FormationsDE 2ème/3ème cycleDESU Juriste internationaliste et humanitaire de terrain

DESU Juriste internationaliste et humanitaire de terrain

Objectif

L’objectif premier de ce DESU est d’offrir une formation pratique aux juristes internationalistes et aux humanitaires qui se destinent à opérer sur le terrain. Il s’agit de perpétuer un enseignement pratique d’excellence destiné à rendre les étudiants opérationnels pour exercer des fonctions de juriste ou d’humanitaire dans des environnements complexes [zones conflictuelles, pré-conflictuelles ou post-conflictuelles, urgences humanitaires, catastrophes naturelles, tensions politiques, pauvretés extrêmes, défis sanitaires]. Ce diplôme permet aux étudiants de se former véritablement aux enjeux des missions humanitaires et d’être mis en relation avec le monde professionnel grâce à un contact privilégié avec les praticiens - enseignants. Il s'inscrit par ailleurs dans le cadre d'un partenariat avec le réseau NOHA.

Universités partenaires (DIU/DESIU) :

Les universités partenaires sont celles appartenant au réseau NOHA : Københavns Universitet Denmark

L'Università ta' Malta Malta, Rijksuniversiteit Groningen The Netherlands, Ruhr-Universität Bochum Germany, Universidad de Deusto

Spain, University College Dublin Ireland, Università di Pavia Italy, Université catholique de Louvain Belgium, Fordham University United

States, Universidad Javeriana Colombia, Universitas Gadjah Mada Indonesia, Université Saint-Joseph Lebanon, University of the Western

Cape South Africa, Uniwersytet Warszawski Poland, Uppsala universitet Sweden, Vilniaus universitetas

Public visé

formation initiale et formation continue

Un profil personnel tourné vers l'international, la solidarité et l'action est un atout. Une parfaite maîtrise du français et une bonne maîtrise de l'anglais sont indispensables.

Conditions d'admission

Master 1 en droit, sciences politiques, relations internationales (ou autres) ou équivalent. La sélection se fait sur dossier et peut s'accompagner d'un entretien.

Structure et organisation

NOMBRE TOTAL DE SEMAINES D'ENSEIGNEMENT DANS LA FORMATION : 30

BORNAGE DE LA PERIODE D'ENSEIGNEMENT : La formation s'étend de septembre à juillet de l'année universitaire.

LANGUE D'ENSEIGNEMENT : Français

Régimes d'inscription

Cette formation est accessible en

Formation initiale
Formation continue

Connaissances à acquérir

- Maîtrise approfondie du droit international appliqué : Droit international humanitaire, droit international pénal, droit international des droits de l'homme, droit des migrations

- Maîtrise des techniques et des théories de négociation, d'argumentation et de médiation

- Maîtrise théorique et pratique des mécanismes de protection des droits de l'homme

- Maîtrise théorique et pratique de la stratégie contentieuse (y compris simulation de procès)

- Maîtrise théorique et pratique : communication humanitaire, éthique humanitaire, techniques d'enquête, stratégies des acteurs humanitaires

- Maîtrise théorique et pratique : sécurité humanitaire, action humanitaire, cycle de projet, coordination et distribution, financement humanitaire, logistique

Compétences visées

- Aptitude à préparer une mission internationale

- Aptitude à communiquer dans un milieu humanitaire

- Aptitude à enquêter sur le terrain

- Aptitude à organiser une visite en détention

- Aptitude à mettre en oeuvre des stratégies

- Aptitude à contribuer à la gestion d’un camp de réfugiés

- Aptitude à utiliser des techniques de gestion humanitaires (cycle de projet, coordination et distributions humanitaires, financements, gestion budgétaires et comptabilité)

- Aptitude à argumenter et négocier dans un contexte humanitaire

- Aptitude à argumenter dans le cadre d’un procès international

- Aptitude à développer une stratégie contentieuse

- Aptitude à participer à une médiation internationale

- Aptitude au travail en équipe en milieu interculturel

- Aptitude à développer des réflexes, acquérir une capacité d’analyse et une réflexion critique sur l’action humanitaire en zone conflictuelle/intervention après une catastrophe

- Aptitude à maîtriser les fondamentaux de la sécurité humanitaire

Débouchés professionnels

- Le juriste internationaliste :

Au terme du DESU, les étudiants peuvent utilement se positionner pour des postes de juristes internationalistes auprès d'institutions telles que le CICR, le HCR, ou encore au sein d'autres structures des Nations Unies ou du Conseil de l'Europe, ou peuvent prétendre concourir à des postes de juristes auprès de juridictions internationales telles que la Cour pénale internationale ou la Cour européenne des droits de l'homme. ?

- Le logisticien et le chef de mission :

Classiquement, les diplômés de cette formation s'orientent assez naturellement vers des organisations non gouvernementales d'urgence ou de développement. Ils y assument des fonctions de logisticiens, d'administrateurs, de chargé de communication, de collecteur de fonds, voire, de chef de mission. D'autres choisissent des parcours journalistiques par exemple ou montent leur propre projet.

- Les autres métiers de l'humanitaire :

Les étudiants sont orientés en fonction de leurs atouts et de leur personnalité. La formation peut être utile pour d'autres types de métiers de l'humanitaire et donner, par exemple, un complément à un médecin humanitaire ou à un architecte souhaitant s'investir dans des projets de coopération au développement.

Liens avec le milieu socio-économique

Tant le programme que les méthodes d'enseignement sont pensés et mis en oeuvre en bonne intelligence avec les praticiens et professionnels du milieu humanitaire. Cela permet d'offrir une formation qui répond à de réels besoins.

Adossement à la recherche

Le DESU est coordonné par l'Institut d'Etudes Humanitaires Internationales, membre de l'UMR DICE 7318.

Année du DESU Juriste internationaliste et humanitaire de terrain

[ détails ]