écrite et parlée.

Compétences visées

- culture générale solide en anthropologie

- compétences linguistiques (anglais + une langue de spécialisation)

- compétences méthodologiques (recueil des matériaux de terrain, enquêtes orales, observations précises in situ, inventaire et mise en séries, collectes d’objets et d’archives privées, consultation des archives publiques)

- compétences scientifiques (collecter des documents scientifiques et des documents primaires ; synthétiser l’information)

- compétences analytiques (identifier des problématiques pertinentes sur les processus culturels et sociaux en œuvre dans les sociétés contemporaines).

Des compétences transversales, notamment de médiation culturelle, peuvent être valorisées dans d’autres contextes professionnels (enseignement, santé, travail social, tourisme, journalisme, commerce équitable et artisanat…)

Stages et projets encadrés

Au cours de la 3ème année de licence, l’étudiant devra faire un stage d'observation dans un secteur d’activité susceptible de mettre en œuvre les compétences de l’anthropologue et correspondant à son projet professionnel : institutions de la culture (musées d’ethnologie et d’anthropologie, bibliothèques, sonothèques…) ; institutions de la connaissance (radios, télévisions, éditions, productions audiovisuelles… ) ; entreprises mettant en valeur l’artisanat et les produits du terroir ; entreprises utilisant l’anthropologie dans le cadre d’études de marché ; services « cultures » des collectivités territoriales (municipalités, groupement de communes ; départements, régions…) ; offices du tourisme ; associations culturelles ; ONG ; services sociaux ; parc régionaux ; environnement et agriculture…). Le choix du stage en institution (entre 10 et 15 jours) et la date seront sous la responsabilité de l’étudiant. Le stage pourra se faire sur les deux semestres de l’année en cours. Il sera validé au second semestre. Un enseignement spécifique présentera les métiers de l’anthropologie.

Débouchés professionnels

Le bassin d’emploi se déploie surtout au niveau du diplôme de Master. C’est donc surtout après poursuite d’études que ces différents emplois sont accessibles.

Secteurs d’activités :

· Enseignement et recherche

· Fonction publique internationale, nationale et territoriale

· Administration de la culture (patrimoine matériel et immatériel)

· Muséographie

· Journalisme écrit ou audiovisuel

· Environnement, développement

Types d’emplois accessibles :

· Attaché de recherche, sciences humaines

· Ethnologue chercheur, Ethnologue chercheuse

· Journaliste (reporter, grand reporteur…)

· Chargé de mission (environnement, développement)

Poursuite d'études

L’Observatoire de la vie étudiante de l’établissement a initié en 2009/10 un suivi centralisé des diplômés de Licence 2007/08.

Au travers des données disponibles (données issues du fichier national Sise complétées par une enquête téléphonique), l’OVE a pu identifier la situation de 2 123 diplômés de Licence de la cohorte 2007/08, soit un taux de situations connues après la Licence de 84% des diplômés 2008 de Licence.

Le suivi de cette promotion de diplômés de L3 2007/08 montre que les situations de poursuites d’études sont majoritaires après une Licence générale (près de 9 diplômés sur 10 dont la situation est connue).

En Anthropologie, pour les diplômés de la cohorte 2007/08, on connaît la situation de 26 diplômés sur 32 : 24 poursuivent des études et 2 sont insérés dans le monde du travail (employés). Les poursuites d’études observées visent la préparation d’un

Master principalement dans l’académie d’Aix-Marseille (voir répertoire des poursuites d’études des diplômés 2007/08 en annexe).

Les titulaires d'une licence d'anthropologie ont vocation à intégrer, par leur formation, les masters suivants :

- au Master Recherche « Anthropologie sociale et culturelle » et à ses différents parcours (Europe, Méditerranée/Moyen-Orient, Afrique, Océanie, Asie du Sud-Est).

- au Master professionnel « Anthropologie et métiers du développement durable ».

- au Master professionnel « Métiers du patrimoine » (Département d'archéologie et d'histoire de l'art),

- au Master « Mondes arabe, musulman et sémitique : formation à la recherche appliquée au Monde arabe, musulman et sémitique, pour spécialistes en sciences humaines »,

- au Master « Langues et civilisations du Monde Chinois, d'Asie et d’Océanie ».

- à d’autres Master d’ethnologie, d’anthropologie ou labellisés « patrimoine » ou « médiation culturelle » dans d’autres universités.

Liens avec le milieu socio-économique

La licence d’anthropologie a pour objectif de préparer les étudiants à ces différents secteurs d’activités qui mettent en œuvre les connaissances et les compétences de l’ethnologue. À l’issue d’un cycle de formation dans lequel ont été acquises des compétences théoriques et méthodologiques, les étudiants sont invités à explorer les secteurs d’activité qui leur semble correspondre à leur projet professionnel dans le cadre d’un enseignement de pré-professionnalisation (2ème année) et d’un stage d’observation (3ème année). La région PACA offre un tissu économique très dense dont différentes branches professionnelles sont directement en relation avec la formation proposée : - dans le domaine du patrimoine, au sens large (du grand musée de civilisations de la Méditerranée et de l’Europe à la petite municipalité cherchant à mettre en valeur son architecture traditionnelle et/ou certaines traditions festives), les étudiants licenciés seront tout particulièrement préparés à l’inventaire et à la mise en valeur des patrimoines locaux. Ils pourront collaborer aux programmes des nombreux musées, services culturels des collectivités (municipalité, département, région), des chaînes de radio, des télévisions locales ou de la presse régionale spécialisée. - dans le secteur culturel, la richesse des échanges, l’importance politique des liens entre les deux rives de la Méditerranée, l’intensité des contacts pluriculturels de cette région donnent lieu à de nombreuses manifestations annuelles (La Fiesta des Sud, Les rencontres d'Averroès, BabelMed…) qui nécessitent des médiateurs et des animateurs spécialisés dans le secteur des arts en général et en ethnomusicologie plus particulièrement (littérature, philosophie, musique, théâtre, cinéma, peinture, sculpture, artisanat…). - dans le secteur des entreprises qui mettent en valeur les savoir-faire (extraction d’huile essentielle, architecture vernaculaire, vannerie, poterie…) et les produits locaux (huiles essentielles, l’huile d’olive, fromages, vins, savons…), l’anthropologue collaborera à la sauvegarde des techniques traditionnelles, à leur adaptation au monde moderne, aux études de marché. - dans le secteur du monde urbain et de l’urbanisme, la région PACA, en bordure de la Méditerranée, compte de grandes métropoles urbaines et de très nombreuses villes qui accueillent des populations qui participent au développement local et s’articulent à tout un tissu économique dans lequel l’étudiant licencié en anthropologie pourra intervenir (intégration/logement, urbanisation, tissu associatif et solidaire, développement touristique et économique en lien avec les Pays d’origine…).

Adossement à la recherche

Le département d'anthropologie est adossé à 5 équipes de recherche CNRS spécialisées dans les études africaines, asiatiques, européennes, méditerranéennes, océaniennes. Deux des équipes de recherches associées (CEMAf et IDEMEC) sont localisées à la MMSH d'Aix-en-Provence. Les autres équipes sont localisées a l'espace Yves Mathieu (CREDO, IRASIA - site St. Charles, Marseille) et à la Vieille Charité (GRECSS-CNE - Marseille).

LISTE DES PARCOURS TYPES

Aide à la réussite

Les étudiants sont reçus lors de réunions de rentrée et ensuite individuellement afin que soit discutée l’adéquation entre leurs choix et leurs projets.

Réponses aux demandes des lycéens et convocation à des rendez vous via l’application APB.

Des réunions semestrielles sont organisées par les responsables de niveaux et directeur des études.

Tous les enseignants tiennent une permanence hebdomadaire et sont accessibles après leurs cours.

L’UE 5P joue aussi ce rôle d’info en cours de cursus.

Cours de rattrapage selon le niveau « entrant » de l’étudiant défini par le responsable des équivalence et la directrice des études, et cela pour tous les niveaux accès, L2 et L3.

Les étudiants ont au total au moins 36 crédits (éventuellement 42) d’options libres sur les trois années, ce qui leur permet de poursuivre éventuellement jusqu’en 3ème année, et à chaque semestre, le choix fait dans le bouquet d’option fléchées de première année.

12 crédits obligatoires de méthodologie du travail universitaire, appliqué à l’anthropologie, sont prévues, en L1 et L2.

Aide à l'orientation

En L1 (semestre 1 et 2), l’étudiant a la possibilité de choisir 24 crédits dans des listes d’option fléchées qui lui offriront, outre une initiation à d’autres disciplines complémentaires, la possibilité de se réorienter en licence 2 à partir du moment où la filière choisit le permettra.

Les choix d’options fléchées concernent les départements suivants : Géographie, Histoire de l'art & Archéologie, Histoire, Sciences du langage, Sociologie, Langues vivantes (Allemand, Anglais, Arabe, Chinois, Espagnol, Italien, Japonais, Portugais, Roumain, Russe).

Études à l'étranger

Le Département d’anthropologie de l’université d'Aix-Marseille participe au programme d'échanges universitaires européens S.O.C.R.A.T.E.S - ERASMUS (Europe) et CREPUQ (Canada). Des échanges sont aussi possibles avec l'Australie.

Ces séjours universitaires concernent essentiellement des étudiants de L3 (et de M1 et M2) et leur offrent la possibilité de suivre des enseignements qui n'existent pas à Aix-en-Provence, d'effectuer des recherches bibliographiques spécifiques en bénéficiant d'un encadrement pédagogique et logistique. Étant donné le nombre limité de places (12 par an), les étudiants intéressés doivent prendre contact le plus vite possible (dès le mois d'octobre pour l'année suivante) avec le responsable Socrates du département d’anthropologie.

Les conditions de séjour, le programme pédagogique de l'étudiant, les recherches documentaires ou les recherches de terrain sont à mettre au point, avant le départ, avec le responsable du programme Socrates et le Directeur des études en Master.

Cette coordination générale est une condition absolue pour que les modules obtenus à l'étranger soient validés de retour à l’université d'Aix-Marseille.

Par ailleurs, le département participe activement à des conventions de coopération et d'échange d’enseignants et d’étudiants avec l'Université de Bangui (République Centrafricaine), l'Université de Lomé (Togo), l'Université de Bamako (Mali), l'Université de Ouagadougou (Burkina Faso).