FormationsParamédicalCertificat de Capacité d'Orthoptie

Certificat de Capacité d'Orthoptie

Responsable
  • Louis HOFFART
    Adresse de Louis HOFFART
Informations

Vous pouvez visiter le site Web du SUIO (dans une autre fenêtre) pour avoir une information plus générale sur les problèmes d'orientation.

Contacts orientation

Objectif

L'orthoptiste dépiste, évalue, rééduque, réadapte et explore les troubles de la vision, du nourrisson à la personne âgée. Il participe à la prévention des risques et incapacités potentiels. Il adresse le patient selon nécessité pour un examen ophtalmologique. Il intervient sur prescription médicale indiquant la nature de l'examen demandé. Il pratique des bilans orthoptiques. Il effectue également des actes d'exploration fonctionnelle, en présence ou non d’un ophtalmologiste ou d’un médecin selon le type d’examens. À l’issue du bilan orthoptique, l'orthoptiste aide le patient à mieux comprendre ses troubles et à mieux cerner ses possibilités visuelles. Il contribue au développement ou au maintien de l'autonomie du patient. La complexité de l’atteinte, la précocité du diagnostic, et les pathologies associées dictent la nécessité de la prise en charge et la durée de l’intervention.

Public visé

Les étudiants en orthoptie doivent être titulaire d’un bac, de préférence S ou ST2S. Poser un diagnostic orthoptique requiert beaucoup de rigueur, de précision technique et des connaissances scientifiques pointues. L'efficacité des exercices de rééducation dépend beaucoup de la qualité du bilan mené par le praticien. La relation de confiance avec le patient est primordiale.Généralement, les compétences techniques de l'orthoptiste se complètent de connaissances en ergothérapie et en ergonomie nécessaires à la rééducation et à la réadaptation de personnes malvoyantes. La patience et le sens de l'écoute sont autant d'atouts dans ce métier. L'orthoptiste doit faire preuve de souplesse et de psychologie.

Conditions d'admission

Pour devenir orthoptiste, il faut obtenir le certificat de capacité d’orthoptiste, qui se prépare en 3 ans dans un des 15 instituts de formation rattachés à une UFR de médecine. L’accès se fait sur concours. Pour s’y inscrire, il faut être titulaire d’un bac, de préférence S ou ST2S.

Les étudiants admis produisent, au plus tard le premier jour de la rentrée, un certificat établi par un médecin agréé attestant que l'étudiant ne présente pas de contre-indication physique et psychologique à l'exercice de la profession d'orthoptiste Une épreuve orale évalue ensuite les connaissances générales du candidat. Peuvent présenter leur candidature en vue d'une admission dans les études conduisant au certificat de capacité d'orthoptiste les candidats justifiant :

- soit du baccalauréat ;

- soit du diplôme d'accès aux études universitaires ;

- soit d'un diplôme français ou étranger admis en dispense ou équivalence du baccalauréat en application de la réglementation nationale ;

- soit d'une qualification ou d'une expérience jugées suffisantes.

Structure et organisation

Le certificat de capacité d'orthoptiste sanctionne trois années d'études après le baccalauréat, il comprend six semestres de formation validés par l'obtention de 180 crédits européens.

L'enseignement comprend :

1° Un tronc commun

2° Un parcours personnalisé au cours duquel l'étudiant pourra choisir :

- d'approfondir ou de compléter ses connaissances dans un domaine de l'orthoptie,

- d'approfondir ou de compléter ses connaissances dans un domaine particulier autre que l'orthoptie.

Ils comprennent les unités d'enseignement du tronc commun et des unités d'enseignement libre. La mutualisation des enseignements entre les filières peut être mise en place. Un enseignement de langues vivantes étrangères est dispensé durant la formation de même qu' une formation permettant l'acquisition de l'attestation de « formation aux gestes et soins d'urgence de niveau 2 ». Un apprentissage à la maîtrise des outils informatiques et une initiation à la recherche sont également dispensés.

Connaissances à acquérir

1. L'acquisition des connaissances scientifiques et techniques indispensables à la maîtrise des savoirs et des savoir-faire nécessaires à l'exercice de la profession d'orthoptiste

2.L'approche fondamentale de l'être humain, la recherche du maintien de la santé ou la prise en charge du patient, par des connaissances en santé publique

3° L'acquisition des connaissances de pathologie et de physiopathologie nécessaires à la pratique de l'orthoptie

4° L'apprentissage du raisonnement clinique et de l'intervention thérapeutique

5° L'acquisition des compétences génériques nécessaires à la communication de l'orthoptiste avec le patient et son entourage, à sa coopération avec les membres de l'équipe soignante pluriprofessionnelle, à sa réflexivité et à son respect des règles de l'éthique et de la déontologie

6° Une formation à la démarche scientifique rendue nécessaire par la progression rapide des connaissances qui est la conséquence directe des progrès de la recherche faisant évoluer régulièrement les pratiques professionnelles

Compétences visées

1. Évaluer l’état sensoriel, moteur et fonctionnel au cours du bilan de la fonction visuelle et élaborer un diagnostic orthoptique

2. Conduire une démarche de dépistage et d’explorations de la fonction visuelle

3. Concevoir et conduire un projet individualisé de traitements orthoptiques

4. Conseiller et accompagner l’adaptation aux lentilles de contact, aux aides optiques ou non optiques

5. Concevoir et conduire une démarche de prévention, de dépistage protocolisé, d’éducation thérapeutique et de suivi

6. Communiquer et conduire une démarche thérapeutique dans un contexte d’intervention en orthoptie

7. Analyser, évaluer et faire évoluer sa pratique professionnelle

8. Organiser les activités et coopérer avec différents acteurs

9. Gérer une structure et ses ressources

10. Rechercher, traiter et analyser des données professionnelles et scientifiques

11. Informer et former des professionnels et des futurs professionnels

Débouchés professionnels

Le planning de l'orthoptiste s'adapte à la disponibilité des patients. En cabinet, le plus grand nombre d'heures de travail est assuré tôt le matin et tard le soir. Ce professionnel de la santé peut aussi exercer à l'hôpital, dans une maison de retraite, un établissement d'accueil pour personnes handicapées, un centre de rééducation et de soins. Dans ces cas, les horaires sont plus réguliers. Près de 80 % des orthoptistes travaillent en libéral. Les autres sont salariés et occupent un poste dans un hôpital ou dans un centre de soins. Les débouchés varient selon les régions. L'orthoptiste peut se spécialiser dans certaines pathologies ou dans certaines techniques de rééducation.

Poursuite d'études

Après obtention du certificat, il est possible de poursuivre ses études pour acquérir de nouvelles compétences ou d'améliorer ses acquis initiaux. Il existe des formations professionnelles, non diplômantes, dispensées en générale par des organismes privés (AFO, UNRIO, etc...) ainsi que des formations complémentaires universitaires, diplômantes :

- Le master santé (ex « Master 3R » e ex « Master RIM ») de Paris 6 est ouvert, entres autres, aux Orthoptistes,

-Les licences de sciences sanitaires et sociales et celles de sciences de l'éducation sont directement accessibles aux orthoptistes. Depuis peu, possibilité de s'inscrire (moyennant parfois un examen de compétences...) en licence professionnelle dans le domaine de la vision à Paris XI, à Marseille à Saint Etienne ou encore à Nîmes.

-Certain DU

Première année

[ détails ]

  • Semestre 1 / 1ère année (30 crédits)
    • Notions de biologie cellulaire, biologie moléculaire et génétique (8 crédits)

      Code : ENAOT1U1Langue : Français.

      Contenu : Biologie moléculaire Biomolécules, notions de bioénergétique, notions de base du métabolisme et génome. Biologie cellulaire La cellule et les tissus et organisation des appareils et systèmes. Généralités sur la cellule - Membrane plasmique et transport trans-membranaire - Système endomembranaire et trafic intracellulaire - Cytosquelette - Mitochondries et peroxysomes - Structure et organisation fonctionnelle du noyau cellulaire - Matrice extracellulaire. Vie cellulaire : division - prolifération - différenciation - apoptose. Notions de génétique Chromosomes et caryotype. Bases de l'hérédité. Histologie générale Les tissus fondamentaux, épithéliums et tissus conjonctifs, les tissus nerveux, les tissus musculaires. Anatomie Principes d'anatomie générale. Anatomie de la tête et du cou. Anatomie du globe oculaire. Anatomie orbitaire. Anatomie des voies visuelles. Anatomie des muscles et nerfs oculo-moteurs. Bases d'anatomie du système locomoteur. Histologie et embryologie des structures oculo-orbitaires.

      Volume horaire : 40h de CM - 10h de TD - 40h de TP - 

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Optique géométrique; Optique physiologique (6 crédits)

      Code : ENAOT1U2Langue : Français.

      Contenu : Lois de l'optique et optique géométrique Principe de Huygens-Fresnel et de Fermat. Propagation rectiligne de la lumière. Relation de Descartes (réfraction, réflexion) et théorème de Malus. Image d'un point dans un système optique Stigmatisme rigoureux et approché. Objets et images réels et virtuels. Réflexion, miroirs plans et sphériques Image d'un objet plan. Association de 2 miroirs plans. Stigmatisme rigoureux et approché de 2 miroirs plan. Réfraction Dioptre plan et lame à face parallèles. Dioptres sphériques. Systèmes centrés. Lentilles minces. Prismes. Radiométrie Grandeurs spectrales. Sources lumineuses. Flux, intensité, luminance, éclairement. Sensibilité spectrale à l'œil. Aberration Définition et classification et notion d'aberration géométrique. Interférences, polarisation. Limites de résolution. Notions des amétropies, notion d'emmétropie Hypermétropie, myopie, astigmatisme, presbyte. Optique physiologique Récepteurs rétiniens et phototransduction. Accommodation et convergence. Synergie accommodation convergence. Punctum proximum et punctum remotum.

      Volume horaire : 30h de CM - 20h de TD - 40h de TP - 

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Réfraction, vision monoculaire, acuités visuelles et leurs anomalies (2 crédits)

      Code : ENAOT1U3Langue : Français.

      Contenu : Base de tout examen ophtalmologique et orthoptique doit débuter par une mesure de la réfraction et en maîtriser la technique. Utilisation des auto-réfractomètres et en comprendre le fonctionnement et l'utilité. Pratique d'une skiascopie. Apprendre la correction de la myopie, et l'hypermétropie, de l'astigmatisme chez l'enfant et chez l'adulte. Maîtriser les divers modes de correction des amétropies et l'anisométropie (verres correcteurs, lentilles de contact). Connaître les indications de la cycloplégie et sa technique (utilisation des collyres, indications, dosage-posologie, contre-indications). Connaître les principes de la chirurgie réfractive. Appareils de mesure Kératomètre Skiascope Réfractomètre automatique et réfracteur. Réfraction objective Cycloplégie. Réfractomètre. Skiascopie (principe, méthodes, changement d'axe). Particularité de la réfraction du nourrisson et de l'enfant. Réfraction subjective Méthode du brouillard. Cylindre croisé de Jackson. Test duochrome. Egalisation et équilibre bi oculaire et binoculaire.

      Volume horaire : 30h de CM - 40h de TD - 60h de TP - 

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Anatomie et histologie de l'appareil oculomoteur et de la vision (1 crédits)

      Code : ENAOT1U7ALangue : Français.

      Contenu : Anatomie et histologie, les muscles, trajet, innervation, actions et champs d'action, mouvements oculaires normaux et lois de la motricité. Anatomie et histologie de l'appareil orbitaire avec son intégration au niveau de la face. Anatomie de la vision, description et maturation des éléments récepteurs, rétine, macula, voies visuelles, centres visuels sous-corticaux et corticaux et impliqués dans le pouvoir de résolution ou acuité visuelle. Développement embryologie et établissement de la vision binoculaire, de correspondances rétino-corticales normales, accord sensoriel et moteur dans toutes les directions de l'espace, et vision stéréoscopique comprenant les étapes de maturation. Etablissement de la coordination de la relation accommodation- convergence, essentielle pour une vision binoculaire normale. Techniques d'examen et différents tests appliqués à la compréhension de l'anatomie des voies visuelles.

      Volume horaire : 30h de CM - 40h de TD - 10h de TP - 

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Physiologie et physiopathologie de l'appareil oculomoteur et de la vision binoculaire (3 crédits)

      Code : ENAOT1U8Langue : Français.

      Contenu : Physiologie de la musculature extrinsèque Les muscles, et leurs actions horizontales, verticales et torsionnelles. Physiologie de la musculature extrinsèque et son rôle dans le processus visuel et l'établissement de la synergie accommodation-convergence. Etude des mouvements oculaires normaux, motricité conjuguée (saccades, poursuite, vergence…), nystagmus optocinétique. Méthodes d'exploration de la motricité et techniques d'examen. Physiologie de la vision binoculaire Définition, conditions nécessaires à son établissement. Notion d'horoptère. Organisation des projections visuelles. Organisation et représentation de l'espace autour du point de référence maculaire ou rétinotopie au niveau des centres corticaux et sous-corticaux. Organisation corticale colonnaire et inter actions binoculaires. Données essentielles pour l'établissement d'une vision binoculaire normale : correspondances rétino-corticales normales(ou CRN) amenant un accord moteur et sensoriel permettant une vision simple dans toutes les directions de l'espace. Caractéristiques du champ visuel. Méthodes et tests d'exploration de la vision binoculaire.

      Volume horaire : 40h de CM - 10h de TD - 40h de TP - 

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Pathologies ophtalmologiques et générales (4 crédits)

      Code : ENAOT1U16Langue : Français.

      Contenu : Pathologies ophtalmologiques : Œil rouge douloureux : kératites, uvéite, glaucome aigu, épisclérite corps étranger ; non douloureux, conjonctivites, hémorragie sous-conjonctivale ; baisse d'acuité visuelle : progressive, altérations des milieux transparents, altérations choriorétiniennes, altérations du nerf optique : neuropathie optique chronique brutale, occlusions vasculaires, néo vascularisation choroïdienne, rétinienne, neuropathie optique aiguë, uvéite postérieure. Pathologies du segment antérieur : Glaucomes : chronique, par fermeture aiguë de l'angle, secondaire de l'enfant et de l'adulte. Uvéites, surface oculaire… Cataractes de l'enfant et de l'adulte. Pathologies du segment postérieur : Rétine (décollement, rétinopathies, DMLA), vitré, choroïde… Exophtalmie Paupières : Ptosis, Blépharite, Chalazion… Traumatismes oculaires : ulcères cornéens, brûlures, plaie du globe, contusions. Pathologies générales : Œil, rhumatismes et collagénoses. Maladies infectieuses : rubéole, toxoplasmose, Zona Herpès, Tuberculose, MST. Maladies endocrines : diabète, hyperthyroïdie. Œil et tumeur : mélanome de la choroïde. Hypertension artérielle, céphalées. Intoxications exogènes et iatrogènes.

      Volume horaire : 30h de CM - 10h de TD - 40h de TP - 

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Psychologie générale et psychologie du développement (4 crédits)

      Code : ENAOT1U18Langue : Français.

      Contenu : Psychologie de l'enfant, de l'adulte, de la personne âgée et de la personne en situation de handicap développement perceptivo-moteur ; fonctions cognitives et intellectuelles ; vie affective, personnalité et évolution ; les différentes étapes, les différentes théories (Wallon, Piaget Gibson, Spitz…) ; psychologie de l'adolescent, de l'adulte, de la personne âgée ; psychométrie, les différents tests et leur interprétation ; relations soignants/soignés. Approche de la psychiatrie chez l'enfant et l'adulte névroses, psychoses approche des théories psychanalitiques Neurophysiologie, psychopathologie processus d'acquisition : sensation, perception, apprentissage mémoire ; l'enfant inadapté ; l'enfant handicapé par déficience motrice, sensorielle et/ou cognitive ; plasticité et rééducation après déficience motrice, sensorielle, cognitive ; développement et plasticité, bases anatomiques et physiologiques ; bases génétiques du développement de l'enfant ; périodes critiques et sensibles du développement de l'enfant ; plasticité synaptique chez l'adulte, régénération, cellules souches ; vieillissement normal et pathologique.

      Volume horaire : 30h de CM - 30h de TP - 

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Anglais (1 crédits)

      Code : ENAOT1U6Langue : Français.

      Contenu : Vocabulaire professionnel et grammaire. Communication orale dans le domaine de la santé et des soins. Lecture et traduction d'articles professionnels et de fiches techniques ou procédures.

      Volume horaire : 60h de TD - 60h de TP - 

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Stage d'observation (1 crédits)

      description non disponible.

  • Semestre 2 / 1ère année (30 crédits)
    • Optique géométrique; Optique physiologique (6 crédits)

      Code : ENAOT1U2BLangue : Français.

      Contenu : Lois de l'optique et optique géométrique Principe de Huygens-Fresnel et de Fermat. Propagation rectiligne de la lumière. Relation de Descartes (réfraction, réflexion) et théorème de Malus. Image d'un point dans un système optique Stigmatisme rigoureux et approché. Objets et images réels et virtuels. Réflexion, miroirs plans et sphériques Image d'un objet plan. Association de 2 miroirs plans. Stigmatisme rigoureux et approché de 2 miroirs plan. Réfraction Dioptre plan et lame à face parallèles. Dioptres sphériques. Systèmes centrés. Lentilles minces. Prismes. Radiométrie Grandeurs spectrales. Sources lumineuses. Flux, intensité, luminance, éclairement. Sensibilité spectrale à l'œil. Aberration Définition et classification et notion d'aberration géométrique. Interférences, polarisation. Limites de résolution. Notions des amétropies, notion d'emmétropie Hypermétropie, myopie, astigmatisme, presbyte. Optique physiologique Récepteurs rétiniens et phototransduction. Accommodation et convergence. Synergie accommodation convergence. Punctum proximum et punctum remotum.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Anatomie tête et cou, Croissance et développement morpho facial (3 crédits)

      description non disponible.

    • Explorations fonctionelles et pathologies (2 crédits)

      Code : ENAOT1U10Langue : Français.

      Contenu : Champ visuel automatisé et manuel. Différentes techniques cinétiques et statiques (confrontation, campimétrie, périmétrie, Goldmann, champ visuel automatisé, bleu-jaune, FDT, FCF). Conditions d’examen, facteurs entrant en jeu pour réalisation du champ visuel, caractéristiques du stimulus, notions de seuil et sensibilité. Exploration du sens chromatique par différentes techniques. Rétinographie non mydriatique. Rétinographie mydriatique. Étude de la sensibilité aux contrastes de luminance de l’adaptation à l’obscurité et de l’éblouissement, à l’aide de divers appareillages et échelles.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Bilan orthoptique (2 crédits)

      Code : ENAOT1U11Langue : Français.

      Contenu : Interrogatoire et anamnèse : analyser la demande en prenant en compte les données du dossier médical... Observation du patient. Étude de l'axe moteur : Champ d’action et motilité, motricité conjuguée, orientation du regard, étude et mesure de la déviation des axes oculaires, oeil directeur… Étude de l'axe sensoriel : Acuité visuelle, étude objective de la fixation, capacités fusionnelles et accommodatives, correspondance rétino-corticale, vision stéréoscopique, troubles neurosensoriels. En cas de nécessité le bilan orthoptique peut-être complété par des examens complémentaires (champ visuel, vision des couleurs, sensibilité aux contrastes de luminance…). Étude de l'axe fonctionnel : mise en jeu des capacités sensorielles et motrices dans l'activité. Rôle de la vision dans la pondération sensorielle, l’attention, la perception et la cognition : communication, saisie de l'information, réalisation de tâches. Notions concernant le rôle de la vision dans les activités de lecture et d’écriture… Définitions de la fonction visuelle et de la vision fonctionnelle. Applications cliniques : Examen et mesure d’une insuffisance de convergence, d’une déviation latente et patente, d’un déséquilibre binoculaire, d’une déviation de type paralytique, d’un nystagmus. Maîtrise des tests sensoriels et moteurs, analyse et interprétations des données recueillies dans les domaines sensoriel, moteur, fonctionnel. Élaboration, argumentation et formalisation du diagnostic orthoptique, du projet de soins et transmission à l’ophtalmologiste ou autre médecin prescripteur et au patient.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Physiologie du système visuel, physiologie neurosensorielle (2 crédits)

      Code : ENAOT1U4Langue : Français.

      Contenu : Explorer toutes les structures participant à l'élaboration de la fonction visuelle , à partir de l'œil, les voies visuelles, les structures sous-corticales et corticales et expliciter l'importance de leurs liaisons dans le développement visuel et sensori-moteur. Relever le rôle d'autres systèmes dans le développement de la fonction visuelle tels que les voies et centres vestibulaires. Montrer l'importance des interactions de ces systèmes dans la mise en place et le développement de la fonction visuelle. Etudier le développement de la fonction visuelle. Acquérir les notions de régulation de l'équilibre et son contrôle multisensoriel.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Santé, société, humanité (6 crédits)

      description non disponible.

    • Pathologies et prise en charge sensorimotrices (2 crédits)

      Code : ENAOT1U14Langue : Français.

      Contenu : Étude des pathologies sensorimotrices suivantes : les différentes formes d’hétérophories, les hétérophories-tropies, les déséquilibres binoculaires, l’insuffisance de convergence ; les strabismes convergents, les strabismes divergents, les éléments verticaux et leurs classifications ; les paralysies oculomotrices acquises et congénitales : neurogènes, paralysies du III, du IV, du VI et myogènes : dysthyroïdie, myopathie, myasthénie, myosite… ; les différents syndromes : syndrome de Brown, de Stilling-Duane, les craniostenoses, les fibroses musculaires… ; les nystagmus ; les torticolis.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Notions de pharmacologie (3 crédits)

      Code : ENAOT1U19Langue : Français.

      Contenu : Les grandes classes médicamenteuses. Les formes galéniques et les voies d’administration. Les mécanismes d’action, d’absorption et d’élimination des molécules et des médicaments. Le circuit du médicament, la pharmacovigilance et les effets iatrogènes. Généralités sur la prescription médicamenteuse et les interactions.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Stage (4 crédits)

      description non disponible.

Deuxième année

[ détails ]

  • Semestre 3 / 2ème année (30 crédits)
    • Statistiques, Epidémiologie, Santé publique, Informatique (4 crédits)

      Code : ENAOT2U21ALangue : Français.

      Contenu : Santé publique et épidémiologie Organisation générale du système de santé, l’offre de soins, comparaisons internationales des systèmes de santé. Protection sociale. Économie de la santé. Études épidémiologiques. Indicateurs de morbidité et indicateurs démographiques. Statistiques Statistiques descriptives et analytiques. Sources de données et recueil des données.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • L'amblyopie fonctionelle et le phénomène de privation visuelle: physiopathologie et prise en charge (11 crédits)

      Code : ENAOT2U24Langue : Français.

      Contenu : Étude de l’étiologie des amblyopies. Études expérimentales concernant l’amblyopie. Méthodes spécifiques pour la mesure de l’acuité visuelle. Différentes formes d’amblyopie : o Amblyopie organique : congénitale ou acquise. o Amblyopie fonctionnelle : par privation, strabique, nystagmique, défaut de réfraction. Ces différentes formes peuvent être combinées. Détermination de la part organique et de la part fonctionnelle dans les amblyopies mixtes, réévaluation de la nature de l’amblyopie en cas d’échec du traitement même partiel. Phénomène de privation visuelle. Cas particuliers : fixation excentrique, syndrome de Beauvieu, oeil lourd myopique, syndrome du monophtalme… Critères de prise en charge : profondeur de l’amblyopie, type d’amblyopie, âge du patient… Les différents types de traitement.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Basse vision (6 crédits)

      Code : ENAOT2U26Langue : Français.

      Contenu : Définitions, concepts, historique : malvoyance, basse vision, déficience visuelle, cécité. Population concernée, épidémiologie. Retentissements fonctionnels et cognitifs liés au mode d’apparition et au suivi ophtalmologique des pathologies. engendrant la malvoyance à tous les âges de la vie. Processus de compensation : stratégies et mécanismes adaptatifs. Psychologie du patient déficient visuel, annonce du handicap, rôle de l’entourage. Analyse des tâches. Pondérations sensorielles. Équilibre et mouvement : interactions entre la vision, la fonction audiovestibulaire, la somesthésie et la cognition. Stratégies spécifiques de lecture et d’écriture, mécanismes d’apprentissage et de mémorisation. Bases de l’ergonomie environnementale adaptée au handicap visuel. Les différents intervenants, les structures de prise en charge (définitions et rôles), accueil, parcours et accompagnement du patient.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Anglais (1 crédits)

      Code : ENAOT2U6Langue : Français.

      Contenu : Vocabulaire professionnel et grammaire. Communication orale dans le domaine de la santé et des soins. Lecture et traduction d’articles professionnels et de fiches techniques ou procédures.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Stages (8 crédits)

      description non disponible.

  • Semestre 4 / 2ème année (30 crédits)
    • Statistiques, Epidémiologie, Santé publique, Informatique (3 crédits)

      description non disponible.

    • Pathologies neuro-ophtalmologiques et prises en charges (11 crédits)

      Code : ENAOT2U22Langue : Français.

      Contenu : Pathologies neuro ophtalmologiques. Les paralysies oculomotrices : neurogènes, myogènes, traumatiques. Les paralysies supra-nucléaires et de fonction. Le nystagmus congénital. Le nystagmus associé à un strabisme. Le nystagmus acquis de l’adulte. Les neuropathies optiques (ischémiques, inflammatoires…). Les pathologies des voies optiques : atteintes du champ visuel. Les héminégligences, la cécité corticale, les agnosies visuelles. Les atteintes pupillaires. Pathologies générales ayant des conséquences neuro-ophtalmologiques : maladies systémiques, AVC, Parkinson, Alzheimer, épilepsie, hypertension intra-crânienne…

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Bilan et Prise en charge orthoptique de la basse vision (5 crédits)

      Code : ENAOT2U27Langue : Français.

      Contenu : BILAN Anamnèse et entretien semi dirigé. Efficience visuelle lors de la réalisation des tâches. Approche multisensorielle et cognitive. Relevé des stratégies spontanées et évaluation de leur coût en énergie (fatigabilité, capacités attentionnelles et mnésiques). Étude de l’axe moteur et de la coordination oculomanuelle. Acuité visuelle et correction optique (vision de loin, vision intermédiaire,vision de près ), sensibilité aux contrastes de luminance, champ visuel et tout examen complémentaire contributif. Recherche de la localisation de la sensibilité rétinienne optimale en vue de la mise en place des stratégies oculomotrices adaptées. Évaluation du besoin de grossissement, essais d'aides optiques et non optiques nécessaires à chaque activité. Spécificités du bilan à tous les âges de la vie. Explications au patient et à son l’entourage, des résultats du bilan et des retentissements fonctionnels des déficits. Objectifs, contraintes et limites de la prise en charge. Diagnostic orthoptique, projet de soins. Compte rendu et transmission interprofessionnelle. RÉEDUCATION – RÉADAPTATION Prise en compte de l’environnement de vie du patient, de ses facteurs personnels, de sa compliance. Apprentissage implicite et explicite. Analyse et hiérarchisation des tâches en vue d’entreprendre ou de reprendre une activité. Outils et techniques pour la rééducation et la réadaptation. Logiciels de rééducation basse vision. Développement et systématisation des stratégies de compensation. Gestion de la progression des différentes étapes de rééducation et réadaptation, gestion des incidents. Choix et entrainement à l’utilisation des aides optiques et non optiques. Transfert des acquis dans la vie quotidienne du patient. Spécificités de l’éducation, la rééducation et la réadaptation à tous les âges de la vie Opportunité et réalisation d’évaluations régulatrices. Bilan final. Arrêt, suspension, suivi de la prise en charge.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Méthodologie, documentation et bibliographie scientifique (1 crédits)

      Code : ENAOT2U28Langue : Français.

      Contenu : Maîtrise d’un logiciel de références bibliographiques. Exploitation des données bibliographiques. Connaissance des règles de présentation d’un article scientifique Règles de rédaction des références bibliographiques.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Diagnostic orthoptique et projets de soins (2 crédits)

      Code : ENAOT2U37Langue : Français.

      Contenu : Analyse des différentes informations recueillies pendant le bilan orthoptique. Croisement des données et mise en relation avec la plainte et/ou le motif du bilan orthoptique. Formulation des éléments de synthèse, des hypothèses et des évolutions possibles. Raisonnement clinique, élaboration et argumentation du diagnostic orthoptique. Élaboration d'un projet de soins : objectifs de soins, planification de la prise en charge, critères d’évaluation, résultats et réajustements. Information du patient concernant ses anomalies et leurs conséquences fonctionnelles. Proposition d’une éventuelle prise en charge, explication des objectifs et choix des modalités. Information concernant les spécificités d'une prise en charge pluridisciplinaire et sa coordination. Transmission du diagnostic orthoptique et du projet de soins à l’ophtalmologiste et/ou médecin prescripteur et/ou au patient et/ou à son entourage.

      Plus d'informationsdans une autre fenêtre

    • Stages (8 crédits)

      description non disponible.

Troisième année

[ détails ]

Aide à la réussite

Les classes préparatoires et les organismes d'aide à l'orientaton permettent de se préparer pour le concours d'entrée.

Aide à l'orientation

Aide à la poursuite d'études et à l'insertion professionnelle

Après 4 ans de pratique, il peut aussi préparer le diplôme de cadre de la santé. Cette formation accessible sur concours permet d’enseigner. Ce titre lui permet d'encadrer un service dans un centre de soins ou de former de futurs collègues. Après 5 années d'expérience dans des fonctions d'encadrement auprès de personnes inadaptées, l'orthoptiste peut préparer le certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement pour enfants inadaptés.

Études à l'étranger

Le Comité de Liaison des Orthoptistes de la Communauté Européenne (OCE), a pour vocation de collecter et de présenter aux autorités européennes et aux pays membres des renseignements sur la profession d'Orthoptiste.

L´OCE a étè fondéé dans ce but et une « Enquête Professionnelle » ainsi qu'un « Dossier d'Evaluation » ont été publiés.'Association Internationale d’Orthoptique (IOA) créée en 1965.